A La Sau­va­gère, la fête du bois, on n’y coupe pas !

Comme chaque der­nier di­manche de juillet, de­puis quatre dé­cen­nies, le site de la cha­pelle des friches de La Sau­va­gère va ac­cueillir la Fête des mé­tiers de la fo­rêt. Une ma­ni­fes­ta­tion po­pu­laire sous le signe du bois et de la tra­di­tion.

L'Orne Combattante (FL) - - LOISIRS -

Avec des ha­bi­tants ap­pe­lés « Syl­va­gé­riens » et une grande par­tie de son ter­ri­toire cou­vert par la fo­rêt do­ma­niale des An­daines, il n’est pas éton­nant que de­puis plus de 40 ans, la com­mune de La Sau­va­gère consacre une jour­née à la syl­vi­cul­ture : la Fête des mé­tiers de la fo­rêt. Un évé­ne­ment de­ve­nu in­con­tour­nable, or­ches­tré par le co­mi­té des fêtes et une cen­taine de bé­né­voles qui « bûchent » chaque mois de juillet pour faire de ce ren­dez-vous une grande fête po­pu­laire.

De­puis 1974

Aus­si, de­puis 42 ans, on n’y coupe pas : le site de la cha­pelle des friches ac­cueille plu­sieurs mil­liers de spec­ta­teurs à chaque édi­tion. « En 1974, la mu­ni­ci­pa­li­té de l’époque avait choi­si ce site pour or­ga­ni­ser une ker­messe et per­mettre la ré­pa­ra­tion du clo­che­ton de la cha­pelle, ex­plique Jean-Charles Cour­tois, maire et pré­sident du co­mi­té des fêtes. Après avoir été or­ga­ni­sée dans le bourg 3 ans, la fête est re­ve­nue ici ».

Si­tuée en li­sière de fo­rêt, la cha­pelle des Friches est dé­diée à l’Im­ma­cu­lée Concep­tion. Construite en gra­nit avec un clo­che­ton re­cou­vert d’ar­doises, elle abrite une sta­tue de Ste Ra­de­gonde im­plo­rée pour la sau­ve­garde des mois­sons et une sta­tue de St-Or­taire. Cet édi­fice re­li­gieux a été éri­gé en 1866 par l’ab­bé Ber­nier ai­dé de pa­rents, amis et de dons du vil­lage et des en­vi­rons. Jus­qu’en 1970 avaient lieu des pè­le­ri­nages. Au fil des an­nées, le vil­lage s’est dé­peu­plé et la cha­pelle est de­ve­nue de moins en moins un lieu de prières.

Concours du meilleur bû­che­ron

Pour se rendre dans ce cadre ver­doyant de deux hec­tares, deux pos­si­bi­li­tés : à par­tir du bourg de La Sau­va­gère, prendre la RD 18, en di­rec­tion du car­re­four de l’Etoile des An­daines ; à par­tir de la D 908 (axe Dom­front/ La Ferté), au car­re­four de l’Etoile des An­daines, prendre la RD 18 di­rec­tion La Sau­va­gère. Comme on ne change pas une for­mule qui gagne, cette jour­née do­mi­ni­cale dé­bu­te­ra dès 8 h 30, avec un bon dé­jeu­ner aux tripes, sui­vi à 11 h, par la messe de Saint Hu­bert avec trompes de chasse et chiens de meute.

Le ma­tin et du­rant l’après­mi­di, le pu­blic re­trou­ve­ra l’ani­ma­tion phare de la ma­ni­fes­ta­tion : le concours du meilleur bû­che­ron avec une do­ta­tion de 3 000 €. Ve­nus de toute la Nor­man­die et de la Sarthe, une quin­zaine de concur­rents s’af­fron­te­ront ami­ca­le­ment sur neuf épreuves où il faut faire preuve, tan­tôt de force, tan­tôt de doig­té. « Mais, l’am­biance y est tou­jours bonne » as­sure Jean-Charles Cour­tois. Ha­bi­tué des lieux, Gé­rard Fer­ruel se­ra à nou­veau présent cette an­née. Ti­tré à plu­sieurs re­prises « meilleur sculp­teur à la tron­çon­neuse », il fa­çon­ne­ra une pièce en di­rect.

Fa­mi­lial

Toute la jour­née, plu­sieurs ani­ma­tions se­ront pro­po­sées en pa­ral­lèle avec fa­bri­ca­tion de char­bon de bois (four et meule), scie­rie am­bu­lante avec lo­co­mo­tive à va­peur, cer­clage de roue, sa­bo­tiers, lat­tier, tour­neur sur bois, van­nier, ate­lier de sculp­ture. Les en­fants au­ront à leur dis­po­si­tion une struc­ture gon­flable et un pe­tit train. Bref, tout ce qu’il y a de plus fa­mi­lial.

Bien en­ten­du, une res­tau­ra­tion est as­su­rée mi­di et soir. Le dî­ner se­ra ac­com­pa­gné d’un spec­tacle en chan­sons avec Ch­ris­tine Co­hen.

Di­manche 31 juillet, dès 8 h 30, cha­pelle des friches, La Sau­va­gère. En­trée gra­tuite. Les ti­ckets re­pas ache­tés avant la fête au­près des com­mer­çants et du co­mi­té des fêtes se­ront à ta­rifs ré­duits et par­ti­ci­pe­ront à la tom­bo­la.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.