Les agri­cul­teurs prêts à ex­plo­ser

L'Orne Combattante (FL) - - LA UNE -

Mer­cre­di 24 août, une par­tie des agri­cul­teurs Or­nais ont re­layé leur confrères de Manche, Maine et Loire et Ven­dée sur le rond point du Zoom, prêt du siège so­cial de Lac­ta­lis, à La­val. Jeu­di 25 août a eu lieu une réu­nion à Pa­ris entre Lac­ta­lis et des or­ga­ni­sa­tion de pro­duc­teurs de lait.

L’an­née 2015 pré­sen­tait des condi­tions as­sez dif­fi­cile pour le monde agri­cole. L’an­née 2016 s’an­nonce « en­core plus dif­fi­cile », se­lon Anne-Ma­rie De­nis, pré­si­dente de la FDSEA de l’Orne. Elle ajoute : « notre in­quiè­tude ma­jeure ce sont les agri­cul­teurs qui n’ar­rivent plus à s’en sor­tir ». Cer­tains se ra­battent sur la vente d’ani­maux ou l’ar­rêt de la pro­duc­tion de lait pour ten­ter de joindre les deux bouts.

Ac­tions et com­mu­ni­ca­tion

C’est suite à ce tra­gique constat que des ac­tions ont été dé­ci­dées au ni­veau du grand Ouest (Nor­man­die, Bre­tagne, Pays de la Loire) afin de « faire connaître les dif­fi­cul­tés quo­ti­diennes des agri­cul­teurs », mais aus­si de ten­ter de faire flé­chir les in­dus­triels.

Pour ar­ri­ver à leur fins, les agri­cul­teurs de l’Orne vont pro­cé­der à des af­fi­chages un peu par­tout le long des routes. La pré­si­dente de la FDSEA pré­cise : « si d’ici sep­tembre ça ne bouge pas, on fe­ra une ac­tion tous les quinze jours ».

Constat tra­gique

« En 1990, le lait, les cé­réales, la viande étaient ven­dus plus cher », ex­plique Anne-Ma­rie De­nis. De­puis, les prix n’ont pas ces­sé de di­mi­nuer. « Il fau­drait que les in­dus­triels ac­ceptent de di­mi­nuer la pression au moins une an­née ». Même si le prix des pro­duits fran­çais reste plus éle­vé que dans d’autres pays, il sem­ble­rait que ce­la ne suf­fise pas au main­tien du sec­teur éco­no­mique pri­maire. La pré­si­dente de la FDSEA de l’Orne se pose la ques­tion : « Est-ce que l’Etat a la vo­lon­té de pré­ser­ver le monde agri­cole? ».

L’an­née der­nière, « les grandes sur­faces ont fait un ef­fort, mais pas les in­dus­triels », constate la pré­si­dente de la fé­dé­ra­tion. À ce rythme là, d’après elle, « les agri­cul­teurs ne vont ja­mais te­nir : les pe­tites fermes contre les in­dus­triels… ».

Anne-Ma­rie De­nis conclut l’en­tre­tien par deux de­mandes. La pre­mière est adres­sée à l’Etat : « il faut qu’il lève le pied sur la nor­ma­li­sa­tion. C’est trop cher par rap­port à la conjonc­ture ». La se­conde est adres­sée aux in­dus­triels : « Je leur de­mande d’avoir une conscience sé­rieuse s’ils veulent en­core pré­ser­ver des pro­duits or­nais ».

E.B.D.B.

Les agri­cul­teurs de l’Orne se mo­bi­lisent pour et ma­ni­festent pour sor­tir la tête de l’eau.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.