Lau­rence Sou­bien vit et tra­vaille au rythme de la na­ture

Les Ro­chers, à Sé­grie-Fon­taine. Un char­mant havre de paix où vous pou­vez dor­mir en gîte, en rou­lotte ou sous une yourte et man­ger de la confi­ture bio des fruits de sai­son.

L'Orne Combattante (FL) - - ENTRE BOCAGE ET SUISSE NORMANDE -

De­puis 4 ans, la Bou­tique de Lau­rence est ins­tal­lée au lieu-dit les Ro­chers, au fond d’un che­min dans un cadre idyl­lique. Une fois sur place, vous dé­cou­vri­rez une yourte et une rou­lotte pour y pas­ser la nuit, mais aus­si des chambres d’hôtes dans un gîte si vous pré­fé­rez des murs épais.

La pro­prié­taire des lieux vous pro­po­se­ra ses confi­tures mai­son, confec­tion­nées na­tu­rel­le­ment, au fur et à me­sure de la pousse des fruits que donne la sai­son. En cet été 2016, rien n’est comme d’ha­bi­tude. Les fruits rouges se font rares tan­dis que d’autres sont en avance.

« 2016, ce n’est pas une an­née comme les autres pour les fruits rouges et même en ma­tière d’hé­ber­ge­ment. Tout s’est gâ­té en juillet avec la forte cha­leur après un prin­temps trop ar­ro­sé. Je vis au rythme de la na­ture pour faire mes confi­tures, mais cette an­née, c’est vrai­ment com­pli­qué. Mon prin­cipe de base est de trans­for­mer les vé­gé­taux sans pes­ti­cides. Je pri­vi­lé­gie ce que me donne la sai­son­na­li­té avec uni­que­ment des va­rié­tés lo­cales qui poussent chez moi, sauf les oranges qui pro­viennent du bas­sin mé­di­ter­ra­néen » ex­plique Lau­rence Sou­bien qui ajoute que ce qu’elle re­cherche ce sont des confi­tures au vrai goût de fruit, avec un mi­ni­mum de sucre.

Les confi­tures, Lau­rence Sou­bien est tom­bée dans le pot toute pe­tite, grâce à sa grand­mère qui ha­bi­tait Le Mé­nil-deB­riouze. Ses confi­tures, ge­lées et pâtes de fruits sont toutes na­tu­relles et la­bel­li­sé AB (agri­cul­ture bio­lo­gique) bien qu’elle ne pos­sède pas le la­bel bio.

Que du na­tu­rel

« Je n’uti­lise au­cun pro­duit ar­ti­fi­ciel, y com­pris pour la les­sive et les pro­duits d’en­tre­tien. Je cui­sine au feu de bois et je m’adapte à tout ce qui se passe au­tour de moi. Il y a des jours où c’est im­pos­sible d’al­lu­mer la cui­si­nière en rai­son des condi­tions cli­ma­tiques. Pour moi, le temps n’a pas d’im­por­tance. »

En de­hors de sa bou­tique, Lau­rence Sou­bien vend ses confi­tures et autres pro­duits na­tu­rels lo­caux fa­bri­qués par des amis où des membres de sa fa­mille ins­tal­lés dans une autre ré­gion.

Ter­ri­toire pré­ser­vé

Consé­quence d’une an­née in­stable au ni­veau de la mé­téo, il n’y a pra­ti­que­ment pas de pommes cal­ville, es­pèce très par­ti­cu­lière à la ré­gion d’Athis, connue pour être l’in­gré­dient prin­ci­pal du bour­de­lot, gâ­teau confec­tion­né ja­dis par les pay­sannes à l’oc­ca­sion de la jour­née de bat­tage à l’au­tomne dans les fermes du sec­teur.

« Pour moi, la pomme cal­ville, c’est la reine des pommes. Je fais une su­perbe ge­lée avec ! »

Autre par­ti­cu­la­ri­té de Lau­rence Sou­bien, elle condi­tionne ses confi­tures dans des pe­tits pots de­puis qu’elle s’est lan­cée dans la fa­bri­ca­tion de celles-ci il y a 9 ans, à Taille­bois.

« Les pe­tits pots c’est ma si­gna­ture et ça évite le gas­pillage. Je fais des pots d’un ki­lo uni­que­ment sur com­mande ! »

La Bou­tique de Lau­rence, est la­bel­li­sée Orne ter­roirs Nor­man­die et dé­pend du ré­seau Suis­se­nor­mande ter­ri­toire pré­ser­vé du ré­seau de tou­risme du­rable ani­mé par le CPIE (centre per­ma­nent d’ini­tia­tives pour l’en­vi­ron­ne­ment) des col­lines nor­mandes, créé en 2005.

La bou­tique est ou­verte toute l’an­née mais il est conseillé de té­lé­pho­ner au 02.33.65.59.58 avant de ve­nir. E-mail : lau­ren­ce­sou­bien@gmail.com.

La Bou­tique de Lau­rence a aus­si une page Fa­ce­book.

« 2016 n’est pas une an­née comme les autres ! »

Guy Val­lée

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.