Co­mice 2016 : nos pages spé­ciales

Des cen­taines de bé­né­voles, des di­zaines de mil­liers de spec­ta­teurs, un mé­téo clé­mente. Le co­mice d’ar­ron­dis­se­ment 2016 au­ra te­nu toutes ses pro­messes à Tin­che­bray le week-end der­nier.

L'Orne Combattante (FL) - - LA UNE -

Une fête po­pu­laire. Des sou­rires sur les vi­sages des par­ti­ci­pants et des spec­ta­teurs ve­nus par mil­liers en fa­mille, entre amis pour as­sis­ter au tra­di­tion­nel co­mice d’ar­ron­dis­se­ment. Un évé­ne­ment fes­tif qui n’a lieu que tous les huit ans à Tin­che­bray. Après un sa­me­di dé­dié au monde agri­cole, le di­manche a mar­qué l’autre temps fort du week-end, avec les dé­fi­lés de 13 chars dans les rues de la ville ac­com­pa­gnés par de nom­breux fi­gu­rants, le tout sous des tonnes de confet­tis.

Sa­me­di 3 sep­tembre, éle­veurs, or­ga­ni­sa­teurs, bé­né­voles et miss ont dû se le­ver tôt. Ils étaient tous at­ten­dus sur le champ d’ex­po­si­tion. Les éle­veurs de l’ar­ron­dis­se­ment de Domfront ont pré­sen­té leurs plus belles bêtes. Sur le champ de foire de Tin­che­bray, les cu­rieux s’em­pres­saient de pho­to­gra­phier une di­zaine de ca­lèches at­ten­dant la reine, ses dau­phines Mis­ter Tin­che­bray et les miss des com­munes du can­ton. Mé­la­nie Le­grix et sa co­horte ont dé­fi­lé dans les rues, pro­vo­cant in­té­rêt et en­cou­ra­ge­ments de la part d’un pu­blic sur­pris mais conquis. Sur le champ, le cor­tège a été ac­cueilli par le maire Jé­rôme Nu­ry, en­tou­ré d’élus de l’ar­ron­dis­se­ment et du dé­par­te­ment, par le sous-pré­fet Pas­cal Vion, des re­pré­sen­tants de la FDSEA, de la chambre d’agri­cul­ture, sans ou­blier la che­ville ou­vrière de ce co­mice : Jacques Bes­nard.

Le groupe a alors vi­si­té l’en­semble du parc d’ex­po­si­tion, les di­vers stands, sans ou­blier la mi­ni-ferme des­ti­née aux en­fants qui n’a pas lais­sé le sous-pré­fet in­sen­sible. Il a mon­tré un in­té­rêt par­ti­cu­lier et s’est amu­sé avec les pe­tits por­ce­lets.

Suc­cès des courses d’ânes

Des in­ter­mèdes mu­si­caux ont ani­mé le tout, grâce aux son­neurs de trompes. Après un dé­jeu­ner cham­pêtre réunis­sant plu­sieurs cen­taines de convives, des pro­me­nades en ca­lèches ont été pro­po­sées à tous les vi­si­teurs. Le « clou » de l’après mi­di ayant été les courses d’ânes. Celles-ci ont fait l’una­ni­mi­té, pro­vo­cant fou rire et bonne hu­meur au pu­blic et sur­tout aux par­ti­ci­pants eux-mêmes : Miss, élus de tous bords, bé­né­voles et ano­nymes. Chaque par­ti­ci­pant ga­gnant de course s’est vu ré­com­pen­sé d’une coupe. Les plus har­dis se sont même lan­cés dans le ro­déo, la mis­sion ne sem­blait pas dif­fi­cile à pre­mière vue, il suf­fi­sait de mon­ter l’âne Ca­ro­line. Sauf que cette der­nière était loin d’ap­pré­cier l’exer­cice et, fa­rouche ne s’est lais­sée mon­ter sans énormes dif­fi­cul­tés, pro­vo­quant l’hi­la­ri­té des spec­ta­teurs.

Puis ce fut le temps des éle­veurs de bo­vins et de per­che­rons de ve­nir re­ce­voir les ré­com­penses pour leurs ani­maux.

La jour­née s’est ache­vée, sous un so­leil de plomb. Ra­pi­de­ment les bé­né­voles ont ran­gé le ma­té­riel avant de re­prendre les pré­pa­ra­tifs du dé­fi­lé du len­de­main.

Di­manche la reine et ses dau­phines se sont ren­dues à la cha­pelle Sainte Ma­rie où l’of­fice re­li­gieux était cé­lé­bré, tan­dis que des au­bades étaient in­ter­pré­tées en ville. Le Ba­gad de Plou­gas­tel, la Ban­da del Sol et la Fan­fare de Fou­gères se sont en­suite re­joints de­vant la mai­rie.

800 fi­gu­rants

Pen­dant ce temps, peu à peu, alors que la me­nace de la pluie ne ces­sait, le ter­rain de foot si­tué près du Co­lys’haie se rem­plis­sait. Les 800 fi­gu­rants du grand dé­fi­lé s’at­trou­paient au­tour de leur char, dé­voi­lant en­fin ain­si un se­cret bien gar­dé de­puis des mois. Le ren­du a été à la hau­teur des at­tentes, l’en­semble des chars était ma­jes­tueux, le pu­blic au­ra su ap­pré­cier le tra­vail im­pres­sion­nant de tous les bé­né­voles. Un à un les chars sont sor­tis du ter­rain de foot, après que les 13 élus des com­munes aient don­né le feu vert, en­semble dans un va­carme de pé­tards.

Le Ba­gad de Plou­gas­tel, les Ci­gales do Bra­sil ont ou­vert le dé­fi­lé, sui­vis de la Cha­pel­loise. En­fin le char Mo­zart d’Arts et Loi­sirs pre­nait le dé­part avec plu­sieurs di­zaines d’en­fants ma­gni­fi­que­ment ha­billés.

Les Amants de la Bas­tille re­pré­sen­tés par Saint Pier­red’En­tre­mont ont rap­pe­lé les sou­ve­nirs de la ré­vo­lu­tion dans leurs cos­tumes du XVIIIe siècle. Le dé­fi­lé était en­suite ani­mé par les ma­jo­rettes « les star­lettes sot­te­vas­taises », puis du char « Chan­tons sous la pluie » de Beau­chêne/Saint-Cor­nier-desLandes. Les jo­lis pa­ra­pluies, les ci­rés et les bottes de pluie des miss et des fi­gu­rants ont jo­li­ment co­lo­ré le dé­fi­lé. Le char Ro­bin des Bois, de Mé­nil-Ci­boult/ Saint-Quen­tin-les-Char­don­nets a ré­vé­lé toute sa splen­deur, en­ri­chie d’un grand nombre de fi­gu­rants réa­li­sant des cho­ré­gra­phies. Mam­ma Mia de Saint-Ch­ris­tophe de Chau­lieu/ Saint-Jean-des-Bois/Yvrandes a fait re­plon­ger le pu­blic dans les an­nées 70 avec les plus grands thèmes d’ABBA et ses cho­ré­gra­phies in­vi­tant à dan­ser. L’Har­mo­nie l’In­dé­pen­dante de Mes­sei a main­te­nu le pu­blic en ha­leine, sui­vie des in­tré­pides « Sis­ter Act » de Tin­che­bray Cy­clos. Le char de Cha­nu/Lar­champ sui­vait avec ses pha­raons, reines et de nom­breux es­claves, ti­rant le char de la reine, « Cléo­pâtre » dans toute sa ma­jes­tuo­si­té.

La Fan­fare de Vas­sy a joué les in­ter­mèdes, pré­cé­dant « Love Cir­cus », char de Mont­se­cretC­lai­re­fou­gère, im­pres­sion­nant, ti­ré par deux élé­phants bien domp­tés tan­dis que les dan­seurs « ont mis le feu » du­rant tout l’après mi­di.

Le char « Mou­lin Rouge » de Frênes s’est lui aus­si fait re­mar­quer, sus­ci­tant l’ad­mi­ra­tion du pu­blic, ses cho­ré­gra­phies de french can­can n’ont lais­sé per­sonne in­dif­fé­rent.

L’im­pres­sion­nante cour du Roi

Plus de 100 per­sonnes ac­com­pa­gnaient le char « Le Roi So­leil » des Vil­lages Tinch­be­rayens, la cour en­tière du roi So­leil a dan­sé de­vant le pu­blic. Même les mous­que­taires étaient là, quatre se re­layaient avec la chaise à por­teur, un autre, plus mo­derne avait choi­si de cir­cu­ler à ses risques et pé­rils en « Seg­way ».

Ré­so­lu­ment « fif­ties », le char « Grease » du Quar­tier Est n’a omis au­cun dé­tail, la pompe à es­sence, la voi­ture, tout était là avec beau­coup d’hu­mour.

Plus sé­rieuse, la bat­te­rie fan­fare du Pays de Fou­gères a in­ter­pré­té ses meilleurs mor­ceaux. Elle était sui­vie du char de Mon­cy et l’ACT (As­so­cia­tion Cultu­relle de Tin­che­bray) bien dé­ci­dés à faire mon­ter la tem­pé­ra­ture jus­qu’à 49.3°. « La Fièvre du Sa­me­di Soir » était ré­so­lu­ment dis­co.

La tour de Ju­liette at­ten­dant son Ro­méo au­ra im­pres­sion­né le pu­blic, son ar­chi­tec­ture re­cou­verte de pa­pillotes a né­ces­si­té beau­coup d’heures de tra­vail. C’est la Ban­da del Sol qui a en­suite pré­cé­dé le char le plus at­ten­du du dé­fi­lé. Sur le thème des Mille et une Nuits, la reine Mé­la­nie Le­grix, ses dau­phines, Jus­tine Ra­mard et Aline Le­lièvre, Mis­ter Tin­che­bray Mat­thew Chenu étaient ac­com­pa­gnés de ra­vis­santes pe­tites de­moi­selles d’hon­neur sur leur char. In­las­sa­ble­ment, ils ont sa­lué et sou­ri au pu­blic en liesse.

Ce dé­fi­lé a été riche en cos­tumes di­vers, tan­tôt loués à Mor­tain, à La Re­din­gote de Flers, dans les com­munes voi­sines ou tout sim­ple­ment cou­sus par quelques mains bé­né­voles et ex­pertes.

Peu après 20 h, les chars re­par­taient vers la grande rue, illu­mi­nés cette fois, per­met­tant d’ob­ser­ver de nou­veaux dé­tails, pas­sés in­aper­çus dans l’après mi­di.

La mé­téo a joué le jeu, les pre­mières gouttes sont tom­bées peu avant mi­nuit, mais n’ont en rien gâ­ché le splen­dide feu d’ar­ti­fice ti­ré de­puis le champ de foire où fi­gu­rants et bé­né­voles fa­ti­gués mais heu­reux ont pro­fi­té du spec­tacle.

La jour­née fes­tive s’est ache­vée dans la sa­tis­fac­tion gé­né­rale. Plus de 100 bé­né­voles ont oeu­vré pour le bon dé­rou­le­ment de la jour­née. Les se­cou­ristes, une di­zaine le sa­me­di et une ving­taine le di­manche n’ont pas eu de gros sou­cis. Le centre de se­cours était mo­bi­li­sé tout comme une ving­taine de gen­darmes, dont 13 ré­ser­vistes qui ont as­su­ré la sé­cu­ri­té. Le co­mice 2016 res­te­ra dans la mé­moire des par­ti­ci­pants comme un ma­gni­fique sou­ve­nir. Le pu­blic quant à lui est re­par­ti avec de belles images en tête. Vi­ve­ment 2024 !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.