Dix ans pour le ré­seau Suisse-nor­mande ter­ri­toire pré­ser­vé

Créé en même temps que le pro­jet de la Roche-d’Oëtre, le ré­seau de tou­risme du­rable Suisse-nor­mande ter­ri­toire pré­ser­vé fête ses 10 ans en 2016.

L'Orne Combattante (FL) - - ENTRE BOCAGE ET SUISSE NORMANDE -

Sé­grie-Fon­taine.

Le ré­seau Suisse-nor­mande ter­ri­toire pré­ser­vé a pour ob­jec­tif de dé­ve­lop­per le tou­risme dans la ré­gion, via les dif­fé­rents pro­fes­sion­nels ins­tal­lés dans la ré­gion au­tour de la Roche-d’Oëtre et le CPIE (centre per­ma­nent d’ini­tia­tives pour l’en­vi­ron­ne­ment) des Col­lines nor­mandes.

À l’ori­gine, l’ob­jec­tif était de com­mu­ni­quer en ma­tière de tou­risme lo­cal en s’ap­puyant sur la même charte gra­phique. Il re­groupe un en­semble de par­te­naires tou­ris­tiques (hé­ber­geurs, pro­duits et bou­tiques du ter­roir, des struc­tures à vo­ca­tion cultu­relles, spor­tives, en­vi­ron­ne­men­tales, de bien-être et d’in­for­ma­tions.

Il est né d’une ré­flexion me­née entre le CPIE, ba­sé à la mai­son de la ri­vière et du pay­sage, au mou­lin de Sé­grie-Fon­taine, et la com­mu­nau­té de com­munes du Bo­cage athi­sien. Di­rec­trice de la mai­son de la ri­vière à l’époque, Jo­sine Sti­ker-Mou­geolle, a me­né le pro­jet à ses dé­buts avec une di­zaine d’adhé­rents.

Dix ans plus tard, le ré­seau s’est consi­dé­ra­ble­ment dé­ve­lop­pé avec 41 adhé­rents à ce jour.

« L’ob­jec­tif est d’at­teindre les 60 à 80 dans les trois pro­chaines an­nées avec l’aide fi­nan­cière du pro­jet eu­ro­péen Lea­der jus­qu’en 2018 » sti­pule Éve­lyne Ra­mon, nou­velle ani­ma­trice du ré­seau. Le pro­jet Lea­der est un pro­gramme de sub­ven­tions ac­cor­dées aux ter­ri­toires ru­raux pour dé­ve­lop­per le tou­risme en de­hors des zones ur­baines.

Une charte évo­lu­tive

La charte créée à l’ori­gine, évo­lue au fur et à me­sure des an­nées puis­qu’un deuxième CPIE a re­joint le ré­seau, il s’agit de ce­lui de la Val­lée de l’Orne, ba­sé, dans l’ab­baye aux hommes, à Caen.

Au­jourd’hui, pour de­ve­nir membre du ré­seau Suisse-nor­mande ter­ri­toire pré­ser­vé, il faut rem­plir huit condi­tions, à sa­voir : pro­té­ger la res­source en eau, (en qua­li­té et en quan­ti­té) ; gé­rer les dé­chets ; li­mi­ter la con­som­ma­tion d’éner­gie, plus par­ti­cu­liè­re­ment en ma­tière de dé­pla­ce­ments, con­som­ma­tion, chauf­fage, éclai­rage ; lais­ser une place à la na­ture ; li­mi­ter les pol­lu­tions en­vi­ron­ne­men­tales et sa­ni­taires, à l’in­té­rieur et à l’ex­té­rieur ; pri­vi­lé­gier l’ali­men­ta­tion lo­cale et, ou, bio et équi­table et de sai­son ; ac­cueillir tous les pu­blics (étran­gers, por­teurs de han­di­cap, à faible re­ve­nus, fa­mi­liaux, jeunes) ; va­lo­ri­ser le pa­tri­moine na­tu­rel et cultu­rel de la Suisse-nor­mande.

Portes ou­vertes en 2017

« La charte est une base, mais toutes autres ac­tions qui vont dans le même sens sont les bien­ve­nues, genre plan­ta­tion de haies, l’ins­tal­la­tion de pan­neaux pho­to­vol­taïques, créer des hô­tels à in­sectes, le tri des dé­chets des clients » in­siste Éve­lyne Ra­mon.

En 2017, à une date à fixer, une jour­née portes ou­vertes de toutes les struc­tures adhé­rentes se­ra or­ga­ni­sée afin de faire prendre conscience aux vi­si­teurs que l’on vit dans un sec­teur pay­san.

Dans le même es­prit au­ra lieu une fête dans la ferme-cam­ping de la fa­mille Ou­vry, à la Gil­ber­dière, à Ber­jou ain­si qu’une ex­po­si­tion de pho­tos aé­riennes et au sol pour ex­pli­quer com­ment on pré­serve le pay­sage du sec­teur. Un pa­ckage tou­ris­tique des­ti­né aux hé­ber­ge­ments est en pro­jet ain­si que l’édi­tion d’un guide sur les bonnes pra­tiques en ma­tière de pré­ser­va­tion en­vi­ron­ne­men­tale. Il se­ra dis­po­nible chez chaque adhé­rent du ré­seau qui s’étend au­jourd’hui dans un rayon de 30 km de Mu­tré­cy, près de Thu­ry-Har­court, au nord, à Sainte-Op­por­tune, au sud, et de Ce­ri­sy-Belle-Étoile, à l’ouest à No­ron-l’Ab­baye, à l’est.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.