De nou­velles pers­pec­tives pour les zones d’ac­ti­vi­tés

Dans un contexte éco­no­mique dif­fi­cile, le ta­bleau n’est pas tout noir pour au­tant. A La Fer­té-Ma­cé, la zone Beau­re­gard en est un des exemples. Et dans ce do­maine, les élus voient plu­tôt d’un bon oeil l’in­té­gra­tion de la Ville à Flers Ag­glo en 2017.

L'Orne Combattante (FL) - - LA FERTÉ ET SON PAYS -

Avec en­vi­ron 500 em­plois, la zone Beau­re­gard re­pré­sente un atout im­por­tant dans l’ac­ti­vi­té éco­no­mique de La Fer­té-Ma­cé au­quel il faut bien en­ten­du ajou­ter la zone du Parc, les com­merces du centre-ville, et les en­tre­prises dis­sé­mi­nées ici ou là. « Sur cette zone, à part un pe­tit bâ­ti­ment, tous sont dé­sor­mais oc­cu­pés » notent Jacques Dal­mont et Jo­sé Col­la­do, pré­sident et vice-pré­sident de la Cdc La Fer­té/Saint-Mi­chel.

Les élus se ré­jouissent de tour­ner la page de la fer­me­ture d’Eu­rop­fil en 2009, qui avait lais­sé une friche de 5 200 m2 cou­verts. De­puis, avec le sou­tien de la col­lec­ti­vi­té et dif­fé­rents par­te­naires, Ma­nu­vit, qui oc­cu­pait deux bâ­ti­ments sur la zone, a ré­cu­pé­ré une par­tie des lo­caux (3 000 m2) de­puis mars 2015, tri­plant ain­si sa sur­face. « De­puis, la so­cié­té a pous­sé les murs, et il reste en­core dis­po­nible une sur­face de sto­ckage d’en­vi­ron 1 000 m2 » pré­cise Jacques Dal­mont.

En pa­ral­lèle, la Cdc a fait en sorte de trou­ver des re­pre­neurs aux lo­caux lais­sés va­cants par Ma­nu­vit. « C’est chose faite et les actes de vente ont été si­gnés cet été » an­nonce Jo­sé Col­la­do. Ain­si, dé­but oc­tobre, l’en­tre­prise Si­mon Pein­ture, ac­tuel­le­ment si­tuée route de Ba­gnoles, in­té­gre­ra le bâ­ti­ment de 756 m2 avec ses 19 sa­la­riés. Et d’ici la fin 2016, c’est la so­cié­té Gé­rard Re­tour, me­nui­sier pla­quiste (3 sa­la­riés), qui quit­te­ra Saint-Mau­rice-du-Dé­sert pour s’ins­tal­ler sur le ter­rain voi­sin dans un es­pace de 326 m2.

Par ailleurs, en 2015 : l’en­tre­prise de tran­sport lo­gis­tique Leb­lanc est ve­nue s’ins­tal­ler ; l’im­pri­me­rie Com­pe­dit-Beau­re­gard a ra­pa­trié la so­cié­té de pense-bête JK ; les an­ciens lo­caux de France Bois­sons ont été ré­cu­pé­rés, pour par­tie par la MAM (Mai­son d’as­sis­tantes ma­ter­nelles) A pe­tits pas, et pour l’autre, par FMTP (Fran­çois Mar­ti­nez Tra­vaux Pu­blics). « Nous ve­nons éga­le­ment de vendre un ter­rain d’en­vi­ron 1 500 m2 à la so­cié­té SCF pour qu’elle puisse s’agran­dir, confient les élus. A présent, la col­lec­ti­vi­té pos­sède en­core un ter­rain d’un hec­tare à vendre et il y a aus­si un ter­rain dis­po­nible de 4 000 m2 qui ap­par­tient au Con­seil dé­par­te­men­tal ». Le tour d’ho­ri­zon ne se­rait pas com­plet sans évo­quer la mise en ser­vice par la Cdc du Té­lé­centre en juin der­nier, qui se­ra inau­gu­ré dé­but oc­tobre. « Le dé­part se fait dou­ce­ment, mais il faut dire qu’il y a eu les va­cances. Nous avons dé­jà eu des de­mandes de té­lé­tra­vailleurs, mais aus­si pour des for­ma­tions, note Jo­sé Col­la­do. En tant qu’élus, nous l’uti­li­sons aus­si pour évi­ter les dé­pla­ce­ments sur Alen­çon ou Pa­ris ».

Du cô­té de la zone du Parc, là aus­si, beau­coup d’en­seignes, et un re­nou­vel­le­ment qui se fait ra­pi­de­ment. Aus­si, au­jourd’hui, une ré­flexion est en cours sur les fu­tures zones. « Celle des Tes­nières de 10 hec­tares, qui ap­par­tient à un pro­mo­teur pri­vé, est des­ti­née à des ac­ti­vi­tés et de l’ha­bi­tat, note Jo­sé Col­la­do. Notre Cdc pos­sède 13 hec­tares de l’autre cô­té de la dé­via­tion avec la zone Bel­le­vue qui a une vo­ca­tion plus in­dus­trielle ». Ces nou­velles pers­pec­tives de dé­ve­lop­pe­ment se­ront à étu­dier au sein de Flers Ag­glo que La Fer­téMa­cé va re­joindre au 1er jan­vier 2017. « Avec la Com­mu­nau­té d’ag­glo­mé­ra­tion, notre sou­hait est d’avoir une vé­ri­table po­li­tique de dé­ve­lop­pe­ment éco­no­mique, avec par­tage des charges et des re­cettes, et où notre ville ser­vi­ra de re­lais, ex­plique le maire Jacques Dal­mont. L’idée est de dé­ve­lop­per nos ter­ri­toires avec un an­crage éco­no­mique lo­cal en nous ap­puyant sur un ser­vice beau­coup plus étof­fé ».

Pour les élus fer­tois, le fait d’in­té­grer Flers Ag­glo va per­mettre de ren­for­cer l’ac­com­pa­gne­ment des ac­teurs éco­no­miques, en étant en­core plus ré­ac­tifs. Ils es­pèrent aus­si en pro­fi­ter pour ac­cé­lé­rer le dos­sier du très haut dé­bit. « Nous nous sommes dé­jà po­si­tion­nés dans le plan nu­mé­rique or­nais comme ter­ri­toire à fi­brer car, au­jourd’hui, dé­ve­lop­pe­ment éco­no­mique et tech­no­lo­gies sont in­dis­so­ciables avec des be­soins ex­po­nen­tiels, es­time Jo­sé Col­la­do. Pour pou­voir pé­ren­ni­ser les em­plois et at­ti­rer de nou­velles en­tre­prises, l’ac­cès au très haut-dé­bit est es­sen­tiel. C’est un vé­ri­table en­jeu pour notre col­lec­ti­vi­té qui contri­bue­ra à son image ». En terme d’at­trac­ti­vi­té, la mu­ni­ci­pa­li­té fer­toise es­time que le cadre de vie joue aus­si un rôle ma­jeur avec les ser­vices pro­po­sés « et nous nous ré­jouis­sons aus­si de pou­voir nous ap­puyer sur un tis­su as­so­cia­tif très riche et dy­na­mique » concluent ses re­pré­sen­tants.

Ins­tal­la­tions et ex­ten­sions

Mi­chel Mo­ri­ceau

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.