Du mu­sée du Jouet à l’église, en pas­sant par l’Hô­tel de ville

L'Orne Combattante (FL) - - LA FERTÉ ET SON PAYS -

A l’oc­ca­sion des Jour­nées eu­ro­péennes du pa­tri­moine, les 17 et 18 sep­tembre, trois édi­fices fer­tois étaient ou­verts aux vi­si­teurs.

Ins­tal­lé de­puis 1992 dans les an­ciens bains-douches, rue de la Vic­toire, le mu­sée du Jouet a ac­cueilli 200 vi­si­teurs sur les 2 jours. Le pu­blic a pu y (re) dé­cou­vrir la col­lec­tion de jeux et jouets an­ciens of­ferte à la ville par Guy Bon­va­lot, avec des pièces da­tant des XIXe et XXe siècles : jeux de sa­lon, jouets mu­si­caux, tech­niques et élec­triques, op­tiques, jeux édu­ca­tifs.

Les jouets et les jeux évoquent la pe­tite en­fance, les ani­maux fa­mi­liers, l’ap­proche du monde des adultes, les sol­dats, les pom­piers, les ma­rins et les ba­teaux, la ma­rion­nette et le cirque. L’oc­ca­sion de consta­ter que les en­fants d’an­tan avaient des di­ver­tis­se­ments bien dif­fé­rents des jeux élec­tro­niques ac­tuels.

Un autre re­gard

Au-de­là des ser­vices de la mai­rie, l’Hô­tel de ville se veut aus­si un mu­sée avec de nom­breux ta­bleaux et sculp­tures réa­li­sés en grande par­tie par des ar­tistes lo­caux. Les élus ont com­men­té les vi­sites de la grande salle des ma­riages en dé­taillant l’his­toire de cette grande che­mi­née, du buste de la Ma­rianne, des pein­tures du pla­fond re­pré­sen­tant une al­lé­go­rie du ma­riage.

Sui­vait l’an­cienne salle du con­seil mu­ni­ci­pal ré­cem­ment ré­no­vée or­née de nom­breux ta­bleaux dont plu­sieurs évo­quant des ins­tants de l’his­toire de la com­mune. Dans cette salle est ac­cro­ché de­puis plus d’un siècle le Ban­quet de la Pomme qui, avec ses 15 m² est l’un des plus grands ta­bleaux de l’Orne. La vi­site com­pre­nait le hall du 2e étage où est vi­sible la grande fresque re­pré­sen­tant l’his­toire de la Poste. Puis la ma­gni­fique bi­blio­thèque de Con­tades où se trouve le bu­reau du maire : « je trou­vais nor­mal que ce bu­reau vive, qu’il puisse être vu par les ha­bi­tants qui peuvent ve­nir me voir di­rec­te­ment, et ain­si pro­fi­ter des lieux » confie Jacques Dal­mont.

L’église aus­si

L’église Notre-Dame de l’As­somp­tion était le 3e édi­fice ou­vert pour des vi­sites com­men­tées par les bé­né­voles de l’As­so­cia­tion pour la res­tau­ra­tion de l’église. Mal­heu­reu­se­ment, ces vi­sites n’ont eu lieu que sa­me­di. Faute de vo­lon­taire, elles ont été an­nu­lées le di­manche.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.