La fis­ca­li­té à l’ordre du jour du con­seil mu­ni­ci­pal

L'Orne Combattante (FL) - - PUTANGES ET SON PAYS -

Mar­di 20 sep­tembre, le con­seil mu­ni­ci­pal de Pu­tanges-le-Lac s’est réuni à la salle Jean-Fé­ron de Pu­tanges-Pont-Ecre­pin, avec la par­ti­ci­pa­tion d’An­dré De­buire, comp­table pu­blic de la tré­so­re­rie Pu­tanges-Briouze.

Mo­nique Gui­bout, présidente de la com­mis­sion des fi­nances, a ex­po­sé les dif­fé­rents points de la fis­ca­li­té de la com­mune nou­velle.

Taxes.

Elle a no­té la né­ces­si­té de pro­cé­der à une ho­mo­gé­néi­sa­tion des abat­te­ments obli­ga­toires pour charges de fa­mille, ap­pli­qués pour le cal­cul de la taxe d’ha­bi­ta­tion dans chaque com­mune his­to­rique, dans le but d’uni­fier pro­gres­si­ve­ment les taux de fis­ca­li­té ap­pli­qués sur le ter­ri­toire.

Abat­te­ment gé­né­ral de base : 0 % ; pour les 2 pre­mières per­sonnes à charge : 10 % et à par­tir de la 3e per­sonne à charge : 15 %.

Après avoir vo­té l’ho­mo­gé­néi­sa­tion des abat­te­ments de la taxe d’ha­bi­ta­tion, l’as­sem­blée a dé­ci­dé d’ap­pli­quer une in­té­gra­tion pro­gres­sive (à la hausse ou à la baisse) du taux de la taxe d’ha­bi­ta­tion, de la taxe fon­cière sur les pro­prié­tés bâ­ties, de la taxe fon­cière sur les pro­prié­tés non bâ­ties, et de la co­ti­sa­tion fon­cière des en­tre­prises, à l’en­semble de la com­mune nou­velle. « Ce lis­sage en dou­ceur s’éta­le­ra sur 12 ans, à par­tir de jan­vier 2017, pour ar­ri­ver en 2029 avec le même taux pour toutes les com­munes his­to­riques », a pré­ci­sé An­dré De­buire.

Dé­grè­ve­ment de la TFNB jeunes agri­cul­teurs.

Mo­nique Gui­bout a rap­pe­lé les dis­po­si­tions per­met­tant au con­seil mu­ni­ci­pal d’ac­cor­der un dé­grè­ve­ment de 50 % (50 % à charge de la col­lec­ti­vi­té et 50 % à la charge de l’Etat, pour un to­tal de 100 %) pour une du­rée ne pou­vant ex­cé­der 5 ans, de la TFNB (Taxe Fon­cière Non Bâ­tie), pour les par­celles ex­ploi­tées par les jeunes agri­cul­teurs.

Ce­la concerne les jeunes agri­cul­teurs ins­tal­lés à comp­ter du 1er jan­vier 1995 et bé­né­fi­ciaires de la do­ta­tion d’ins­tal­la­tion ou des prêts à moyen terme spéciaux pré­vus par le code ru­ral, et ceux ins­tal­lés à comp­ter du 1er jan­vier 2001 ayant sous­crit un contrat ter­ri­to­rial d’ex­ploi­ta­tion.

L’exo­né­ra­tion était ap­pli­quée dans la seule com­mune his­to­rique de Pu­tanges-Pont-Écre­pin, (50 % sur 5 ans), lui coû­tant 286 € en 2015, et le con­seil a dé­ci­dé de l’étendre à l’en­semble du ter­ri­toire de la com­mune nou­velle.

Exo­né­ra­tion en fa­veur des en­tre­prises nou­velles.

Les com­munes ont la pos­si­bi­li­té d’exo­né­rer de co­ti­sa­tion fon­cière des en­tre­prises, les en­tre­prises nou­velles ayant créé des éta­blis­se­ments ou re­pris une en­tre­prise en dif­fi­cul­té, pour une du­rée qui ne peut être in­fé­rieure à 2 ans, ni su­pé­rieure à 5 ans, à comp­ter de l’an­née sui­vant celle de leur créa­tion.

Les com­munes his­to­riques de Mé­nil-Jean, Pu­tanges-Pont-Ecre­pin et Les Ro­tours ap­pli­quaient une exo­né­ra­tion de 100 % sur 2 ans. Il a été dé­ci­dé d’étendre cette dis­po­si­tion à l’en­semble de la com­mune nou­velle.

Taxe d’amé­na­ge­ment.

Mo­nique Gui­bout a ex­pli­qué qu’il « est né­ces­saire de se pro­non­cer sur l’ins­tau­ra­tion ou le re­non­ce­ment de la taxe d’amé­na­ge­ment (per­mis de construire) sur l’en­semble du nou­veau ter­ri­toire, ap­pli­cable au 1er jan­vier 2017.

L’ab­sence de dé­li­bé­ra­tion avant le 30 no­vembre en­traî­ne­rait une illé­ga­li­té en ma­tière fis­cale sur la com­mune nou­velle. Cer­taines com­munes his­to­riques n’ont ja­mais dé­li­bé­ré et pour celles qui l’ont fait, les taux sont dif­fé­rents. »

Il a été dé­ci­dé d’ap­pli­quer le taux de 1 % à l’en­semble du ter­ri­toire de Pu­tanges-le-Lac et 100 % d’exo­né­ra­tion sur les abris de jar­din, les lo­caux ar­ti­sa­naux, les lo­caux in­dus­triels et les com­merces de moins de 400 m².

Re­né­go­cia­tion prêt. de

Sé­bas­tien Le­roux a in­for­mé le con­seil qu’il avait né­go­cié avec la Caisse d’Epargne, qui a ac­cep­té de bais­ser le taux de l’em­prunt contrac­té par la com­mune his­to­rique de Pu­tanges-Pont-Ecre­pin.

Un taux fixe de 1,63 % sur la du­rée ré­si­duelle de l’em­prunt (19 ans) a été ac­cor­dé. L’an­nui­té de cet em­prunt passe donc de 14 599 € à 12 880 €.

Salle Jean-Fé­ron.

Après la pré­sen­ta­tion faite par An­nick Ma­cé, présidente de la com­mis­sion, les conseillers ont au­to­ri­sé le col­lège Gas­ton-Le­fa­vrais à uti­li­ser la salle Jean-Fé­ron pour des cours d’EPS de no­vembre à avril, ain­si que la Com­mu­nau­té de com­munes du Val d’Orne pour les Temps d’Ac­ti­vi­tés Pé­ri­sco­laires, de mars à juin 2017, pour une in­dem­ni­té for­fai­taire d’uti­li­sa­tion de 300 €.

Il a été pré­ci­sé l’in­ter­dic­tion de jeux de bal­lons, les pa­tins à rou­lettes et autres pra­tiques pré­ci­sées dans la conven­tion, la mai­rie se ré­ser­vant la prio­ri­té en cas de ma­ni­fes­ta­tions ponc­tuelles im­por­tantes.

Église de Mé­guillaume.

Serge Dru­geon a ex­po­sé l’état d’avan­ce­ment du pro­jet de res­tau­ra­tion de l’église de Mé­guillaume, por­té par la com­mune his­to­rique de Chê­ne­douit et l’as­so­cia­tion des Amis de l’église de Mé­guillaume.

Le con­seil mu­ni­ci­pal de la com­mune his­to­rique, en 2014 et 2015, avait ac­cep­té l’es­ti­ma­tion du pro­jet à 119 778,82 € HT.

Le con­seil a en­té­ri­né les dé­ci­sions prises par la com­mune his­to­rique.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.