Un ar­bitre flé­rien agres­sé

L'Orne Combattante (FL) - - BOCAGE ET SUISSE NORMANDE ENTRE -

Ma­lo An­déole, jeune ar­bitre du FC Flers, a été agres­sé lors d’un match de foot qui op­po­sait Mon­de­ville à Hé­rou­villeSaint-Clair.

Ma­lo An­déole, un jeune ar­bitre fé­dé­ral du FC Flers de 22 ans, a été vic­time d’une agres­sion alors qu’il ar­bi­trait un match de di­vi­sion d’hon­neur, à Hé­rou­ville-Saint-Clair, en pé­ri­phé­rie de Caen. La ren­contre op­po­sait le club lo­cal à Mon­de­ville USON, une autre équipe de l’ag­glo­mé­ra­tion caen­naise.

Deux coups de ge­nou

L’al­ter­ca­tion s’est dé­rou­lée en fin de pre­mière pé­riode, alors que l’équipe lo­cale était me­née. « Une dé­ci­sion a été contes­tée par un joueur. Il y a une bous­cu­lade et l’ar­bitre a re­çu deux coups de ge­nou à la cuisse d’un joueur d’Hé­rou­ville », ne dé­co­lère pas Yves Pré­vel, se­cré­taire de l’Unaf de l’Orne, l’union na­tio­nale des ar­bitres de football.

L’ar­bitre de la ren­contre a en­suite été in­sul­té, le joueur le me­na­çant éga­le­ment de l’agres­ser à la fin de la ren­contre. Ma­lo An­déole a tout de même réus­si à fi­nir le match qui s’est sol­dé par une dé­faite d’Hé­rou­ville-SaintC­lair 4 à 0.

Le soir même, l’ar­bitre agres­sé a aler­té l’Unaf de l’Orne qui a ré­di­gé un rap­port. « Nous conseillons d’ar­rê­ter le match et de por­ter plainte di­rec­te­ment dans ces cas-là », sou­ligne Guy Pes­chet, pré­sident de l’Unaf de l’Orne, qui loue les qua­li­tés de Ma­lo An­déole. « C’est un très bon ar­bitre. Il a du po­ten­tiel ».

Les re­pré­sen­tants des ar­bitres de football font preuve de la plus grande fer­me­té à l’égard de ces com­por­te­ments. « Il faut éra­di­quer ces violences ». L’Unaf en ap­pelle no­tam­ment à la res­pon­sa­bi­li­té des pré­si­dents de clubs et des joueurs. « Ils doivent faire at­ten­tion à ceque le match se passe dans les meilleures condi­tions pos­sibles même s’il y a une er­reur d’ar­bi­trage. C’est hu­main », in­siste Yves Pré­vel qui rap­pelle qu’un « ar­bitre même s’il est seule­ment agres­sé ver­ba­le­ment peut por­ter plainte. Le joueur peut se re­trou­ver de­vant un tri­bu­nal »

Mal­heu­reu­se­ment, l’Unaf constate de plus en plus de faits de ce genre sur les ter­rains. « Et en­core, les ar­bitres ne nous disent pas tout », pense Guy Pes­chet. Tou­te­fois, dans le bo­cage, il n’y a « pas beau­coup de sou­ci », re­marquent Yves Pré­vel et Guy Pes­chet contrai­re­ment à l’est du dé­par­te­ment.

Deuxième rap­port en moins de 6 mois

C’est la deuxième fois cette an­née que l’Unaf fait un rap­port. En avril, un ar­bitre de La Fer­rière-aux-Etangs avait été vio­lem­ment agres­sé. La com­mis­sion de dis­ci­pline a dé­ci­dé que le joueur n’au­rait plus de fonc­tion pen­dant 10 ans. Une dé­ci­sion dont il a fait ap­pel. Le joueur est éga­le­ment convo­qué de­vant la jus­tice le 20 oc­tobre pro­chain.

« C’est la pre­mière fois que nous avons deux rap­ports à faire dans la même an­née », re­grette Guy Pes­chet.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.