Mise en ser­vice de la pas­se­relle pié­tonne

La pas­se­relle pié­tonne si­tuée sur le pont SNCF à l’en­trée du bourg, a été of­fi­ciel­le­ment inau­gu­rée sa­me­di 24 sep­tembre.

L'Orne Combattante (FL) - - FLERS ET SON PAYS -

La mise en ser­vice de la pas­se­relle pié­tonne ins­tal­lée en pa­ral­lèle du pont SNCF sur la D300 à l’en­trée du bourg en ve­nant de Flers, marque la fin de la pre­mière phase d’amé­na­ge­ment du bourg. Elle se­ra com­plé­tée par un che­min pié­ton­nier afin de re­joindre le centre bourg en toute sé­cu­ri­té.

L’inau­gu­ra­tion of­fi­cielle s’est dé­rou­lée, sa­me­di 24 sep­tembre, en pré­sence de Pas­cal Vion, sous-pré­fet d’Ar­gen­tan, d’Yves Goas­doué, dé­pu­té et pré­sident de Flers-ag­glo, et des conseillers dé­par­te­men­taux du sec­teur.

À cette oc­ca­sion, le maire Gilles Ra­bache a rap­pe­lé que l’ou­ver­ture de cette pas­se­relle était la concré­ti­sa­tion d’un pro­jet qui date des an­nées deux­mille, à l’époque où le re­gret­té Jean-Pierre Blan­quet oc­cu­pait le fau­teuil de maire. Le pre­mier pro­jet a été aban­don­né faute d’avoir ob­te­nu les agré­ments né­ces­saires. À force de ténacité, il s’est en­fin concré­ti­sé pour un coût hors taxes de 130 000 € au lieu des 180 000 pré­vus dans un pre­mier temps. Grâce aux dif­fé­rentes sub­ven­tions ob­te­nues, il ne reste que 45 % à la charge de la com­mune dont le maire es­père en­core per­ce­voir une sub­ven­tion du FAL (fonds d’actions lo­cales) fi­nan­cé par les amendes de la cir­cu­la­tion rou­tières, afin de faire bais­ser la note.

Le pou­mon éco­no­mique de l’Orne

Après la deuxième phase d’amé­na­ge­ment du bourg avec le che­min pié­ton­nier, dé­bu­te­ra la troi­sième qui consiste à sé­cu­ri­ser le car­re­four face à l’église et l’or­ga­ni­sa­tion du sta­tion­ne­ment dans le sec­teur où se­ra ins­tal­lée la nou­velle mai­rie. Cette der­nière tranche ne de­vrait pas dé­bu­ter avant fin 2017.

À l’oc­ca­sion de sa prise de pa­role, Yves Goas­doué a rap­pe­lé que le pro­jet de construc­tion de cette pas­se­relle était très an­cien. « J’ai tou­jours en­ten­du parler de cette pas­se­relle mais, de­puis la mise en ser­vice du Ci­riam (1), sa construc­tion est de­ve­nue né­ces­saire avec la den­si­fi­ca­tion de la cir­cu­la­tion qui a consi­dé­ra­ble­ment aug­men­té le tra­fic rou­tier dans le bourg de Caligny. »

Quant à Pas­cal Vion, ce der­nier a in­sis­té sur le fait que le site Fau­re­cia avec le Ci­riam de Caligny consti­tuaient le pou­mon éco­no­mique de l’Orne et d’une par­tie de la Nor­man­die.

« Lorsque je suis ar­ri­vé dans l’Orne, ce n’est pas Fau­re­cia que j’ai dé­cou­vert en pre­mier à Caligny, mais le gros dos­sier de dé­man­tè­le­ment de l’an­cienne usine du Pont. »

(1) : Ci­riam : campus in­dus­triel de re­cherche et d’in­no­va­tion ap­pli­quées aux ma­té­riaux.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.