Les chas­seurs fi­dèles au ren­dez-vous

L'Orne Combattante (FL) - - SUISSE NORMANDE -

Lire en pages Sports

À Pont-d’Ouilly comme ailleurs, les chas­seurs avaient ren­dez-vous dès 9 h, avec leur loi­sir. Di­manche 18 sep­tembre, c’était l’ou­ver­ture pour les 16 600 chas­seurs du Cal­va­dos.

Dans les so­cié­tés de chasse comme celle de Pont-d’Ouilly, la chasse au lièvre est sou­mise à un plan de chasse ri­gou­reux, dans le seul but de main­te­nir une quan­ti­té d’ani­maux suf­fi­sante et de pro­té­ger l’es­pèce sur ce ter­ri­toire d’en­vi­ron 500 ha.

Comp­tage à la clé

Les di­ri­geants de cette so­cié­té, le pré­sident Franck Du­may Franck en tête, pro­cèdent les trois pre­miers jours de chasse au lièvre à un comp­tage, chaque fin de jour­née, afin de res­pec­ter les contin­gents fixés par la Fé­dé­ra­tion du Cal­va­dos voire même de li­mi­ter la chasse dans la du­rée, en fonc­tion de l’ob­ser­va­tion qui est faite sur le ter­ri­toire com­mu­nal.

Les chas­seurs de Pont-d’Ouilly sont te­nus de res­pec­ter l’heure et le lieu de ren­dez-vous (le rond­point d’Agrial) pour ce comp­tage, faute de quoi, le non-res­pect de cette règle en­traî­ne­rait l’in­ter­dic­tion de la pra­tique de la chasse sur le ter­ri­toire.

La chasse au che­vreuil est sou­mise à la même règle de comp­tage mais la pra­tique de chasse est faite en bat­tue.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.