Pour le dé­pu­té-maire de Flers : « Il faut re­créer une po­lice de proxi­mi­té »

Yves Goas­doué, dé­pu­té-maire de Flers, a été nom­mé rap­por­teur des bud­get po­lice et gendarmerie. Il a re­mis son rap­port fin no­vembre à l’As­sem­blée na­tio­nale.

L'Orne Combattante (FL) - - ENTRE BOCAGE ET SUISSE NORMANDE -

« Nous for­mons au­jourd’hui 10 fois plus de gar­diens de la paix qu’en 2012 ! ». De la fin du mois d’août à mi-oc­tobre, Yves Goas­doué, dé­pu­té-maire de Flers, ap­pa­ren­té so­cia­liste, a au­di­tion­né, ren­con­tré po­li­ciers, gen­darmes et a vi­si­té plu­sieurs sites de for­ma­tion no­tam­ment .

Nom­mé rap­por­teur des bud­gets po­lice et gendarmerie par la com­mis­sion des lois de l’As­sem­blée na­tio­nale, l’élu s’est at­ta­ché au volet for­ma­tion des forces de l’ordre, après « le dé­man­te­le­ment de la struc­ture de for­ma­tion, six centres sup­pri­més » lors du pré­cé­dent quin­quen­nat.

« Nous avons re­créé qua­si­ment l’en­semble des postes qui avaient été sup­pri­més entre 2007 et 2012 mais pas for­cé­ment de la même ma­nière. La prio­ri­té dans le cadre de l’état d’ur­gence a été mise sur les uni­tés spé­cia­li­sées. » A l’heure de la grogne des po­li­ciers tant au ni­veau na­tio­nal que lo­cal, Yves Goas­doué in­siste : « Il faut pour­suivre les ef­forts ». L’élu évo­quant no­tam­ment la si­tua­tion des bri­gades et com­mis­sa­riat en mi­lieu ru­ral. « Il n’est pas illé­gi­time que l’on consi­dère qu’on a rien vu ve­nir concer­nant les moyens hu­mains ».

Né­ces­si­té de for­ma­tion conti­nue

Si l’élu sa­lue la grande qua­li­té des for­ma­tions tant au ni­veau po­lice que gendarmerie, il pointe la né­ces­si­té de pour­suivre la for­ma­tion conti­nue no­tam­ment en ma­tière d’en­traî­ne­ment au tir en­core fa­cul­ta­tif dans la po­lice na­tio­nale.

Sur les moyens ma­té­riels, l’élu sa­lue les ef­forts consen­tis avec le rem­pla­ce­ment de 4 000 vé­hi­cules ou bien en­core l’ar­me­ment et la pro­tec­tion des per­son­nels et ap­pelle à les pour­suivre. Sur les 250 mil­lions d’eu­ros sup­plé­men­taires al­loués au bud­get, Yves Goas­doué sou­haite qu’ils soient fléchés sur les uni­tés de base et sur le ren­for­ce­ment de la pro­tec­tion per­son­nelle de chaque agent.

Re­créer une po­lice de proxi­mi­té

Le dé­pu­té-maire de Flers a émis plu­sieurs pré­co­ni­sa­tions : « re­créer une po­lice de proxi­mi­té y com­pris à Flers, pour mieux connaître les mi­neurs qui dé­rapent dans les quar­tiers ». Il faut éga­le­ment « faire ap­pel à la ré­serve, en créant no­tam­ment une ré­serve dans la po­lice ».Autre élé­ment fon­da­men­tal : « tout man­que­ment de res­pect aux forces de l’ordre doit être sé­vé­re­ment sanc­tion­né ». L’élu s’at­tèle aus­si au cadre lé­gis­la­tif du ré­gime de la lé­gi­time dé­fense, un dos­sier qui pour­rait avan­cer dans les prochaines se­maines. L.L.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.