Be­noit Va­li­bouse, gen­darme et cou­reur au grand coeur

L'Orne Combattante (FL) - - FLERS ET SON PAYS -

« Je veux me prou­ver un truc et cou­rir pour ceux qui ne peuvent plus ». Be­noit Va­li­bouse, gen­darme à Messei, âgé de 29 ans, se pré­pare à cou­rir lors du ma­ra­thon du Mont-SaintMi­chel, le 28 mai pro­chain.

Sa par­ti­ci­pa­tion à cette épreuve, qui par­ti­ra de Can­cale pour re­joindre le Mont en 42 km, il l’a vou­lue so­li­daire. Be­noit Va­li­bouse a lan­cé une col­lecte de dons, au pro­fit de la Lutte fran­çaise contre la sclé­rose en plaques, sur le site In­ter­net : http://www.al­va­rum.com/be­noit­va­li­bouse

Pas­sion­né de course à pied, Be­noit Va­li­bouse dit : « J’ai re­pris l’en­traî­ne­ment de­puis trois mois. J’ai dé­jà fait deux se­mi-ma­ra­thons. L’idée, c’était de cou­rir mon pre­mier ma­ra­thon en mai. C’est re­le­ver un dé­fi per­son­nel tout en ayant un but ».

Pour ai­der la cause qu’il dé­fend, le fonc­tion­ne­ment est très simple. Il suf­fit de se connec­ter sur le site In­ter­net d’Al­va­rum et de don­ner en ligne.

« La ca­gnotte est for­cé­ment as­so­ciée à une as­so­cia­tion », pré­cise Be­noit Va­li­bouse à pro­pos d’Al­va­rum. Pour ce dé­fi per­son­nel, la ca­gnotte se­ra at­tri­buée à la lutte fran­çaise contre la sclé­rose en plaques. Ce choix, il l’ex­plique par ces quelques mots : « Je suis tou­ché fa­mi­lia­le­ment ».

Gen­darme de­puis un an et de­mi, Be­noit Va­li­bouse a d’abord été gen­darme ad­joint vo­lon­taire de 2011 à 2014 avant de pas­ser par l’école des sous of­fi­ciers de Tulle dont il est sor­ti gen­darme en 2015. Même si son mé­tier est un ter­reau fer­tile au main­tien d’une condi­tion phy­sique très bonne, Be­noit Va­li­bouse a in­ten­si­fié son en­traî­ne­ment. « Lo­gi­que­ment, le fait d’être gen­darme, ça aide. Mais je m’en­traîne sur mon temps libre. Je fais trois à quatre en­traî­ne­ments de 1 h à 1 h 45 par se­maine. Fin fé­vrier, je vais com­men­cer une pré­pa­ra­tion spé­ci­fique et ça pour­ra al­ler jus­qu’à 2 h ». Avec 42 km à par­cou­rir, le challenge est consé­quent. Et Be­noit Va­li­bouse le sait : « Un se­mi­ma­ra­thon, pour quel­qu’un qui se contente de cou­rir ré­gu­liè­re­ment, c’est pos­sible. Mais un ma­ra­thon, il faut un en­traî­ne­ment spé­ci­fique ».

Pour as­su­rer son suc­cès, Be­noit Va­li­bouse a ef­fec­tué un autre sa­cri­fice : « J’ai ar­rê­té le ta­bac de­puis deux mois. Je re­trouve des per­for­mances ».

En somme, ce ma­ra­thon de­vrait sou­rire à ce Mes­séen très mo­ti­vé. Pour de­ve­nir l’un de ses sup­por­teurs, il suf­fit de don­ner à l’as­so­cia­tion qu’il en­tend ai­der en pas­sant par Al­va­rum. « En plus, les gens peuvent mettre le mon­tant qu’ils veulent ».

▲Pour ai­der Be­noit Va­li­bouse, ta­per www.al­va­rum. com/be­noit­va­li­bouse

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.