Le com­bat de l’ACAT contre les hor­reurs de la guerre

L'Orne Combattante (FL) - - LA FERTÉ ET SON PAYS -

Jeu­di soir 8 dé­cembre, la salle Gé­rard-Phi­lipe a ac­cueilli, l’ACAT re­pré­sen­tée par les membres et le pré­sident de son an­tenne fer­toise, John El­well.

C’est dans le cadre d’une soi­rée ci­né-dé­bat, qui a fait salle comble, que le film documentaire L’Homme qui ré­pare les femmes a été pro­je­té. Il dé­nonce les tor­tures et mu­ti­la­tions qua­si sys­té­ma­tiques com­mises en Ré­pu­blique Dé­mo­cra­tique du Con­go après le gé­no­cide rwan­dais de 1994.

Re­cons­truc­teur de vies

Là-bas, un homme, De­nis Muk­wege a oeu­vré et oeuvre en­core pour « ré­pa­rer » les mil­liers de femmes vio­lées et mu­ti­lées par l’en­semble des fac­tions ar­mées de ce conflit. Dans un pays où la splen­deur des pay­sages contraste cruel­le­ment avec les atro­ci­tés com­mises, cet homme se dé­voue à la re­cons­truc­tion phy­sique, mais aus­si mo­rale, so­ciale et psy­cho­lo­gique de ces femmes dont les té­moi­gnages sont sou­vent in­sou­te­nables. Son tra­vail de re­cons­truc­teur de vies lui a va­lu le prix Sa­ka­roff.

Le dé­bat qui a sui­vi a per­mis de dé­non­cer et faire prendre conscience du fait qu’en RCD comme dans d’autres pays, le viol et la mu­ti­la­tion des femmes est uti­li­sée comme arme de guerre, et de po­ser des ques­tions de fond telles celle-ci : « Mais qui ap­puie ces hor­reurs en four­nis­sant aux com­bat­tants le sou­tien lo­gis­tique et ma­té­riel (armes, vé­hi­cules) ? ». Pour ani­mer le dé­bat, outre le pré­sident de l’an­tenne fer­toise de l’ACAT, sont in­ter­ve­nus d’autres re­pré­sen­tants de cette ONG re­con­nue d’uti­li­té pu­blique, ain­si que trois femmes ré­fu­giées ve­nues du Con­go et du Rwan­da.

*ACAT : Ac­tion chré­tienne pour l’abo­li­tion de la tor­ture

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.