ACM à un Sa­lon à Las Ve­gas pour pré­pa­rer « l’usine du fu­tur »

En jan­vier, une dé­lé­ga­tion nor­mande se ren­dra à Las Ve­gas au Sa­lon mon­dial de la haute tech­no­lo­gie et de l’in­no­va­tion nu­mé­rique. Dans ses rangs, Fré­dé­ric Gui­hal, gé­rant de la So­cié­té nou­velle ACM à La Sau­va­gère.

L'Orne Combattante (FL) - - LA FERTÉ ET SON PAYS - Mi­chel Mo­ri­ceau

Re­grou­pant plus de 130 ac­teurs sur la Ré­gion (grands groupes, PME-PMI, la­bo­ra­toires de re­cherche, col­lec­ti­vi­tés lo­cales et divers or­ga­nismes), le Pôle TES (tran­sac­tions élec­tro­niques sé­cu­ri­sées) porte pour la 5e an­née consé­cu­tive la dé­lé­ga­tion « Nor­man­dy Tes in Ve­gas » au Con­su­mer Elec­tro­nics Show (CES) à Las Ve­gas.

Le CES est le plus grands sa­lon au monde consa­cré à la haute tech­no­lo­gie et à l’in­no­va­tion nu­mé­rique. Outre une di­zaine de start-ups nor­mandes qui y ex­po­se­ront leur sa­voir-faire, la dé­lé­ga­tion ré­gio­nale se­ra com­po­sée d’une cen­taine de par­ti­ci­pants ve­nus dé­cou­vrir ce méga Sa­lon. Par­mi eux, Fré­dé­ric Gui­hal, gé­rant à La Sau­va­gère, de la So­cié­té nou­velle ACM (Ate­lier des Com­pa­gnons mou­listes).

Née voi­là 8 ans sur la zone d’ac­ti­vi­té du Ples­sis, route de Bel­lou, avec une plate-forme de pro­duc­tion de 2 800 m², la so­cié­té est spé­cia­li­sée dans plu­sieurs do­maines : l’étude et la réa­li­sa­tion de moules in­jec­tion plas­tique et souf­flage ; la main­te­nance de moules jus­qu’à 10 tonnes ; la réa­li­sa­tion d’ou­tillage low cost ; les es­sais d’ou­tillages sur presses. « Notre ac­ti­vi­té va aus­si bien de l’étude de la pièce à sa fa­bri­ca­tion, ex­plique le gé­rant, qui est éga­le­ment com­mer­cial. Nous avons comme clients de grands noms de l’au­to­mo­bile, de l’élec­tro­mé­na­ger, de la bu­reau­tique, de l’agroa­li­men­taire, du mé­di­cal ».

Ain­si, ré­cem­ment, la so­cié­té syl­va­gé­rienne a par­ti­ci­pé à une pre­mière en France. « En par­te­na­riat avec l’ISPA, l’Ins­ti­tut Su­pé­rieur de Plas­tur­gie d’Alen­çon, la jeune start-up caen­naise Dans ma cu­lotte nous a confié l’étude et la réa­li­sa­tion de l’ou­tillage pour leur cup, ra­conte le res­pon­sable. Alors que presque toutes les coupes mens­truelles sont en si­li­cone, la nou­velle ve­nue sur le mar­ché est confec­tion­née à par­tir d’un élas­to­mère ther­mo­plas­tique de grade mé­di­cal sans al­ler­gène et re­cy­clable. ACM a ap­por­té les solutions tech­niques pour mou­ler, et sur­tout dé­mou­ler cette ma­tière un peu par­ti­cu­lière ».

De­puis plu­sieurs se­maines, en lien avec la CCI d’Alen­çon, Fré­dé­ric Gui­hal pré­pare son dé­pla­ce­ment à Las Ve­gas, qui se­ra très bref. « Nous se­rons sur place trois jours. Comme le Sa­lon re­groupe plus de 4 000 ex­po­sants sur une su­per­fi­cie équi­va­lente à 50 ter­rains de foot, il a fal­lu en ci­bler. J’ai re­pé­ré entre 150 et 200 points d’in­té­rêt ».

Pour le gé­rant, cette vi­site n’a pas pour ob­jec­tif pre­mier de dé­ni­cher des mar­chés « même si je vais pou­voir y ren­con­trer cer­tains de nos clients », mais da­van­tage dé­cou­vrir les nou­velles tech­no­lo­gies comme l’im­pres­sion 3D, et celles de de­main. « Il s’agit de pré­pa­rer l’usine du fu­tur 4.0, dans un sec­teur d’ac­ti­vi­té si­nis­tré par le manque de for­ma­tion, et donc la dif­fi­cul­té à re­cru­ter du per­son­nel ». Fré­dé­ric Gui­hal sou­haite ain­si an­ti­ci­per sur l’ave­nir en dé­cou­vrant les évo­lu­tions qui at­tendent l’en­tre­prise de de­main : « si on veut res­ter concur­ren­tiel, no­tam­ment avec la Chine, il est né­ces­saire d’avoir du ma­té­riel de pointe, qui per­met de ré­duire les dé­lais et les coûts ».

Après avoir su­bi comme par­tout la crise de 2008, la so­cié­té ACM a re­dres­sé peu à peu la barre. « On com­mence à sor­tir la tête de l’eau. 2016 a été plu­tôt une bonne an­née dans la conti­nui­té de 2015. On a in­ves­ti 240 000 € dans de nou­velles ma­chines. Pour 2017, on table sur 350 à 400 000 € d’in­ves­tis­se­ment ». Cô­té ac­ti­vi­té, le plan de charges avoi­sine dé­jà les 80 % avec un lis­sage ren­du pos­sible grâce à la di­ver­si­fi­ca­tion des fi­lières. « Très sou­vent on tra­vaille sur des pro­duits non com­mer­cia­li­sés en lien avec les bu­reaux d’études des centres de re­cherches » note le gé­rant.

A son re­tour de Las Ve­gas, Fré­dé­ric Gui­hal en­tend rendre compte de son ex­pé­rience à ce Sa­lon mon­dial au­près de l’ISPA d’Alen­çon, dont il est membre du conseil d’ad­mi­nis­tra­tion, et de Po­ly­mers Tech­no­lo­gies, où il est vice-pré­sident.

De l’étude à la pro­duc­tion Pré­pa­rer l’ave­nir « On sort la tête de l’eau »

Les di­ri­geants de l’en­tre­prise avec, de gauche à droite : Jean-Luc Four­mond, res­pon­sable de pro­duc­tion ; Fré­dé­ric Gui­hal, gé­rant et Eric Sau­vage, comp­table.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.