Les animations com­mu­nales son­telles me­na­cées ?

L'Orne Combattante (FL) - - LA UNE -

Dans une so­cié­té en pleine ré­vo­lu­tion des usages, la voi­ture n’oc­cupe plus le même rôle. Les Or­nais vont dé­sor­mais pou­voir rou­ler avec les voi­tures des agents du CD 61.

Notre so­cié­té connaît au­jourd’hui une ré­vo­lu­tion éco­no­mique, une ré­vo­lu­tion tech­nique, une ré­vo­lu­tion des usages. Le Conseil dé­par­te­men­tal de l’Orne en­tend jouer un rôle ma­jeur dans cette évo­lu­tion so­cié­tale en of­frant aux Or­nais des ser­vices in­édits.

Quelques jours après le lan­ce­ment of­fi­ciel de « l’appli des ap­plis », une pre­mière en France à l’échelle d’un dé­par­te­ment, L’Orne dans ma poche ; le CD 61 dé­voile ce qui est très vrai­sem­bla­ble­ment une autre pre­mière : la mise à dis­po­si­tion des vé­hi­cules élec­triques des agents dé­par­te­men­taux pour les au­to­mo­bi­listes or­nais en de­hors des heures de ser­vice.

« Ce que l’on met en place n’est qu’un dé­but »

Au­to­free61 se veut un li­bre­ser­vice de vé­hi­cules élec­triques dans l’Orne : « L’Orne ne se ré­sume pas pas Conseil dé­par­te­men­tal » se­lon son pré­sident, Alain Lam­bert. « L’Orne, ce sont aus­si des ini­tia­tives, des réus­sites… qui, si elles sont éten­dues au dé­par­te­ment, sont pro­fi­tables. Jé­rôme Nu­ry est à l’ini­tia­tive de l’au­to­par­tage élec­trique à Tin­che­bray-Bo­cage et Au­to­free 61 s’ins­crit dans cette veine et dans notre ave­nir. Ce que l’on est en train de mettre en place au­jourd’hui n’est qu’un dé­but ! Le nu­mé­rique, l’éco­lo­gie, la mo­bi­li­té, la nou­velle éco­no­mie col­la­bo­ra­tive s’en­tre­mêlent ».

Au­to­free a ré­cem­ment été dis­tin­gué par le prix de l’in­no­va­tion pé­ri­ur­baine dans la ca­té­go­rie mo­bi­li­tés, ser­vices au pu­blic et ou­tils nu­mé­riques.

Deux ans d’ex­pé­ri­men­ta­tion

Voi­là deux ans que le ser­vice est ex­pé­ri­men­té sur Tin­che­brayBo­cage et sa réus­site a mo­ti­vé le Dé­par­te­ment à l’élar­gir. « C’est de­ve­nu un ou­til qua­si-in­dis­pen­sable avec quatre voi­tures qui tournent et une moyenne de cin­quante uti­li­sa­teurs par mois. Là nous al­lons pro­po­ser une pla­te­forme dé­par­te­men­tale, peut-être la pre­mière en France pour ren­for­cer la mo­bi­li­té en mi­lieu ru­ral et ré­pondre à la de­mande de faire du porte-à-porte ce qui n’est pas pos­sible ac­tuel­le­ment avec l’offre exis­tante en tran­sports pu­blics ».

26 vé­hi­cules

Le parc d’au­to­mo­biles élec­triques du CD 61 com­prend 26 vé­hi­cules, des Zoé (5 places) et des Kan­goo qui peuvent per­mettre alors de bé­né­fi­cier de vé­hi­cules uti­li­taires en cas de dé­mé­na­ge­ment par exemple. A l’Hô­tel du Dé­par­te­ment, 7 bornes de re­char­ge­ment dont deux gra­tuites à des­ti­na­tion du pu­blic ont été ins­tal­lées. La dernière per­met même de re­char­ger en 30 mi­nutes la voi­ture.

Le sou­hait de Jé­rôme Nu­ry est que cette ini­tia­tive amorce une dé­marche bien plus glo­bale au­près de toutes les col­lec­ti­vi­tés or­naises dis­po­sant de vé­hi­cules élec­triques et, plus loin en­core, que tous les ser­vices dé­cen­tra­li­sés de l’Orne soient concer­nés.

Un vrai test qui, s’il est concluant, pour­rait se tra­duire sur le plus long terme par des vé­hi­cules dé­diés louables 7/7 j, 24/24h.

Il ne faut pas perdre de vue qu’au­jourd’hui de plus en plus de gens se passent de leur voi­ture pour les dé­pla­ce­ments. Et, quand on pos­sède une voi­ture, quand on se rend compte que, 80 % du temps elle est im­mo­bile, on a réel­le­ment de quoi s’in­ter­ro­ger sur l’uti­li­té d’en pos­sé­der une » re­lève Alain Lam­bert. « Avec l’élec­tro-mo­bi­li­té, c’est une autre ère qui se pro­file, et sur­tout ce sont les pré­mices d’une très belle his­toire » est-il convain­cu.

Le pré­sident du conseil dé­par­te­men­tal, Alain Lam­bert et son pre­mier vice-pré­sident Jé­rôme Nu­ry, ont pré­sen­té en dé­cembre le pro­jet de lo­ca­tion des vé­hi­cules élec­triques du dé­par­te­ment.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.