Pa­vé sa­lis­sant : une énigme pour la Ville

De­puis la fin de la pre­mière tranche de tra­vaux, des taches ap­pa­raissent sur les pa­vés en centre-ville de Flers. La mai­rie cherche à com­prendre ce phé­no­mène.

L'Orne Combattante (FL) - - LA UNE - TG & MM

L’his­toire peut pa­raître anec­do­tique mais c’est tout sauf un dé­tail. De­puis la fin de la pre­mière phase de tra­vaux de ré­fec­tion du centre-ville de Flers, com­mer­çants, Flé­riens, et élus de la mu­ni­ci­pa­li­té re­gardent avec in­quié­tude un phé­no­mène qui touche les nou­velles dalles po­sées au sol.

Ce dal­lage, po­sé en juillet 2016, a très vite fait par­ler de lui. L’Orne Com­bat­tante avait d’ailleurs consa­cré un ar­ticle à cette ques­tion.

Car à peine étaient-ils ins­tal­lés que ces pa­vés ont pré­sen­té des taches et des traces au ni­veau des joints. En cer­tains points, la pierre semble même s’être fis­su­rée. Ce su­jet anime les dis­cus­sions, à tel point que la mai­rie le prend très au sé­rieux.

Lors d’un ré­cent conseil mu­ni­ci­pal, le dé­pu­té-maire de Flers ap­pa­ren­té so­cia­liste, Yves Goas­doué, a évo­qué cette ques­tion. Ex­pli­quant que la col­lec­ti­vi­té se de­vait de prendre des « pré­cau­tions ju­ri­diques pour faire consta­ter les choses » l’élu a fait part des dif­fé­rentes hy­po­thèses qui per­met­traient de com­prendre le phé­no­mène.

« Peut-être s’agit-il d’un phé­no­mène de ca­pil­la­ri­té qui passe au tra­vers des joints et de la pierre ? », s’est-il in­ter­ro­gé avant de confier : « Il y a un su­jet d’es­thé­tique sur le­quel on ne peut pas pas­ser ».

Tout en es­pé­rant que ce­la puisse s’es­tom­per, Yves Goas­doué s’est éton­né que ce phé­no­mène survienne avec une pierre dont les qua­li­tés sont connues dans la ré­gion. « On n’est pas al­lés cher­cher de l’exo­tique. C’est du bleu de Vire qui a été taillé dans la même veine ».

Comme l’ex­plique un com­mer­çant de la rue de Dom­front qui a sou­hai­té gar­der l’ano­ny­mat : « C’est dom­mage car le ren­du des tra­vaux est jo­li. Mais, dès qu’il y a une tache qui ap­pa­raît, dès que quel­qu’un fait tom­ber quelque chose de gras, ça ne part pas »

De­vant le bar res­tau­rant La Ta­verne, rue de Dom­front, le constat est le même : « Ce qu’ils ont fait, c’est jo­li. C’est dom­mage que ça se sa­lisse au­tant. J’ai eu l’oc­ca­sion de tes­ter le pa­vé pen­dant l’Eu­ro de football et ça peut par­tir avec un coup de jet d’eau, de ba­lai et des pro­duits. Mais ça reste sa­lis­sant. Di­sons que des gens qui viennent à Flers pour la pre­mière fois au­ront dû mal à croire que ça a été po­sé il y a six mois », es­time Charles Ceys­sel, gé­rant de La Ta­verne.

Du cô­té de la mu­ni­ci­pa­li­té, des me­sures sont à l’oeuvre pour ten­ter de com­prendre. Des pré­cau­tions ont été prises pour per­mettre d’éven­tuelles suites ju­di­ciaires, si be­soin.

Ces ano­ma­lies, et no­tam­ment au ni­veau des joints, ont été consta­tées par un huis­sier de jus­tice qui a pris des photos et no­ti­fié toutes les zones. Deux pré­lè­ve­ments ont été en­voyés à des la­bo­ra­toires. Pour le mo­ment, ces pré­lè­ve­ments n’ont ap­por­té au­cune ex­pli­ca­tion.

À peine po­sés, les pa­vés ont dé­jà mal vieilli.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.