Jo­siane Ba­las­ko sur la scène du Quai des Arts

L'Orne Combattante (FL) - - LOISIRS -

Spec­tacles.

La salle du Quai des Arts à Ar­gen­tan re­çoit plu­sieurs grands noms cette sai­son, dont Jo­siane Ba­las­ko.

Un poyo ro­jo

Ils ar­rivent de Bue­nos Aires, ne rentrent dans au­cune case mais ne man­que­ront pas de vous sur­prendre. Avec hu­mour, deux êtres se cherchent, se jaugent, se pro­voquent, s’af­frontent, se dé­si­rent, se re­jettent, s’unissent dans les ves­tiaires d’une salle de sport. Un poyo ro­jo est un spec­tacle qui mêle les genres et les dis­ci­plines - théâtre, acro­ba­tie, danse, per­cus­sion cor­po­relle, arts martiaux, clown - et nous parlent de vi­ri­li­té, de com­pé­ti­tion et de dé­sir dans un uni­vers sou­vent mas­cu­lin et un brin ma­cho.

Jeu­di 12 jan­vier, 20 h 30.

La Femme rom­pue, avec Jo­siane Ba­las­ko

Un mo­no­logue bou­le­ver­sant pour dire la rage et la so­li­tude d’une femme bles­sée qui ne sup­porte pas le bruit du monde. Is­su d’un re­cueil de trois nou­velles de Si­mone de Beau­voir, La Femme rom­pue met en scène une femme seule, aban­don­née des siens. En­fer­mée dans son ap­par­te­ment aux ri­deaux ti­rés, elle su­bit les bruits de la rue, des voi­sins, des hommes : « Je vais tous leur cas­ser la gueule. Je m’en branle de l’hu­ma­ni­té. Qu’est-ce qu’elle a fait pour moi ? Je veux bien cre­ver s’ils crèvent tous ! ». Ce texte, écrit comme on parle, prend vie grâce à Hé­lène Fillières qui a vu en Jo­siane Ba­las­ko la femme idéale, l’ac­trice par­faite pour le rôle ?

Mar­di 17 jan­vier, 20 h 30. Du­rée : 1 h 10.

Les Cha­touilles

Odette a 8 ans. Elle aime rire et des­si­ner. Elle fait confiance aux adultes. À tra­vers une ga­le­rie de per­son­nages, entre rires et émo­tions, les mots et la danse s’en­tre­mêlent, le mou­ve­ment ap­porte toute une poé­sie là où par­fois les mots s’égarent. La sym­biose de ces deux ta­lents offre un rare et grand mo­ment de théâtre.

Sa­me­di 21 jan­vier, 20 h 30. Du­rée : 1 h 20.

Un tram­way nom­mé dé­sir

Blanche Du­bois s’ins­talle chez sa soeur Stel­la, dans le quar­tier fran­çais de la Nou­velle Or­léans où tout lui semble dé­la­bré, dé­pra­vé, bien loin des belles plan­ta­tions ro­man­tiques dans les­quelles les deux soeurs ont gran­di. Stan­ley Ko­wals­ky, bel homme im­pul­sif ai­mant boire et jouer, dé­teste sa belle-soeur dès le pre­mier regard. Le conflit s’en­ve­nime d’au­tant plus vite que sous ses airs de grande dame, Blanche cache des antécédents sen­ti­men­taux mou­ve­men­tés. Lors­qu’elle ren­contre Mitch, un ami de Stan­ley, elle croit qu’un ma­riage ho­no­rable est en­core pos­sible et fait tout pour sé­duire cet homme.

Un tram­way nom­mé dé­sir, de Ten­nes­see Williams, est le ré­cit d’une fuite im­pos­sible, rap­pe­lant entre autres la force inexo­rable de la fa­mille et qu’il peut être dif­fi­cile d’y échap­per.

C’est une his­toire fa­mi­liale bru­tale, ha­ras­sante, per­verse et des­truc­trice qui se conclut ir­ré­mé­dia­ble­ment par l’exil et le désa­veu.

Jeu­di 2 fé­vrier, 20 h 30. Du­rée : 2 h.

Pra­tique. Ou­ver­ture des portes une heure avant le dé­but des re­pré­sen­ta­tions, sauf consignes contraires des ar­tistes. Salle du Quai des Arts, 1, rue de la Feuille, Ar­gen­tan. tél. 02 33 39 69 00. Ren­sei­gne­ments : contact@quai­de­sarts.fr. In­for­ma­tions : www. quai­de­sarts.fr

Jo­siane Ba­las­ko dé­barque à Ar­gen­tan mar­di 17 jan­vier.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.