Rem­plis­sez les cha­riots avec coeur

L'Orne Combattante (FL) - - SUISSE NORMANDE -

Thu­ry-Har­court. Elle au­ra lieu sa­me­di 14 jan­vier.

Les bé­né­voles des Res­tos du coeur or­ga­nisent une col­lecte des­ti­née à ap­pro­vi­sion­ner lo­ca­le­ment les centres. Son nom ? Les Cha­riots du coeur. Une équipe se­ra pré­sente de 9 h à 19 h 30, à Su­per U de Thu­ry-Har­court et à In­ter­mar­ché de Con­dé-sur-Noi­reau, sans in­ter­rup­tion.

« Tous les pro­duits col­lec­tés sont des­ti­nés au centre de Saint-Ré­my et ne partent pas pour une dis­tri­bu­tion ré­gio­nale », in­siste Mar­tine Bance.

Par­mi les be­soins, les pe­tites et grandes boîtes de plats cui­si­nés, de thon, de sar­dines, les conserves de viande, du sucre, d’huile ou en­core des pro­duits de toi­lette et d’en­tre­tien pour la mai­son.

« Nous avons aus­si be­soin de cé­réales, de bis­cuits et de cho­co­lat en poudre pour les pe­tits-dé­jeu­ners et les goû­ters des en­fants. »

70 fa­milles bé­né­fi­ciaires

« Il se­rait bien pour que les gens évitent les pâtes et le riz, que nous avons en suf­fi­sance. Pré­fé­rez la sauce to­mate. »

Le centre de Saint-Ré­my est ou­vert tous les mar­dis et ven­dre­dis ma­tin et ac­cueille 70 fa­milles bé­né­fi­ciaires.

« Beau­coup de per­sonnes seules. »

« Nous n’avons qu’un seul bé­bé de moins de 18 mois à gé­rer, c’est pour ça qu’on ne de­man­de­ra rien pour les bé­bés. Nous pré­fé­re­rons axer nos de­mandes sur pe­tits en­fants et les re­pas adultes. »

Une équipe de bé­né­voles d’une ving­taine de per­sonnes as­sure la dis­tri­bu­tion ali­men­taire, la ges­tion des stocks, les ap­pro­vi­sion­ne­ments… « Nous avons aus­si un beau ves­tiaire où nous four­nis­sons vê­te­ments et linge de mai­son. » En quête d’un coif­feur Pour étof­fer son équipe, l’équipe saint-ré­moise re­cherche des bé­né­voles no­tam­ment pour les ap­pro­vi­sion­ne­ments du mer­cre­di après-mi­di et pour la sai­sie in­for­ma­tique des fiches ren­contres et des dis­tri­bu­tions heb­do­ma­daires qui ont été gé­né­ra­li­sées dans tous les centres de France.

« Nous n’avons pas de coif­feuses cette an­née et c’est dom­mage car c’était un ser­vice très ap­pré­cié. Une coif­feuse qui nous of­fri­rait quelques heures de pré­sence à Saint-Ré­my ou qui nous of­fri­rait quelques bons de coif­fure pour les ef­fec­tuer dans son sa­lon, se­rait un plus non né­gli­geable. » L’ap­pel est lan­cé.

Les membres de l’an­tenne saint-ré­moise des Res­tos du coeur lors de la réu­nion de dé­but de cam­pagne.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.