Comme le plan de table d’une réunion de fa­mille

L'Orne Combattante (FL) - - BOCAGE SUISSE NORMANDE -

C’était un peu comme une réunion de fa­mille où il fal­lait ab­so­lu­ment faire bon ac­cueil aux nou­veaux ar­ri­vants. Dans le cas contraire, c’était l’as­su­rance de gé­né­rer des his­toires sus­cep­tibles de du­rer des an­nées.

Lors du 1er con­seil com­mu­nau­taire de la nou­velle grande ag­glo de Flers, son pré­sident de­vait faire en sorte de re­ma­nier son exé­cu­tif, sans vexer des sor­tants écar­tés, tout en do­tant les nou­veaux ar­ri­vants de res­pon­sa­bi­li­tés suf­fi­santes.

En fin stra­tège, Yves Goas­doué avait dé­mi­né le ter­rain avant l’élec­tion. Voir un pré­sident sor­tant ap­pa­ren­té so­cia­liste élu avec 70 voix sur 78 par un con­seil qui com­prend beau­coup d’élus plus proches de la droite per­met de s’en rendre compte.

Dans la me­sure où la loi pré­voit un maxi­mum de 15 vice-pré­si­dents, Yves Goas­doué a dû faire sor­tir cer­tains vice-pré­si­dents de l’ef­fec­tif. Il s’agit de Pierre Salles, an­cien maire d’Au­bus­son, de Da­niel Bi­geon, maire de Dom­pierre, et d’Her­vé Le­man­cel, maire de Lan­di­sacq.

Ex­pli­quant qu’il a dû « faire quelque chose de dif­fi­cile, c’est-à-dire de de­man­der à des amis, qui exer­çaient des fonc­tions, de bien vou­loir ces­ser ces fonc­tions », Yves Goas­doué a ajou­té : « Mais, à un titre ou à un autre, ils res­te­ront en res­pon­sa­bi­li­té à l’Ag­glo ou au ser­vice de l’Ag­glo ». Ef­fec­ti­ve­ment, cer­tains ne sont pas par­tis très loin de l’exé­cu­tif de Flers Ag­glo. Par­lant de Pierre Salles, qui a lais­sé sa fonc­tion de 1er vice pré­sident, Yves Goas­doué a an­non­cé qu’il de­vient son « émi­nence grise ». Il de­vient le conseiller du pré­sident.

Da­niel Bi­geon reste aus­si en res­pon­sa­bi­li­té puis­qu’il a été élu conseiller com­mu­nau­taire dé­lé­gué en lien avec le tou­risme.

En guise de preuve que les nou­veaux ter­ri­toires de l’ag­glo n’ont pas été lais­sés pour compte, il suf­fit d’ob­ser­ver la liste. Par exemple, le pre­mier re­pré­sen­tant de la Fer­té-Ma­cé, Jacques Dal­mont, ar­rive en deuxième chez les vice-pré­si­dents et se­ra char­gé d’un dos­sier d’im­por­tance : l’ur­ba­nisme de pro­gram­ma­tion. Un deuxième re­pré­sen­tant de ce sec­teur, le conseiller dé­par­te­men­tal Jo­sé Col­la­do, a été élu 7e vice pré­sident. Le can­ton de la Fer­té Ma­cé est aus­si re­pré­sen­té par Sté­phane Gra­ve­lat, de Saint-Mau­rice-du-Dé­sert, élu 13e vice pré­sident.

Autre exemple : l’an­cienne com­mu­nau­té de com­munes d’Athis-de-l’Orne. Son pre­mier re­pré­sen­tant est Phi­lippe Ver­rier, de Saint-Pierre-du-Re­gard, qui a re­çu le poste de 3e vice pré­sident. Avec Claude Sal­liot, de la Car­neille, élu 15e vice pré­sident, et An­nette Ham­me­lin, de Notre-Dame-du-Ro­cher, conseillère com­mu­nau­taire dé­lé­guée, ce nou­veau ter­ri­toire de l’ag­glo est, là aus­si, re­pré­sen­té.

T.G.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.