Sans per­mis, il prend le vo­lant ivre pour al­ler voir son en­fant

L'Orne Combattante (FL) - - BOCAGE SUISSE NORMANDE -

La Lande Pa­try.

Le 2 jan­vier 2016, un Man­chois de 33 ans est contrô­lé au vo­lant de la voi­ture de son ex-amie. Le vé­hi­cule n’est pas as­su­ré et n’a pas pas­sé le contrôle tech­nique. Quant au conduc­teur, il ne porte pas la cein­ture de sé­cu­ri­té, n’est plus ti­tu­laire du per­mis de conduire et il pré­sente une al­coo­lé­mie de 0,81 gramme d’al­cool par litre de sang. Il s’avère éga­le­ment qu’il en est ré­ci­dive de conduite en état al­coo­lique.

A la barre lun­di du tri­bu­nal d’Ar­gen­tan, non as­sis­té, ce mi­cro-en­tre­pe­neur en cou­ver­ture plaide cou­pable. « Je suis al­lé voir mon en­fant, il y a eu un pro­blème avec la mère, j’avais bu» dé­clare-t-il. Il pré­cise que dans le cadre de son sur­sis avec mise à l’épreuve pro­non­cé en 2014, il s’était soi­gné pour son in­tem­pé­rance, qu’il s’est fait ai­dé maintes et maintes fois, mais qu’à chaque fois il re­chute. Ques­tion­né, il dit ne pas boire lors­qu’il a l’en­fant.

Pour le par­quet, le pré­ve­nu n’est pas un pri­mo-dé­lin­quant, il est dé­jà connu pour des faits de conduite en état al­coo­lique. Il a dé­jà fait l’ob­jet de clé­mence de la part de la jus­tice mais il conti­nue à s’al­coo­li­ser et à prendre le vo­lant. Une peine de 6 mois d’em­pri­son­ne­ment est re­quise ain­si que l’in­ter­dic­tion de conduire tout vé­hi­cule ter­restre à mo­teur pen­dant 8 mois ain­si que deux amendes de 400 €.

Re­con­nu cou­pable, l’homme est condam­né à 3 mois d’em­pri­son­ne­ment, à l’in­ter­dic­tion de conduire tout vé­hi­cule ter­restre à mo­teur pen­dant 3 mois ain­si qu’à deux amendes de 400 € pour les deux contra­ven­tions.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.