Pri­son pour vol à l’éta­lage

L'Orne Combattante (FL) - - ENTRE BOCAGE ET SUISSE NORMANDE -

le 27 juillet 2016, un homme est re­pé­ré par les ser­vices de sé­cu­ri­té, grâce à la vi­déo-sur­veillance, en train de vo­ler à l’éta­lage quatre ton­deuses pour une va­leur to­tale de 370 € dans un su­per­mar­ché. Les em­bal­lages des pro­duits sont re­trou­vés dans d’autres rayons. La po­lice est pré­ve­nue mais l’in­di­vi­du quitte les lieux pour­sui­vi par le di­rec­teur qui le voit en­trer dans un im­meuble. Grâce aux cli­chés pho­to­gra­phiques ti­rés de la vi­déo-sur­veillance, les po­li­ciers iden­ti­fie un flé­rien de 46 ans.

Les faits niés

En­ten­du, il nie les faits dé­cla­rant j’ai pas­sé l’âge. In­ter­ro­gé par rap­port aux en­re­gis­tre­ments où on le voit mettre des ob­jets dans ses poches, il ré­pond qu’il a dû les re­po­ser. A la barre du tri­bu­nal d’Ar­gen­tan, mar­di 24 jan­vier, ce sont les mêmes dé­né­ga­tions af­fir­mant « n’avoir rien pris dans le ma­ga­sin, je ne suis pas un dé­lin­quant » . La pré­si­dente lui fait alors re­mar­quer que son ca­sier ju­di­ciaire sup­porte neuf men­tions.

Ma­rion Vi­nault pro­cu­reure es­time que les faits sont ca­rac­té­ri­sés au vu de la pro­cé­dure. Pour elle, il a du mal à res­pec­ter les cadres de la loi et une peine de quatre mois d’em­pri­son­ne­ment est re­quise.

Me Ca­ro­line Stru­jon-Mar­chand pour la dé­fense plaide la re­laxe, elle re­late que son client main­tient que ce n’est pas lui et qu’il consi­dère que ce n’est pas lui sur les vi­déos. Elle ajoute que ce n’est pas parce qu’il a un ca­sier ju­di­ciaire qu’il est cou­pable.

Le Flé­rien est condam­né à 3 mois d’em­pri­son­ne­ment.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.