Quel ave­nir pour le pôle de san­té ?

L'Orne Combattante (FL) - - TINCHEBRAY -

Lors de la cé­ré­mo­nie des voeux de Saint-Pier­red’Entremont sa­me­di 21 jan­vier, la maire Mi­chèle Lai­né a an­non­cé le dé­cès du docteur Rys­zard Twar­dows­ki. Ce mé­de­cin po­lo­nais était ins­tal­lé au pôle de san­té de la com­mune de­puis 2007. Il avait tis­sé des liens avec un grand nombre d’ha­bi­tants des en­vi­rons. Il par­ta­geait son ca­bi­net avec une in­fir­mière, une psy­cho­logue et une thé­ra­peute fa­mi­liale.

Le phar­ma­cien ins­tal­lé dans le bourg de­vait lui aussi re­joindre les pro­fes­sion­nels de san­té. « Une ré­flexion avait été en­ga­gée avec le phar­ma­cien pour un trans­fert vers le pôle de san­té, nous at­ten­dions le feu vert, main­te­nant je ne sais pas si les condi­tions sont bien op­ti­males ». La dis­pa­ri­tion du mé­de­cin, âgé de 60 ans il y a quelques se­maines alors qu’il se trou­vait en va­cances dans son pays na­tal laisse pla­ner un doute et de nom­breuses in­cer­ti­tudes sur sa suc­ces­sion « lorsque je lis dans la presse, les dif­fi­cul­tés que ren­contrent des villes plus im­por­tantes que Saint-Pierre pour re­cru­ter des pro­fes­sion­nels de san­té, je ne peux pas être très op­ti­miste. Notre ré­gion est mal­heu­reu­se­ment sou­vent as­so­ciée à un dé­sert mé­di­cal » ex­pli­quait Mi­chèle Lai­né avec tris­tesse « nous avons une pen­sée pour Alexan­dra son épouse, nous avons per­du un ami, ap­pré­cié de tous pour son ex­trême gen­tillesse ».

L’élue a en­suite re­mer­cié les membres du conseil mu­ni­ci­pal, tou­jours à ses cô­tés, comme les bé­né­voles des as­so­cia­tions, les ar­ti­sans et com­mer­çants, les chefs d’en­tre­prises et les ex­ploi­tants agri­coles.

Cure d’aus­té­ri­té

En 2017, se­ra mar­quée par « un bud­get sou­mis à une cure d’aus­té­ri­té ». La com­mune, ai­dée du Conseil dé­par­te­men­tal, de l’Etat et d’une ré­serve par­le­men­taire du sé­na­teur Le­noir était par­ve­nue en 2016 à réa­li­ser des tra­vaux d’ex­ten­sion de l’école « nous avons don­né la prio­ri­té à l’école, qui nous sem­blait être le plus im­por­tant. Nous avons éga­le­ment réa­li­sé quelques tra­vaux de voi­rie, dé­mé­na­gé la can­tine, sé­cu­ri­sé la rue de Vas­sy et ven­du le lo­cal de l’an­cienne poste »

Les in­ves­tis­se­ments sur la voi­rie ont été pos­sibles grâce à l’aide de la CdC. C’est en­core la CdC qui a per­mis l’ins­tal­la­tion des ta­bleaux nu­mé­riques et a in­ves­ti dans les ta­blettes pour les éco­liers. La mise en ser­vice de la CUP (Cui­sine Unique de Proxi­mi­té) de Saint-Cor­nier qui fonc­tionne de­puis la ren­trée est un suc­cès ga­ran­tis­sant des plats bio lo­caux de grande qua­li­té nu­tri­tion­nelle.

Mi­chèle Lai­né a sa­lué le pré­sident de Dom­front Tin­che­bray In­ter­co Jé­rôme Nu­ry « nous avons la chance d’avoir un pré­sident dy­na­mique, avant gar­diste et tra­vailleur, vous sa­vez prendre le train en marche, pas le Paris Gran­ville, mais bien le TGV. Avec des lois qui évo­luent sans cesse, nous de­vons être ri­gou­reux dans nos choix ».

Si les fi­nances le per­mettent, la salle com­mu­nale se­ra ré­no­vée en 2017.

Ré­gler la zone blanche du bourg

La maire a in­ter­pel­lé le pré­sident de la CdC « je suis ré­gu­liè­re­ment in­ter­ro­gée en ce qui concerne la zone blanche de notre bourg. Les ha­bi­tants sont fa­ti­gués de cette si­tua­tion. Il ne fau­drait pas que cet ar­gu­ment né­ga­tif em­pêche des fa­milles de s’ins­tal­ler sur notre com­mune ! »

Re­pre­nant la ci­ta­tion de Chur­chill « Là où se trouve une vo­lon­té, il existe un che­min » pour conclure, Mi­chèle Lai­né garde ou­verte la porte de l’es­poir.

« Pour les zones blanches, nous ne pou­vons pas faire de pro­messes, car c’est une si­tua­tion in­dé­pen­dante de notre vo­lon­té a pré­ci­sé Jé­rôme Nu­ry. Ce­pen­dant nous al­lons ins­tal­ler un sys­tème de pe­tites bornes dans le bourg qui de­vrait au moins per­mettre un peu de té­lé­pho­nie ici »

Le pré­sident de la CdC a sou­hai­té « voir la sta­bi­li­sa­tion de la si­tua­tion afin de re­ve­nir au vrai tra­vail de ter­rain. Des com­munes nou­velles sont nées, des can­tons ont bou­gé, de 10 in­ter­coms, nous sommes pas­sés à 4, avec de nou­velles com­plexi­tés pour com­prendre le sys­tème. Nous de­vons sur­mon­ter les épreuves dans une nou­velle confi­gu­ra­tion ». Jé­rôme Nu­ry a dé­taillé les bou­le­ver­se­ments s mon­diaux et nationaux pour 2017 « on est sû­re­ment dans un monde qui cherche d en­ou­veaux équi­libres ». Le pré­sident s’est vou­lu ras­su­rant « notre CdC de 18 000 ha­bi­tants reste à taille hu­maine com­pa­rée à nos voi­sines de 55 000 et 100 000 ha­bi­tants, ce­ci nous per­met une dy­na­mique lo­cale, nous sommes tou­jours à por­tée d’en­gueu­lades ! C’est à nous d’en faire une force ».

Par­mi les ob­jec­tifs pour bâ­tir une stra­té­gie de qua­li­té sur le ter­ri­toire, Jé­rôme Nu­ry a évo­qué la mon­tée en gamme du Mul­ti Ac­cueil de Saint Pierre d’Entremont qui va de­ve­nir un éta­blis­se­ment Mon­tes­so­ri, comme les deux mul­ti-ac­cueils de Tin­che­bray.

Pour les su­jets ma­jeurs, le pré­sident a as­su­ré tra­vailler avec le dé­pu­té Yves Goas­doué « pour faire re­des­cendre ici les fonds de l’Etat »

Et pour ne pas être en reste avec son ho­mo­logue en­tre­mon­taise, Jé­rôme Nu­ry a trou­vé lui aussi une ci­ta­tion de Chur­chill pour conclure la cé­ré­mo­nie en res­tant dans le thème « Agis­sons comme s’il était im­pos­sible d’échouer »

En 2017, les élus et les ha­bi­tants es­pèrent une sub­ven­tion qui leur per­met­tra de fi­nan­cer la ré­no­va­tion de la salle com­mu­nale.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.