« Je sens le dy­na­misme de ce ter­ri­toire »

L'Orne Combattante (FL) - - TINCHEBRAY -

La créa­tion de la nou­velle com­mu­nau­té de com­munes « Dom­front Tin­che­bray In­ter­co » au 1er jan­vier der­nier est au centre de toutes les in­quié­tudes et dis­cus­sions. La cé­ré­mo­nie des voeux de la com­mune nou­velle de Montsecret-Clairefougère n’a pas dé­ro­gé à cette règle sa­me­di 21 jan­vier.

Contre mau­vaise for­tune, bon coeur

Le maire, Maxime Guil­min, élu 2e vice pré­sident de la nou­velle com­mu­nau­té est conscient des in­ter­ro­ga­tions des ha­bi­tants.

« La mo­di­fi­ca­tion des fron­tières de notre CdC a été im­po­sée par la loi, les nou­veaux pé­ri­mètres de co­opé­ra­tion in­ter­com­mu­nale peuvent lais­ser la po­pu­la­tion per­plexe. Pour nous aussi, élus, il nous faut ap­prendre à tra­vailler avec des voi­sins que nous connais­sons en­core peu, et ré­flé­chir en ce sens de ce nou­veau ter­ri­toire. Mal­gré les in­ter­ro­ga­tions du dé­part, nous avons fait contre mau­vaise for­tune bon coeur et avons es­sayé de ti­rer le meilleur par­ti de cette évo­lu­tion. Cer­taines cri­tiques ont pu être for­mu­lées à l’en­contre de la nou­velle en­ti­té qui ne ré­pon­dait pas aux li­mites d’un bas­sin de vie. Ce­pen­dant ce ter­ri­toire par­tage une iden­ti­té ru­rale et bo­ca­gère dont les be­soins sont com­muns. Les com­pé­tences que la com­mu­nau­té exerce sont celles qui concernent la vie quo­ti­dienne des ha­bi­tants, que les com­munes peinent à por­ter seules : la des­serte en eau po­table, l’as­sai­nis­se­ment in­di­vi­duel et col­lec­tif, la prise en charge des en­fants, à l’école, dans les res­tau­rants sco­laires ou sur le temps des va­cances.

Ga­ran­tir la pé­ren­ni­té

En mu­tua­li­sant ces com­pé­tences au quo­ti­dien, nous sommes en ca­pa­ci­té de faire mon­ter en gamme notre ni­veau de ser­vice aux ha­bi­tants. Un. exemple : la res­tau­ra­tion sco­laire a été mu­tua­li­sée et les re­pas sont au­jourd’hui pro­duits à Saint-Cor­nier-des­Landes par un chef à par­tir de pro­duits de sai­son, lo­caux voire bio­lo­giques ». C’est éga­le­ment grâce à la com­mu­nau­té de com­munes que la pis­cine des « Hautes Ma­sures » a pu être

ré­no­vée « la CdC a in­jec­té plus de 30 000 €, ga­ran­tis­sant la pé­ren­ni­té de l’équi­pe­ment »

pré­ci­sait Ju­lien Sal­liot, maire de Clairefougère.

À Montsecret-Clairefougère, comme un peu par­tout dans l’Orne, les élus doivent faire face à la baisse dé­mo­gra­phique « sans main­tien d de la po­pu­la­tion, il ne peut y avoir main­tien de l’école ou des com­merces à long terme, ce qui met en pé­ril la vie de vil­lage ». Les élus, mais aussi les as­so­cia­tions de la com­mune, les bé­né­voles ou en­core les em­ployés com­mu­naux réa­lisent de nom­breux pro­jets qui contri­buent à amé­lio­rer le quo­ti­dien des ha­bi­tants.

Des équi­libres mo­di­fiés

Ju­lien Sal­liot a re­tra­cé les grands mo­ments de l’an­née écou­lée, les tra­vaux dans les bourgs de Montsecret et Clairefougère, les ré­no­va­tions des lo­ge­ments lo­ca­tifs, de la mai­rie, la créa­tion d’un parc à Clairefougère.

Il n’a pas ou­blié la contri­bu­tion cultu­relle des bé­né­voles : l’art, la lit­té­ra­ture ou le spec­tacle, qui sont des mo­ments pri­vi­lé­giés ou­vert à tous, grâce à Ghis­laine et Pas­cal Des­champs, Ray­monde et Jean Fran­çois, Catherine Le­franc et Na­tha­lie

Cou­chaux.

« Nous sommes sur un ter­ri­toire qui bouge, ex­pli­quait le pré­sident de Dom­front Tin­che­bray In­ter­co, Jé­rôme Nu­ry, notre monde est en train de chan­ger, en 2017, tous les équi­libres se voient mo­di­fiés, que ce soit à l’in­ter­na­tio­nal, au na­tio­nal avec des élec­tions en mai et en sep­tembre. Au ni­veau ré­gio­nal, c’est un bou­le­ver­se­ment par rap­port à toute l’or­ga­ni­sa­tion an­té­rieure. Nous de­vons agir face à une ré­vi­sion de la carte can­to­nale, des com­munes nou­velles, des com­pé­tences qui changent de main, la Ré­gion, le dé­par­te­ment mais aussi l’in­ter­com. On es­père main­te­nant un peu de re­pos et voir se sta­bi­li­ser les choses afin de construire pour les pro­chaines 10 à 15 an­nées ».

5e bas­sin d’em­ploi du dé­par­te­ment

Si­tuée entre de grandes in­ter­com­mu­na­li­tés de 55 000 et 100 000 ha­bi­tants, Dom­front Tin­che­bray In­ter­co avec près de 18 000 ha­bi­tants per­met à tous « d’être en phase avec vos at­tentes, c’est un équi­libre qui doit res­ter in­dis­pen­sable. Notre In­ter­com est le 5e bas­sin d’em­ploi du dé­par­te­ment avec 55 000 em­plois. Ce n’est pas un ter­ri­toire dor­toir, mais un ter­ri­toire ras­sem­blé. Nous pou­vons en­semble ti­rer le ter­ri­toire vers le haut, on vous pro­pose le meilleur, une mon­tée en gamme du ter­ri­toire. Pour ce­la, il faut une dif­fé­ren­cia­tion par le haut, sor­tir des sen­tiers bat­tus. C’est en étant les pre­miers que nous nous en sor­ti­rons. Vos élus ont be­soin de vous, je sens le dy­na­misme de ce ter­ri­toire »

Jé­rôme Nu­ry, Maxime Guil­min et Ju­lien Sal­liot se battent pour une mon­tée en gamme du ni­veau de ser­vice aux ha­bi­tants.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.