Par­ti­ci­pez au grand comp­tage des oi­seaux de jar­din !

L'Orne Combattante (FL) - - LOISIRS -

Dé­cou­vrez qui sont les vi­si­teurs ai­lés de votre jar­din. Les oi­seaux se font-ils de plus en plus rares dans les jar­dins ? Ce nou­veau comp­tage le dé­ter­mi­ne­ra.

Le Grand comp­tage des oi­seaux de Jar­din en Nor­man­die au­ra lieu le der­nier week-end de jan­vier.

Pour la qua­tor­zième an­née consé­cu­tive, le GONm (Groupe or­ni­tho­lo­gique nor­mand) as­sure, en Nor­man­die, le « Grand comp­tage des oi­seaux de jar­din, » qui au­ra lieu les 28 et 29 jan­vier.

Vous vou­lez par­ti­ci­per au comp­tage ? « Il n’est pas né­ces­saire d’être un ex­pert », af­firme Ro­bin Rundle, du GONm. « Il suf­fit d’être ca­pable de re­con­naître les oi­seaux com­muns qui viennent dans votre jar­din. » Ro­bin Rundle, d’ori­gine an­glaise, ha­bite Ouis­tre­ham. Il est à l’ini­tia­tive de cette opé­ra­tion, dé­bu­tée il y a 14 ans.

En 2016 il y a eu 1 135 par­ti­ci­pants dans 808 jar­dins nor­mands. « Nous par­ta­geons les in­for­ma­tions re­çues avec la Ligue pour la pro­tec­tion des oi­seaux, pour nous as­su­rer que la Nor­man­die est bien re­pré­sen­tée sur le plan na­tio­nal », sou­ligne Ro­bin Rundle.

Uti­li­té du comp­tage

« Outre d’in­ci­ter les per­sonnes à contem­pler la na­ture au­tour d’eux, les ré­sul­tats des ob­ser­va­tions nous aident à com­prendre le rap­port entre les condi­tions mé­téo­ro­lo­giques en Nor­man­die et les mou­ve­ments des oi­seaux des pays du Nord de l’Eu­rope. » D’autres rai­sons tiennent à l’ac­cu­mu­la­tion de données qui peuvent être ain­si com­pa­rées d’une an­née sur l’autre. « On peut ain­si ob­ser­ver si les va­ria­tions dans le nombre d’une es­pèce ob­ser­vée de­viennent constantes ou res­tent fluc­tuantes. » Il ajoute : « En ce mo­ment les oi­seaux com­mencent à ar­ri­ver dans nos jar­dins, à cause du coup de froid. Vos in­for­ma­tions nous don­ne­ront donc des in­dices es­sen­tiels. »

Comment pro­cé­der

Il faut bien sûr choi­sir son lieu d’ob­ser­va­tion : un jar­din, un parc ur­bain, l’en­ceinte d’une école, un bal­con, etc. « Si vous avez une man­geoire dans votre jar­din, c’est en­core plus fa­cile », re­marque Ro­bin Rundle. En­suite, il faut ob­ser­ver et no­ter pen­dant une heure, le sa­me­di 28 ou le di­manche 29 jan­vier, tous les oi­seaux oc­cu­pant un lieu dé­fi­ni. Il ne faut pas prendre en compte ceux qui sur­volent (mouettes, cor­beaux, buses, par exemple), sauf s’ils se posent ou se perchent dans les li­mites du jar­din. En­fin, il faut re­le­ver le plus grand nombre d’oi­seaux ob­ser­vés en même temps, pour chaque es­pèce.

Une der­nière re­com­man­da­tion de Ro­bin Rundle : « Pen­sez à mettre de la nour­ri­ture (graines, boules de graisse, etc.) et de l’eau pour ai­der les oi­seaux. Et vous au­rez alors le plai­sir de voir la grive mu­si­cienne, la mé­sange noire ou le char­don­ne­ret élé­gant. Parce que chaque oi­seau compte, comp­tons les oi­seaux ! »

Le sa­me­di 28 ou le di­manche 29 jan­vier : opé­ra­tion comp­tage des oi­seaux de jar­din. À la fin de votre comp­tage, al­lez sur le site Web du Groupe or­ni­tho­lo­gique nor­mand http://www. gonm.org/et en­voyez vos ob­ser­va­tions via le site web.

La mé­sange non­nette.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.