Pu­tanges-le-Lac souffle sa 1re bou­gie

L'Orne Combattante (FL) - - PUTANGES -

Sa­me­di 21 jan­vier, avait lieu la tra­di­tion­nelle cé­ré­mo­nie des voeux, à la salle Jean-Fé­ron.

Pu­tanges-Pont-Écre­pin.

Ce dé­but d’an­née ac­cueille deux évé­ne­ments ma­jeurs : le pre­mier an­ni­ver­saire de la com­mune nou­velle et l’agran­dis­se­ment de la Com­mu­nau­té de com­munes du Val d’Orne, avec 7 com­munes sup­plé­men­taires.

Sébastien Le­roux, maire de Pu­tanges-le-Lac, en­tou­ré des maires dé­lé­gués, a no­té que « c’était il y a un an, à deux jours près ; nous nous réunis­sions dans cette même salle, pour les pre­miers voeux de la com­mune nou­velle. Au­jourd’hui, nous sommes tous là pour souf­fler sym­bo­li­que­ment sa pre­mière bou­gie… Struc­tu­rée, gé­né­reuse, en­thou­siaste, am­bi­tieuse, dy­na­mique et joyeuse, ce sont là les six pre­miers traits de la per­son­na­li­té de Pu­tanges-leLac que j’ai pu iden­ti­fier au terme de sa pre­mière an­née d’exis­tence. »

« Ci­bler et fi­nan­cer des pro­jets de ter­ri­toire »

Il en a rap­pe­lé la struc­ture : 51 élus, 10 maires, 9 com­mis­sions pré­si­dées par cha­cun des 9 maires dé­lé­gués. « Il au­ra fal­lu, tout au long de ces mois, mettre en oeuvre, et en­core au­jourd’hui bien sûr, des or­ga­ni­sa­tions ajus­tables, afin de lui per­mettre de fonc­tion­ner avec mé­thode et se­lon des règles nou­velles. »

Les com­munes ont mis en com­mun leurs moyens fi­nan­ciers en un bud­get unique « pour gom­mer les li­mites ad­mi­nis­tra­tives de nos an­ciennes com­munes, afin de ci­bler et fi­nan­cer des pro­jets de ter­ri­toire. C’est ain­si que les cré­dits né­ces­saires ont pu être mo­bi­li­sés pour des réa­li­sa­tions qui se­raient res­tées in­ac­ces­sibles à une seule com­mune his­to­rique. »

Il a ci­té les réa­li­sa­tions de cette pre­mière an­née. No­tam­ment la créa­tion d’une nou­velle voie pour des­ser­vir l’em­bar­ca­dère, l’Ehpad et le fu­tur pôle de san­té, « que nous ap­pe­lons de nos voeux, pour nous as­su­rer un en­vi­ron­ne­ment mé­di­cal pro­pice à l’at­trac­ti­vi­té de notre ter­ri­toire. »

Il a rap­pe­lé le pro­jet d’amé­na­ge­ment des rives du lac de Ra­bo­danges dont « l’ob­jec­tif pre­mier se­rait, en fonc­tion des ré­sul­tats, la créa­tion d’une bai­gnade avec une plage que nous qua­li­fie­rons de verte, car res­pec­tueuse du site et de son en­vi­ron­ne­ment. »

Sébastien Le­roux a sou­li­gné que « notre com­mune se doit d’être am­bi­tieuse pour of­frir à ses ha­bi­tants le cadre de vie le plus agréable pos­sible. Qu’il s’agisse du lac, de l’ha­bi­tat, de nos pay­sages, de notre pa­tri­moine, tous ces cha­pitres de notre quo­ti­dien doivent être vus et lus par le prisme de la qua­li­té. C’est d’ailleurs ce qui gui­de­ra le choix des tra­vaux pour les tranches de ré­no­va­tion à ve­nir, concer­nant les églises de Pu­tanges, de Saint-Ma­lo, mais éga­le­ment le la­voir du Friche, à cô­té des ter­rains de sports à Pu­tan­gesPont-Ecre­pin. C’est le plus sûr moyen d’être at­trac­tif et de don­ner à tous les ac­teurs de notre ter­ri­toire, no­tam­ment éco­no­miques, les meilleures chances de suc­cès. »

Il a rap­pe­lé l’ins­tal­la­tion ré­cente de la Maison de Ser­vices Pu­blics à la Poste et « nous pous­se­rons Pu­tanges-le-Lac à in­ven­ter de nou­veaux ser­vices, des ou­tils pour com­mu­ni­quer et in­for­mer, pour être au plus près des at­tentes de ses ha­bi­tants. »

« Notre com­mune doit en­core se construire »

Il a conclu en af­fir­mant qu’avec « une lec­ture po­si­tive des su­jets, tout est plus simple et sur­mon­table. Notre com­mune nou­velle n’a qu’un an ; elle doit en­core se construire, se for­mer, évo­luer. Avant tout elle doit être joyeuse et nous de­vons être joyeux et fiers d’y vivre. Il nous re­vient d’écrire, en­semble, la suite de cette pal­pi­tante his­toire. »

Ma­rie-Fran­çoise Frouel, vi­ce­pré­si­dente du conseil dé­par­te­men­tal, s’est ex­pri­mée au nom d’Alain Lam­bert, em­pê­ché pour rai­sons de san­té. « Il m’a char­gée de vous trans­mettre ces quelques mots. Le conseil dé­par­te­men­tal, ins­ti­tu­tion de proxi­mi­té, est à vos cô­tés. Je pense no­tam­ment au pôle de san­té en cours de créa­tion : le conseil dé­par­te­men­tal a la joie de vous avoir ai­dé au ni­veau de sub­ven­tion de 100 000 €. Que 2017 soit pour vous, por­teuse d’es­pé­rance, d’un nou­vel élan de vos pro­jets, de réus­site pour vous­même et vos fa­milles. »

Elle a évo­qué les prio­ri­tés du conseil dé­par­te­men­tal, les col­lèges pour les jeunes, l’élar­gis­se­ment des offres de soins et d’ac­com­pa­gne­ment pour les aî­nés, la mise en va­leur des pro­duc­tions or­naises.

Sébastien Le­roux et Mo­nique Gui­bout (à gauche) ont pré­sen­té leurs voeux.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.