Eli­za­beth Ha­zé ex­pose ses créa­tions à l’es­pace cultu­rel

Du 20 jan­vier au 15 fé­vrier 2017, l’es­pace cultu­rel de Briouze ac­cueille Eli­za­beth Ha­zé pour une ex­po­si­tion hé­té­ro­clite.

L'Orne Combattante (FL) - - BRIOUZE - H.P

Des pein­tures sur la théo­rie des 4 élé­ments, des pay­sages du pays briou­zain ou en­core des por­traits… C’est une ex­po­si­tion riche et va­riée que nous pro­pose son au­teure, Eli­za­beth Ha­zé.

Une ar­tiste avec un an­crage lo­cal

Is­sue d’une fa­mille ori­gi­naire du Bo­cage or­nais, Bel­lou-enHoulme et Saires-la-Ver­re­rie entre autres, Eli­za­beth ef­fec­tue un re­tour aux sources. À tra­vers ses pro­duc­tions, dif­fé­rents thèmes sont abor­dés avec un clin d’oeil aux pay­sages de son en­fance. Le ma­rais du Grand Ha­zé en hi­ver ou le clo­cher de Saires-la-Ver­re­rie sont mis sur toile tout comme les champs des cam­pagnes briou­zaines. « J’aime peindre les pay­sages que je rencontre lors de mes pro­me­nades », dé­voile l’ar­tiste.

Des thèmes très va­riés

En­sei­gnante de lettres dans un col­lège de Fa­laise, c’est au mo­ment de la re­traite qu’Eli­za­beth s’ins­crit au cours de des­sin et de pein­ture d’Agnès Taisne, à Ar­gen­tan. Pen­dant 3 ans, elle réa­lise des ta­bleaux mê­lant les tech­niques de l’huile et de l’acry­lique, dont les su­jets sont im­po­sés. « N’ayant pas as­sez de temps pour tra­vailler sur un thème unique, la ma­jeure par­tie de l’ex­po­si­tion est consti­tuée des ta­bleaux réa­li­sés lors de ces cours », re­late l’ex­po­sante.

Ain­si, les pay­sages de Briouze cô­toient les plages de sable de la baie du Mont-Saint-Mi­chel tan­dis que les por­traits co­ha­bitent avec des pommes de dif­fé­rentes cou­leurs. Plus loin, des na­tures mortes font face à la Ta­mise et aux ponts d’Am­ster­dam.

Des sources d’ins­pi­ra­tion ori­gi­nales

La na­ture, le corps hu­main, les voyages, la fa­mille… L’ar­tiste ne manque pas d’idées et d’ins­pi­ra­tion. Plus sur­pre­nant, la tapisserie de Bayeux qui se de­vine à tra­vers Le Songe d’Ar­lette. « Ce ta­bleau évoque la mère de Guillaume le Conqué­rant qui fît un rêve étrange après sa rencontre avec le duc de Nor­man­die : un arbre gi­gan­tesque sortirait de son corps et son ombre re­cou­vri­rait toute la Nor­man­die et l’An­gle­terre, ex­plique l’ex­po­sante. Or, quelques an­nées plus tard, Ar­lette met­tra au monde Guillaume qui de­vien­dra duc de Nor­man­die et roi d’An­gle­terre ».

Face à des créa­tions qui de­mandent du temps, « une ving­taine d’heures par ta­bleau », Eli­za­beth Ha­zé in­vite le pu­blic à dé­cou­vrir un bout de sa vie à tra­vers 36 oeuvres aussi sin­gu­lières que pas­sion­nantes.

Ex­po­si­tion d’Éli­za­beth Ha­zé, du ven­dre­di 20 jan­vier au mer­cre­di 15 fé­vrier à l’es­pace cultu­rel de Briouze. Tout pu­blic, aux ho­raires d’ou­ver­ture de la mé­dia­thèque. Gra­tuit.

Eli­za­beth Ha­zé aime peindre les pay­sages qu’elle rencontre au gré de ses voyages.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.