Une soixan­taine d’adhé­rents prêts pour l’ou­ver­ture le sa­me­di 11 mars

Les membres de la so­cié­té de pêche de la Val­lée du Noi­reau pré­parent l’ou­ver­ture du sa­me­di 11 mars. Ils se sont réunis der­niè­re­ment pour te­nir leur as­sem­blée gé­né­rale pour faire le point sur la si­tua­tion de la so­cié­té, la plus pe­tite de l’Orne.

L'Orne Combattante (FL) - - ATHIS ET SON PAYS -

La sai­son de pêche 2017 en ri­vière de pre­mière ca­té­go­rie (truite fa­rio, sau­mon de fon­taine, truite arc-en-ciel, bro­chet, sandre) va ou­vrir, sa­me­di 11 mars, à 8 h, pour fer­mer di­manche 17 sep­tembre en soi­rée. Créée of­fi­ciel­le­ment le 23 fé­vrier 1949, la so­cié­té de pêche de la Val­lée du Noi­reau est la plus pe­tite so­cié­té de l’Orne et pro­ba­ble­ment de Nor­man­die avec une seule ri­vière, le Noi­reau, un af­fluent de l’Orne, et une lon­gueur de pêche pos­sible sur seu­le­ment 3 km pour les 5 km to­ta­li­sés. Cette so­cié­té que pré­side Jé­rôme De­lau­nay, comp­tait une soixan­taine d’adhé­rents en 2016 pour 75 cartes ven­dues (46 à 95 €, 7 à 73 €, 1 femme à 32 €, 4 In­ter­net, 1 In­ter­net jeune, 9 jeunes, 3 à la jour­née et 4 dé­cou­vertes). Chiffre qui a bais­sé ces der­nières an­nées à l’exemple de 104 so­cié­taires en­re­gis­trés en 2011 et 100 en 2013.

Une baisse due prin­ci­pa­le­ment au dé­cès des an­ciens mais qui se vé­ri­fie aus­si au ni­veau na­tio­nal. Vi­si­ble­ment, ce loi­sir at­tire de moins en moins les jeunes. Il est vrai que la mau­vaise qua­li­té des eaux a en­traî­né la di­mi­nu­tion de la po­pu­la­tion des pois­sons qui a fait se dé­tour­ner les pê­cheurs de ce loi­sir.

Une meilleure qua­li­té de l’eau

Seuls les plus mor­dus ré­sistent. Pour ce qui est de la qua­li­té des eaux, de gros ef­forts sont en­tre­pris de­puis des an­nées et ce­la se vé­ri­fie dans le Noi­reau où l’on re­cense de la truite, du gou­jon, de la perche, du vai­ron et du sau­mon. Par ailleurs, des bar­rages sont sup­pri­més pour fa­ci­li­ter la re­mon­tée des mi­gra­teurs tels que les sau­mons.

« Voir ces dif­fé­rents pois­sons, no­tam­ment le vai­ron et le gou­jon est un signe de la qua­li­té de l’eau » pré­cise Jé­rôme De­lau­nay.

Pour aug­men­ter leurs chances d’at­ti­rer de nou­veaux pê­cheurs, les so­cié­tés réa­lisent des lâ­chers de truites chaque sai­son. Pour la Val­lée du Noi­reau, 300 à 400 kg sont ain­si dé­ver­sés sur le par­cours de la so­cié­té chaque an­née. « Outre les fi­nances, tout dé­pend aus­si de la hau­teur de l’eau de la ri­vière qui, en ce mo­ment, n’est pas très éle­vée con­trai­re­ment à ce qu’elle de­vrait être à cette sai­son. »

Trois à quatre lâ­chers sont ef­fec­tués en fonc­tion du bi­lan fi­nan­cier. En 2017, il a été dé­ci­dé de réa­li­ser quatre lâ­chers de truites pour un to­tal de 410 kg d’arc-en-ciel et 60 kg de fa­rio.

Per­ma­nences vente des cartes

Des per­ma­nences pour la vente des cartes de pêche se­ront te­nues par le pré­sident de la so­cié­té dans la salle près de la mai­rie de la com­mune (an­cienne école). Voi­ci les dates : mar­di 28 fé­vrier, de 17 h 30 à 19 h ; ven­dre­di 3 mars, de 16 h à 19 h ; mar­di 7 mars, de 17 h 30 à 19 h ; et ven­dre­di 10 mars, de 16 h à 19 h.

Contact Jé­rôme De­lau­nay au 06.28.68.42.76 ou le tré­so­rier au 06.04.09.69.88, tous les deux sur ren­dez-vous. Cartes aus­si dis­po­nibles à la bou­lan­ge­rie de Ber­jou ou sur le site in­ter­net de la fé­dé­ra­tion dé­par­te­men­tale AAPPMA de l’Orne.

Les so­cié­taires sont conviés à une jour­née d’éla­gage, sa­me­di 17 juin.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.