Lo­ge­ment : des aides pour ré­no­ver

Dans le cadre d’une opé­ra­tion pro­gram­mée d’amé­lio­ra­tion de l’ha­bi­tat, sur le ter­ri­toire de Flers Ag­glo, des aides par­ti­cu­liè­re­ment in­té­res­santes peuvent être oc­troyées aux pro­prié­taires qui ré­novent leur mai­son ou un lo­ge­ment à louer. Mode d’em­ploi.

L'Orne Combattante (FL) - - LA UNE - M. M.

Une opé­ra­tion pro­gram­mée d’amé­lio­ra­tion de l’ha­bi­tat (OPAH) est en cours jus­qu’en 2020 sur les 25 com­munes qui consti­tuaient Flers Ag­glo avant le 1er jan­vier 2017. Elle per­met d’oc­troyer des aides aux pro­prié­taires pri­vés pour ré­no­ver ou amé­lio­rer leur ré­si­dence prin­ci­pale ou un lo­ge­ment des­ti­né à la lo­ca­tion.

Amé­lio­rer le pa­tri­moine

Ces aides sont al­louées sous cer­taines condi­tions mais de nom­breux pro­prié­taires y sont éli­gibles. L’ob­jec­tif pour Flers Ag­glo est d’amé­lio­rer si­gni­fi­ca­ti­ve­ment son pa­tri­moine im­mo­bi­lier et rendre le parc de lo­ge­ments lo­ca­tifs plus at­trac­tif.

Dans ce cadre, l’Anah, l’Agence na­tio­nale de l’ha­bi­tat, peut sub­ven­tion­ner des tra­vaux d’éco­no­mies d’éner­gies, d’adaptation du lo­ge­ment au vieillis­se­ment ou au han­di­cap et des tra­vaux de ré­ha­bi­li­ta­tion de lo­ge­ments dé­gra­dés ou in­sa­lubres. Ces aides sont, de sur­croît, cu­mu­lables avec celles de Flers Ag­glo ou d’autres or­ga­nismes comme, par exemple, les caisses de re­traite.

C’est ain­si qu’une ha­bi­tante de Saint-Georges-des-Gro­seillers a pu re­faire en­tiè­re­ment sa salle de bain à moindre frais. La re­trai­tée ha­bite de­puis plus de 40 ans dans sa mai­son. Mais voi­là, avec l’âge, l’ac­cès à la bai­gnoire, no­tam­ment, de­ve­nait dif­fi­cile. La né­ces­si­té de la rem­pla­cer par une douche adap­tée se fai­sait sen­tir. Un diag­nos­tic a été éta­bli. L’Anah a ac­cor­dé une sub­ven­tion de 50 % sur le mon­tant to­tal des tra­vaux qui s’éle­vait à plus de 4 500 €. Le reste a été pris en charge par la caisse de re­traite. La pro­prié­taire n’a pas eu à dé­bour­ser d’ar­gent. « C’est bien pra­tique, sou­ligne la re­trai­tée. Nous avons pas­sé plus de 40 ans avec une bai­gnoire ».

A Flers, un autre couple a pu bé­né­fi­cier de sub­ven­tions par­ti­cu­liè­re­ment in­té­res­santes. Ils ont ac­quis un pa­villon ju­me­lé de 70 m² dans le but de le louer. Le bien, in­oc­cu­pé de­puis un cer­tain temps et qui n’était plus adap­té, avait grand be­soin d’être ré­no­vé. Les pro­prié­taires ont pu comp­ter sur 21 500 € d’aides sur près de 66 000 € de tra­vaux soit un taux de sub­ven­tion­ne­ment de 30 % pour la re­mise en état com­plète du lo­ge­ment.

L’Anah par­ti­cipe à hau­teur de 15 000 € et s’agis­sant d’un lo­ge­ment in­oc­cu­pé de­puis plus de 2 ans, Flers Ag­glo a oc­troyé 1 000 €. « Nous sommes ma­niaques. Nous fai­sons des tra­vaux comme si nous le fai­sions pour nous », ex­plique la pro­prié­taire. Le chan­tier de­vrait être ter­mi­né à la fin du mois de mai.

Un bé­né­fice pour les en­tre­prises lo­cales

S’agis­sant d’une lo­ca­tion, le bailleur s’en­gage, en re­vanche, à pla­fon­ner le prix du loyer pen­dant 9 ans. Les res­sources du lo­ca­taire de­vront éga­le­ment être prises en compte.

Deux exemples par­mi tant d’autres. L’Anah et l’Etat pré­voient d’al­louer au ter­ri­toire plus de 4,2 mil­lions d’eu­ros de cré­dits. Ils de­vraient per­mettre d’amé­lio­rer 540 lo­ge­ments et de gé­né­rer plus de 10 mil­lions d’eu­ros de tra­vaux pour les en­tre­prises lo­cales.

De­puis son lan­ce­ment, en sep­tembre 2015, l’OPAH a dé­jà bé­né­fi­cié à 183 lo­ge­ments.

Les aides al­louées aux pro­prié­taires pri­vés de Flers Ag­glo concernent les ré­si­dences prin­ci­pales comme les lo­ge­ments des­ti­nés à la lo­ca­tion.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.