SAINT-VA­LEN­TIN

L'Orne Combattante (FL) - - ENTRE BOCAGE ET SUISSE NORMANDE -

Retrouvez vos mes­sages d’amour en

La ré­dac­tion de L’Orne Com­bat­tante vous a in­vi­té à ré­di­ger un texte à votre amou­reux(se). Le mes­sage de Syl­vain Mar­tel pour Brigitte lui per­met de rem­por­ter un re­pas pour deux à l’au­berge Saint-Germain à Saint-Germain-du-Crioult.

A Lu­do­vic, de la part de Sté­pha­nie.

Un jour, une voix m’a par­lé et m’a dit : « Suis moi » je se­rais tout à toi, la vie est faite de bonnes et mau­vaises sur­prises. Celle-ci fut la bonne. On s’est ren­con­tré et ma­rié. Bonne Saint Va­len­tin.

A Brigitte, de la part de Syl­vain.

Ton coeur me garde pri­son­nier mais je ne veux pas être dé­li­vré, car sa­voir que tu m’aimes, vaut plus que toute li­ber­té.

A Ber­nard, de la part de Ma­rie.

Pour moi, le beau ca­deau prin­ci­pal c’est de se soutenir et de bien s’ai­mait pour le pire et le meilleur. C’est de l’amour.

A Ch­ris­tophe, de la part de Gé­gé.

A mon amour qui m’ap­porte tous les jours l’amour de­puis 6 ans. Je t’aime de tout mon coeur, mon lou­lou.

A Au­ré­lie, de la part de Jérôme.

Avant de te ren­con­trer, mon coeur était comme un ba­teau per­du en mer. Main­te­nant, ton Amour est mon phare qui me guide mal­gré les tem­pêtes. Je t’aime tou­jours plus fort.

A Ca­the­rine, de la part de Mi­chel.

Tu m’as re­don­né la joie de vivre après 9 ans de cé­li­bat et à 64 ans, je peux le dire, je t’aime.

A une pe­tite fée, de la part d’un petit prince bar­bu.

Un petit coup de pouce au Mek­toub, parce que lais­ser pas­ser une étoile fi­lante telle que toi n’est pas per­mis. Mille bai­sers.

A Ch­ris­tian, de la part de Clau­dine.

Ceux qui s’aiment du fond du coeur n’at­tendent pas la St Va­len­tin pour le prou­ver, pour dire je t’aime à l’être ai­mé.

A Pa­trick de la part de Ma­rie-Ma­de­leine.

Amour aé­rien vous in­forme qu’un bai­ser vient de dé­col­ler de l’aé­ro­port de mon coeur et vous de­mande de pré­pa­rer la piste de vos lèvres pour un at­ter­ris­sage en dou­ceur.

A Ja­nine, de la part de Ber­nard.

Pour toi, Ja­nine. Après 46 ans de ma­riage, puisse cette St Va­len­tin être la meilleur que tu n’ai ja­mais eue. Paix, amour, santé, bon­heur.

A mon ange gar­dien, de la part de ton bi­chon.

De­puis que je te connais, mon coeur ne cesse de s’émer­veiller. Je t’aime pour ton sou­rire, pour tes at­ten­tions si tou­chantes, si ré­con­for­tantes. Bonne St Va­len­tin.

A San­drine, de la part de Mi­ckaël.

Ma ché­rie, voi­là un an que vos che­mins se sont croi­sés et que le coup de foudre a fait battre nos coeurs, mon amour veux-tu m’épou­ser ?

A Au­rore, de la part de Ké­vin.

Je ne t’ai pas sou­hai­té un bon Va­len­tin, le jour de la fête de l’amour, parce que je t’aime chaque jour.

A Mi­ckaël, de la part d’Ade­line.

Mer­ci pour ton amour, pour ton sou­tien, ta ten­dresse et ton af­fec­tion qui me comblent de­puis 8 ans et ½. Mer­ci pour nos filles (Ida et Ai­my). Je t’aime plus que tout.

A De­nis, de la part de Ma­rie-Fran­çoise.

De­puis notre ma­riage 10/02/1973, nous par­ta­geons un mer­veilleux voyage d’amour en amou­reux, ici comme au bout du monde. Rien ne peut nous sé­pa­rer car on s’aime.

A Ro­ger, de la part d’An­nick.

Ché­ri, après une étape cette an­née pour nos 55 ans de ma­riage, pour­sui­vons en­semble notre voyage vers les noces de dia­mants : 60 ans de bon­heur.

A An­nick, de la part de Ro­ger.

Ché­rie, fê­tons cette an­née nos 55 ans de ma­riage avec des or­chi­dées en at­ten­dant de fê­ter les 60 ans sous une pluie de dia­mants.

A Mon bé­bé, de la part de ta ché­rie.

Tu as su me sé­duire de ton re­gard in­tense qui a fait cha­vi­rer mon coeur et nous scel­lons cet amour par un bé­bé pré­vu cet été. Je t’aime fort mon homme.

A De­nis de la part de Ma­rie-Fran­çoise.

Nous sommes ma­riés de­puis le 10/02/1973, je t’aime comme au pre­mier jour, mon Va­len­tin.

A San­drine, de la part de Pas­cal.

A toi mon rayon de so­leil, éblouit tous mes sou­cis. La flamme en toi rallume celle qui est en moi pour l’éter­ni­té.

A Ro­hée Sé­bas­tien et Fourny Del­phine, de la part de Clé­mence et Char­lotte.

Bonne soi­rée, vos filles qui vous aiment. Clé­mence et Char­lotte.

A Vi­viane, de la part de Jérôme.

Contre toi, je suis li­bé­rée. Dans tes bras j’aime m’en­vo­ler. De­puis 20 ans, ton sou­rire est mon so­leil. Il y a des pé­riodes dif­fi­ciles mais tu es tou­jours là pour me ré­con­for­ter. Et pour la St Va­len­tin, je te dis tout sim­ple­ment je t’adore.

A Anthony, de la part de Va­nes­sa.

En ce jour par­ti­cu­lier, je ne peux pas t’ou­blier. Je te sou­haite un bel et heu­reux an­ni­ver­saire. Je t’aime. For the life…

A Laurence, de la part de Gil­bert.

I love you my baby d’amour.

A mon ché­ri, de la part d’Eve­lyne.

A mon ché­ri, de­puis 48 ans, qui m’a don­né 5 filles et 9 pe­tit­sen­fants et que j’aime tou­jours.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.