Pour la convi­via­li­té et l’ami­tié

L'Orne Combattante (FL) - - ENTRE BOCAGE ET SUISSE NORMANDE -

« J’avais 8 ans lorsque j’ai com­men­cé. Je sui­vais mon père et mon oncle qui jouaient au théâtre » ex­plique Alain Ga­tard, re­trai­té de l’édu­ca­tion et re­con­ver­ti en cri­tique gas­tro­no­mique dans la der­nière pièce l’ACT. « J’aime les gens, j’aime le pu­blic. Je me sens bien dans tous les rôles, mais c’est grâce au met­teur en scène que l’on ar­rive à bien se mettre de­dans. J’ai tou­jours ai­mé la convi­via­li­té et l’ami­tié qui existent dans notre troupe. J’aime jouer es­sen­tiel­le­ment le théâtre de Bou­le­vard, ce­lui que l’on peut pré­sen­ter ici à Tin­che­bray. Nous avons in­ter­pré­té plu­sieurs pièces de Fey­deau ici ».

Alain Ga­tard.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.