La si­tua­tion s’amé­liore mais reste très ten­due

L'Orne Combattante (FL) - - ENTRE BOCAGE ET SUISSE NORMANDE - L.L.

Flers.

Jus­qu’à 40 pa­tients au des­sus de la ca­pa­ci­té maxi­male de l’hô­pi­tal de Flers. La se­maine pas­sée a été par­ti­cu­lè­re­ment ten­due dans l’éta­blis­se­ment flé­rien. Face à de nom­breux pa­tients né­ces­si­tant une hos­pi­ta­li­sa­tion, il s’est dé­cla­ré en si­tua­tion de sur­ten­sion (Voir notre der­nière édi­tion) au­près de l’agence ré­gio­nale de santé. Un mé­de­cin a été re­cru­té pour soutenir le ser­vice des ur­gences. Le per­son­nel en congés ou en re­pos a été rap­pe­lé.

Vé­ri­table so­li­da­ri­té pa­ra­mé­di­cale

Des lits ont été ré­qui­si­tion­nés dans le ser­vice de chi­rur­gie am­bu­la­toire, né­ces­si­tant no­tam­ment la dé­pro­gram­ma­tion de cer­taines in­ter­ven­tions. « Il y a eu une vé­ri­table so­li­da­ri­té pa­ra­mé­di­cale» ex­plique Jérôme Ma­hier-François, ad­mi­nis­tra­teur de garde.

« Les équipes ont été très com­pré­hen­sives, les mé­de­cins gé­né­ra­listes et la po­pu­la­tion éga­le­ment ». La si­tua­tion s’est amé­lio­rée en dé­but de se­maine mias reste très ten­due pour l’éta­blis­se­ment et le per­son­nel.

Les lits sup­plé­men­taires sont tou­jours oc­cu­pés et l’af­flux n’a pas en­core été to­ta­le­ment ré­sor­bé. La po­pu­la­tion est en­core in­vi­tée à contac­ter le 15 et doit se rendre aux ur­gences qu’en cas de né­ces­si­té ab­so­lue.

La si­tua­tion reste ten­due aux ur­gences de l’hô­pi­tal de Flers.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.