Ces pho­to­graphes tirent le por­trait de vos ani­maux de com­pa­gnie

L'Orne Combattante (FL) - - CONDÉ ET SON PAYS -

Louve Del­fieu et Ni­co­las Auf­fret ont lan­cé en sep­tembre der­nier leur stu­dio de pho­to­gra­phie mo­bile, La­bel gri­mace, ba­sé à Saint-Pois. Ils pro­posent no­tam­ment des shoo­tings d’ani­maux de com­pa­gnies. Pro­chain ren­dez-vous : sa­me­di 11 fé­vrier à Con­dé-sur-Noi­reau.

Pour­quoi avoir ap­pe­lé votre stu­dio La­bel gri­mace ?

Ni­co­las Auf­fret : Car nous avons dé­ve­lop­pé le concept de la gri­mace pour nos pho­tos. Lors­qu’on de­mande aux gens de faire une gri­mace, ils sont beau­coup plus na­tu­rels. Les en­fants, par exemple, sont ha­bi­tués à faire un sou­rire for­cé lors­qu’on les prend en pho­to. On leur de­mande de faire leur plus belle gri­mace, puis une autre. Entre deux gri­maces, la si­tua­tion amu­sante fait qu’il y a un vrai sou­rire… Mais ça marche aus­si pour les adultes !

Louve Del­fieu : Nous avons com­men­cé par faire des pe­tits fes­ti­vals en sep­tembre. Nous avons re­ta­pé tout l’été un Ci­troën type H qui nous sert de la­bo­ra­toire nu­mé­rique et nous avons une ca­ra­vane pliante qui se trans­forme en stu­dio pho­tos. Nous al­lons éga­le­ment à do­mi­cile pour des pho­tos de fa­mille.

Vous pro­po­sez aus­si le shoo­ting d’ani­maux de com­pa­gnie ?

N.A. : Je l’avais dé­jà fait dans d’autres villes, je mon­tais un stu­dio de Aà Z dans des grandes sur­faces de jar­di­ne­rie pour réa­li­ser des pho­tos d’ani­maux de com­pa­gnies : chiens, chats, mais aus­si ser­pents, la­pins, rats… !

L.D. : On s’est dit que l’on vou­lait quelque chose de plus petit, d’où l’idée du sa­lon de toi­let­tage, où des chiens et chats sont dé­jà ins­crits pour la pre­mière séance. Nous ve­nons juste de dé­ve­lop­per cette ac­ti­vi­té. Nous al­lons com­men­cer par la ré­gion de Vire. Nous of­frons le pre­mier cli­ché. Les gens peuvent en ache­ter d’autres mais ils ne sont pas for­cés.

Quelles sont les contraintes du pho­to­graphe pour réa­li­ser le por­trait d’un chien ?

N.A. : L’at­tente… Il faut sa­voir at­ti­rer l’at­ten­tion du chien et ce­la dé­pend beau­coup de la race. Les Jack rus­sel et Staf­fy, par exemple, sont des piles élec­triques. Je fais beau­coup de pe­tits bruits, des sif­fle­ments et nous avons aus­si des jouets pour at­ti­rer leur at­ten­tion. Et, lorsque le chien te re­garde avec les oreilles dres­sées, c’est bon.

L.D. : Nous met­tons en place trois pa­lettes sur les­quelles le chien prend place pen­dant la séance, pour évi­ter qu’il parte dans tous les sens. Le shoo­ting peut du­rer jus­qu’à une de­mi­heure. Et les maîtres sont sa­tis­faits ?

N.A. : Ils sont tou­jours émer­veillés par les pho­tos ! On uti­lise une lu­mière soi­gnée, que l’on adapte à chaque ani­mal, en fonc­tion de la cou­leur de son poil, de sa taille… C’est comme pour les hu­mains ! Nous uti­li­sons un fond blanc neutre. Cer­tains maîtres ra­mènent des pe­tits ha­bits, leur plus beau col­lier. Et, en­suite, af­fichent par­fois la pho­to dans leur sa­lon.

Sa­me­di 11 fé­vrier, toute la jour­née au sa­lon Au petit ca­lin, 29 rue du six juin. Page Fa­ce­book : La­bel Gri­mace. Tél. : 06 22 53 42 94.

Louve Del­fieu et Ni­co­las Auf­fret ont lan­cé en sep­tembre leur stu­dio de pho­to­gra­phie mo­bile, La­bel gri­mace (Pho­to La voix Le Bo­cage).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.