Mag­de­leine Tro­toux, est une spé­cia­liste des ob­jets dé­co­rés

Mag­de­leine Tro­toux, 76 ans de­puis le 3 fé­vrier, passe son temps à faire de mul­tiples ob­jets de dé­co­ra­tion. Cartes, per­son­nages, tout ce qui lui passe par la tête.

L'Orne Combattante (FL) - - ATHIS ET SON PAYS -

Athis-de-l’Orne. Mag­de­leine Tro­toux, ha­bite le lieu­dit, le Poi­rier, à Athis, de­puis pra­ti­que­ment 55 ans. Per­son­nage jo­vial et très at­ta­chant, elle adore pas­ser son temps à fa­bri­quer de mul­tiples ob­jets de dé­co­ra­tion. Cartes an­ni­ver­saire, de voeux, des per­son­nages, avec du pa­pier, des plaques de mousse tein­tées ou de simples bou­chons de bou­teilles de cham­pagne qu’elle trans­forme en pe­tits per­son­nages.

« Je donne tous les ob­jets que je fa­brique. Je ne vends rien. C’est ma pas­sion. J’aime ça, ça m’oc­cupe, je ne m’en­nuie ja­mais. Il faut être un peu folle pour faire tout ça, mais ça me plaît, tout sim­ple­ment ! »

Les Sch­troumpfs

Les pre­miers ob­jets de sa créa­tion re­montent à de nom­breuses an­nées.

« J’ai com­men­cé un jour en fa­bri­quant des ca­len­driers de l’Avant avec des boîtes d’al­lu­mettes. Je met­tais des pe­tits mots de­dans. J’ai aus­si fait des per­son­nages en par­tant de spa­tules. Il y avait ma­dame et mon­sieur. J’en ai fait au moins une tren­taine. Un jour, une dame m’a ap­por­té un petit Père Noël fait avec un bou­chon de cham­pagne et, plus tard, en re­gar­dant la té­lé­vi­sion j’ai dé­ci­dé de faire les Sch­troumpfs, ja­vais jus­te­ment du fil de co­ton bleu et du blanc sous la main. Pour le pro­chain re­pas des an­ciens à Athis, je dois en faire 250 mi­ni­mum et peut-être même 400. Mais là, il va me fal­loir de l’aide. Je ne re­fuse pas de les fa­bri­quer mais pas toute seule. »

Il fait en­vi­ron 30 mi­nutes pour fa­bri­quer un petit per­son­nage avec son bon­net et son cos­tume tri­co­té avec du fil de co­ton. Pen­sez, rien que pour en faire 250, ce­la va de­man­der au moins 125 heures de tra­vail.

« Ce­la fait quelques an­nées que je fais des ob­jets à chaque re­pas des an­ciens à Athis. L’an der­nier, c’était des cham­pi­gnons, une autre fois, c’était des sa­pins de Noël, une autre an­née, des chats, sur les­quels il a fal­lu col­ler 500 yeux.

« Vous n’ima­gi­nez pas un chat borgne tout de même ! » dit Mag­de­leine en sou­riant.

Tout est ré­per­to­rié

Pour fa­bri­quer ses ob­jets, elle com­mande ses ma­té­riaux dans un ca­ta­logue spé­cia­li­sé en loi­sirs créa­tifs : VBS, Loi­sirs créa­tifs. Mais elle va aus­si chez Ba­zar­land à Flers qui, pour elle est une vé­ri­table ca­verne d’Ali Ba­ba.

« Ne me lais­sez pas seule dans le ma­ga­sin, j’au­rais en­vie d’ache­ter tout le rayon d’ob­jets de dé­co­ra­tion. »

Chez Mag­de­leine Tro­toux, tout est ran­gé, ré­per­to­rié et clas­sé dans des boîtes. C’est là qu’elle en­tasse ses ma­té­riaux, fils de co­ton à tri­co­ter, mi­ni-pince, pe­tits yeux, bou­tons, pla­quettes de cou­leur, la colle, les dé­cal­co­ma­nies, etc.

Pour les cartes de voeux, elle uti­lise sa pho­to­co­pieuse après avoir fa­bri­qué mi­nu­tieu­se­ment l’ori­gi­nal. « Si­non, je ne m’en sors pas, la pho­to­co­pieuse me rend un pré­cieux ser­vice.

Je pho­to­co­pie par­fois les mo­dèles, ou je les dé­coupe. Je ne des­sine pas. Il faut être ba­laise pour ça. Plus je fa­brique, plus j’ai de l’idée. Je ne compte pas com­bien j’ai fait d’ob­jets de­puis le dé­but. Ça fait beau­coup, beau­coup. Pour Alain Lange, maire d’Athis-Val-de-Rouvre, je lui ai of­fert le grand Sch­troumpf ! »

Comme elle l’a fait pour les édi­tions pré­cé­dentes, Mag­de­leine Tro­toux, se met dé­jà en tête de tra­vailler pour le pro­chain co­mice d’ar­ron­dis­se­ment avec son équipe de bé­né­voles.

« Le co­mice, c’est su­per. On se re­trouve dans la salle pa­rois­siale d’Athis, et on ri­gole bien tout en tra­vaillant sé­rieu­se­ment.

On ne sait pas en­core ce que l’on va faire pour ce­lui de 2018. Ce­la fe­ra au moins mon sixième co­mice de­puis que j’ha­bite ici. »

Mag­de­leine Tro­toux avec un échan­tillon de ses créa­tions et des ma­té­riaux uti­li­sés.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.