Le MCBN ra­vi du pro­jet de l’amé­na­ge­ment des rives du lac

L'Orne Combattante (FL) - - PUTANGES ET SON PAYS -

Les Ro­tours. Sa­me­di 4 fé­vrier, le Mo­to­nau­tique Club de Basse Nor­man­die a te­nu son as­sem­blée gé­né­rale, à La Ro­tonde, aux Ro­tours.

Fa­brice Sla­wins­ki, pré­sident, a rap­por­té que « le nombre des membres reste à peu près stable pour l’an­née 2016 et se­ra en aug­men­ta­tion en 2017, avec une lé­gère baisse de li­cen­ciés. »

Puis il a évo­qué le pro­jet d’amé­na­ge­ment et de pro­mo­tion du lac, « nous sommes en échange avec la mai­rie de Pu­tanges-le-Lac, la com­mu­nau­té de com­munes et la pré­fec­ture, sur l’in­ci­dence du dé­pla­ce­ment du ba­teau Le Val d’Orne sur le fonc­tion­ne­ment de l’école de ski. »

Une op­por­tu­ni­té

En ef­fet, le pro­jet de bai­gnade sur­veillée en­traî­ne­ra le dé­pla­ce­ment du quai du ba­teau du Val d’Orne au ni­veau du res­tau­rant La Ro­tonde.

Les membres pré­sents sont in­ter­ve­nus, et mal­gré quelques chan­ge­ments dans l’or­ga­ni­sa­tion des lan­cers de ski, tous voient dans ce pro­jet une op­por­tu­ni­té de pro­mo­tion du club, comme Do­mi­nique Ber­trand, membre du club de­puis sa fon­da­tion et an­cien mo­ni­teur de ski du club.

« Des bai­gneurs, il y en a tou­jours eu, mais au moins avec une zone de bai­gnade sur­veillée, ce se­ra sé­cu­ri­sé. C’est un bien pour tout le monde. Il se­rait peut-être bon aus­si de re­mettre une po­lice du lac, comme il en exis­tait au­pa­ra­vant, avec un sur­veillant qui em­pê­che­ra les si­tua­tions dan­ge­reuses, en plus des maîtres na­geurs sau­ve­teurs qui sur­veille­ront la bai­gnade. »

Ma­ryse Bor­ney, vice-pré­si­dente, a ajou­té que « les gens qui vont se bai­gner, de nous voir pas­ser, ça ne peut que nous ame­ner des skieurs po­ten­tiels. »

École de ski

En at­ten­dant l’abou­tis­se­ment du pro­jet, le club ré­flé­chit à des so­lu­tions pour at­ti­rer da­van­tage de jeunes skieurs. La mode est au te­les­ki, im­pos­sible à ins­tal­ler sur le lac, mais d’autres ac­ti­vi­tés lu­diques, comme le wa­ke­board ou la bouée, pré­sentes au club, offrent en­core plus de sen­sa­tions fortes aux jeunes spor­tifs. Do­mi­nique Ber­trand a sou­mis l’idée d’en­ga­ger un ani­ma­teur « qui ac­cueille­rait, ren­sei­gne­rait les gens et les ai­de­rait dans leur choix d’ac­ti­vi­té. »

Le club en­ga­ge­ra un nou­veau pi­lote avec bre­vet d’ini­tia­teur pour juillet et août pro­chains.

Fa­brice Sla­wins­ki a sa­lué les per­for­mances des deux cham­pions du club, Ni­co­las Rous­se­lot et Ben­ja­min Mo­rel.

Il a sou­li­gné le chan­ge­ment de ca­té­go­rie en 2016 pour Ben­ja­min et Ni­co­las, qui sont pas­sés en ca­té­go­rie ju­nior, moins de 17 ans, alors qu’ils n’ont que 15 ans, « ce qui les fait skier à 58 km/h en sla­lom. Le conseil dé­par­te­men­tal de l’Orne leur a at­tri­bué une sub­ven­tion et l’aide aux spor­tifs de haut ni­veau. »

Ben­ja­min Mo­rel est 5e en sla­lom, avec 2,5 bouées à 12 m, au cham­pion­nat de France et Ni­co­las Rous­se­lot a rem­por­té les titres de vice-cham­pion de France en sla­lom avec 2 bouées à 11 m, vice-cham­pion en fi­gure et com­bi­né, et 3e en saut.

Règles de bonne pra­tique

Pour conclure, Fa­brice Sla­wins­ki a rap­pe­lé que « la na­vi­ga­tion sur le lac est condi­tion­née par un ar­rê­té pré­fec­to­ral et un rè­gle­ment in­té­rieur du MCBN » et a in­vi­té au res­pect de ces règles, avant de rap­pe­ler qu’il est « in­ter­dit de dé­pas­ser les deux bouées jaunes de­vant le bar­rage. »

Com­po­si­tion du bu­reau : Fa­brice Sla­wins­ki, pré­sident ; Ma­ryse Bor­ney, vice-pré­si­dente ; Fa­brice Tasse, tré­so­rier ; So­nia Rous­se­lot, se­cré­taire, Thier­ry Le­lièvre, se­cré­taire ad­joint.

De gauche à droite : So­nia Rous­se­lot, Fa­brice Sla­wins­ki, Ma­ryse Bor­ney et Fa­brice Tasse.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.