LE CONSEIL EN

L'Orne Combattante (FL) - - FLERS ET SON PAYS -

Le conseil mu­ni­ci­pal de La Fer­rière-aux-Etangs s’est réuni le 1er fé­vrier à 20 h sous la pré­si­dence du maire, Vincent Beau­mont.

1. Un lieu de ren­contre pour les jeunes

Le maire, Vincent Beau­mont, a rap­pe­lé à l’as­sem­blée com­mu­nale qu’il avait an­non­cé une ren­contre, le 22 dé­cembre 2016, avec des jeunes de la com­mune lors de la der­nière réunion. Deux jeunes se sont pré­sen­tés et ont fait part de leur sou­hait et de leur dé­sir d’avoir un lieu pour se re­trou­ver. Le maire a éga­le­ment in­di­qué qu’il était prêt à en­ga­ger des dé­marches au­près du Sir­tom de Flers-Con­dé, le Syn­di­cat in­ter­com­mu­nal de ra­mas­sage et de trai­te­ment des or­dures mé­na­gères, pour ré­cu­pé­rer le ter­rain de l’an­cienne plate-forme de com­pos­tage dans la zone ar­ti­sa­nale, afin d’en mettre une par­tie à dis­po­si­tion des jeunes, sous ré­serve de l’avis fa­vo­rable du conseil mu­ni­ci­pal. Un dé­bat s’est en­ga­gé sur cette mise à dis­po­si­tion, no­tam­ment sur une ques­tion : « Quelle se­rait la res­pon­sa­bi­li­té de la com­mune en cas d’ac­ci­dent ? » Le dé­pla­ce­ment des nui­sances de la rue de Briouze vers la zone ar­ti­sa­nale ne sem­blait pas faire l’una­ni­mi­té. « Cer­tains craignent la pré­sence de jeunes hors com­mune », écrit la mu­ni­ci­pa­li­té. Le maire a pré­ci­sé qu’en « met­tant un lieu à leur dis­po­si­tion ce­la les res­pon­sa­bi­li­se­rait et qu’ils n’au­ront pas de se­conde chance en cas de dé­bor­de­ment ». Le maire a ex­pli­qué qu’un contact se­rait pris avec le Sir­tom pour sa­voir s’il est pos­sible de ré­cu­pé­rer ce ter­rain. Les élus pren­dront une dé­ci­sion lors d’une pro­chaine réunion.

Droit de pré­emp­tion

Une dé­cla­ra­tion d’in­ten­tion d’alié­ner un bien sou­mis à l’un des droits de pré­emp­tion pré­vus par le Code de l’Ur­ba­nisme a été en­voyée à la mai­rie en vue de la vente de la pro­prié­té de M. et Mme Brard, 10 rue des Ecoles, ca­das­trée sec­tions AI N°88 et 89 et AH N°50. Une dé­cla­ra­tion d’in­ten­tion d’alié­ner un bien sou­mis à l’un des droits de pré­emp­tion pré­vus par le Code de l’Ur­ba­nisme a été en­voyée à la mai­rie en vue de la vente de la pro­prié­té de M. et Mme Boin, 6 rue d’En­fer, ca­das­trée sec­tion AC N°302 et 378. Une dé­cla­ra­tion d’in­ten­tion d’alié­ner un bien sou­mis à l’un des droits de pré­emp­tion pré­vus par le Code de l’Ur­ba­nisme a été en­voyée à la mai­rie en vue de la vente de la pro­prié­té des Con­sorts Fouque, 22 rue des Ecoles, ca­das­trée sec­tions AI N°82 et 179 et AH N°38. Une dé­cla­ra­tion d’in­ten­tion d’alié­ner un bien sou­mis à l’un des droits de pré­emp­tion pré­vus par le Code de l’Ur­ba­nisme a été en­voyée à la mai­rie en vue de la vente d’un ter­rain ap­par­te­nant à M. et Mme Luc Ju­lien, Vir­cocq, ca­das­tré sec­tion B N°857. Le conseil mu­ni­ci­pal a dé­ci­dé de ne pas exer­cer son droit de pré­emp­tion.

3.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.