Nou­vel ac­cueil pour les Ur­gences

Les tra­vaux au ser­vice des Ur­gences com­men­cés mi-dé­cembre, per­met­tront un ré­amé­na­ge­ment com­plet du ser­vice. Point sur les chan­ge­ments à ve­nir.

L'Orne Combattante (FL) - - LA FERTÉ ET SON PAYS -

Suite à sa der­nière vi­site aux Ur­gences du centre hos­pi­ta­lier in­ter­com­mu­nau­taire des An­daines (CHIC), l’Agence ré­gio­nale de san­té (ARS) a émis quelques re­com­man­da­tions pour l’amé­lio­ra­tion du ser­vice. Des chan­ge­ments né­ces­saires pour l’ob­ten­tion de la cer­ti­fi­ca­tion re­mise par la Haute au­to­ri­té de san­té (HAS) en 2018.

Agran­dis­se­ment du porche

Afin de pé­ren­ni­ser l’ac­ti­vi­té des ur­gences, tous les cir­cuits de prise en charge des pa­tients ont été re­vus et mo­di­fiés. « Pour ce faire, nous avons dû agran­dir le porche pour le do­ter de deux ac­cès », ex­plique Fran­çois Pon­chon, le di­rec­teur de l’éta­blis­se­ment. « Le pre­mier ac­cès per­met­tra l’ac­cueil des soins ex­ternes en cir­cuit court et le se­cond, des per­sonnes ar­ri­vant avec les se­cours, en cir­cuit long ».

Pour les per­sonnes qui se­ront prises en charge en cir­cuit court, une salle d’at­tente spé­ci­fique est en cours d’amé­na­ge­ment, en plus d’une salle d’at­tente gé­né­rale pour les vi­si­teurs et d’une salle ré­ser­vée à la pé­dia­trie.

Ré­amé­na­ge­ment in­terne

Le bu­reau des se­cré­taires des consul­ta­tions ex­ternes est éga­le­ment en cours d’agran­dis­se­ment pour ré­pondre au nombre crois­sant de consul­ta­tions. « Les consul­ta­tions ne cessent d’aug­men­ter donc le se­cré­ta­riat était de­ve­nu trop exi­gu et les se­cré­taires tra­vaillaient à l’étroit », ex­plique Ch­ris­tophe Mon­tan­bault, res­pon­sable de l’équipe pa­ra­mé­di­cale.

Un nou­veau box vient éga­le­ment s’ajou­ter au trois exis­tant, per­met­tant la prise en charge de plus de pa­tients.

« Cette salle prend la place d’une an­cienne salle de radio qui ne ser­vait plus vrai­ment de­puis un cer­tain temps », pré­cise Fran­çois Pon­chon.

Pas de gros oeuvre donc mais un ré­amé­na­ge­ment in­terne qui ré­pond à la ré­or­ga­ni­sa­tion et la flui­di­fi­ca­tion du cir­cuit de prise en charge.

In­fir­mière spé­cia­li­sée

Les pa­tients se­ront dé­sor­mais pris en charge par une in­fir­mière or­ga­ni­sa­trice de l’ac­cueil (IOA). À l’ar­ri­vée des pa­tients, l’in­fir­mière ef­fec­tue­ra un pre­mier diag­nos­tic per­met­tant de dis­pat­cher les pa­tients en cir­cuit de prise en charge court ou long en fonc­tion de la gra­vi­té de leur état.

Un nou­veau sys­tème qui per­met­tra le diag­nos­tic ra­pide des pa­tients qui né­ces­sitent une prise en charge ur­gente.

« Les cas ur­gents n’at­ten­dront plus en en salle d’at­tente avec les autres, ils se­ront trai­tés sé­pa­ré­ment et plus ra­pi­de­ment », ex­plique Ch­ris­tophe Mon­tan­bault. Un ni­veau sys­tème au­quel toutes les infirmières du centre avaient été for­mées dès 2014.

Tra­vaux

Les tra­vaux, réa­li­sés pour un to­tal de 173000 eu­ros, de­vraient se ter­mi­ner fin mars.

Un sou­la­ge­ment pour l’équipe de soin, qui a dû main­te­nir l’ac­ti­vi­té en pa­ral­lèle, « même si nous étions tous pré­ve­nus, nous avons eu quelques jour­nées dif­fi­ciles avec le bruit et la pous­sière ».

ADS

Cheikh Diop, Ch­ris­tophe Mon­tan­bault et Fran­çois Pon­chon de­vant l’en­trée des Ur­gences en tra­vaux.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.