Des arbres ar­ra­chés pour pré­ser­ver le trot­toir

Dans le cadre des tra­vaux à réa­li­ser de­man­dés par la mu­ni­ci­pa­li­té, les ser­vices voi­rie et es­paces verts vont pro­cé­der à l’ar­ra­chage de 58 arbres et la ré­fec­tion des trot­toirs.

L'Orne Combattante (FL) - - LA FERTÉ ET SON PAYS -

Mar­di 7 fé­vrier, le maire de la com­mune, Jacques Dal­mont, le conseiller dé­par­te­men­tal Jo­sé Collado, le maire ad­joint en charge des ser­vices tech­niques et des tra­vaux Yvon Fré­mont, ac­com­pa­gnés de Jean-Fran­çois Bel­liard, res­pon­sable des es­paces verts et Olivier Bar­bey, tech­ni­cien voi­rie, se sont ren­dus rue soeur Marie Boi­tier afin de pré­sen­ter les rai­sons des tra­vaux d’ar­ra­chage de 58 arbres qui dé­bu­te­ront dé­but mars, ain­si que les tra­vaux de ré­amé­na­ge­ment de cette par­tie de voie qui s’en sui­vront.

Des trot­toirs dé­for­més

« Il y a une qua­ran­taine d’an­nées, lorsque les trot­toirs de la rue soeur Marie Boi­tier ont été agré­men­tés de plu­sieurs es­sences d’arbres (érables, planes, sy­co­mores, sor­biers et ca­tal­pas), on ne se pré­oc­cu­pait pas vrai­ment des dé­gâts que leur dé­ve­lop­pe­ment pou­vait oc­ca­sion­ner par la suite sur les re­vê­te­ments des trot­toirs et de la chaus­sée, ni ceux en­gen­drés pour la cir­cu­la­tion des pié­tons »,a ex­pli­qué Jo­sé Collado.

C’est ain­si qu’en vieillis­sant, ces arbres, plan­tés en plein mi­lieu du trot­toir, ont pris de l’am­pleur, tant au ni­veau de leurs troncs et de leurs bran­chages qu’au ni­veau de leurs ra­cines, qui ont dé­sor­mais com­plè­te­ment dé­for­mé le re­vê­te­ment et les bor­dures des trot­toirs, trans­for­mant les dé­pla­ce­ments des pié­tons en vé­ri­tables gym­kha­nas pé­destres.

Ac­ce­si­bi­li­té et ré­seaux en­fouis

« À l’heure où tout le monde parle de l’ac­ces­si­bi­li­té fa­ci­li­té, et tout par­ti­cu­liè­re­ment celle des per­sonnes à mo­bi­li­té ré­duite, il est grand temps de s’at­ta­quer à la ré­no­va­tion com­plète de cette par­tie de rue al­lant de l’EREA Pierre Mendes France à l’en­trée du site qui re­groupe les Res­tos du Coeur, le Se­cours Po­pu­laire, l’UNA qui ac­cueille dé­sor­mais une fois par mois l’Association des Pa­ra­ly­sés de France et ALOÏS », a pré­ci­sé Jacques Dal­mont.

« On ne peut plus conce­voir la place des vé­gé­taux et des arbres dans les villes comme on la conce­vait il y a 40 ou 50 ans. L’en­fouis­se­ment de tous les ré­seaux (té­lé­phone, eaux plu­viales, gaz, haute ten­sion élec­trique etc.) im­plique au­jourd’hui de pro­té­ger ces ins­tal­la­tions sou­ter­raines coû­teuses des dé­gâts que peut en­gen­drer le dé­ve­lop­pe­ment des vé­gé­taux », a conclu le conseiller dé­par­te­men­tal.

Un amé­na­ge­ment éco­lo

Après l’ar­ra­chage des arbres, un cô­té de la voie rou­tière se­ra amé­na­gé pour les pié­tons avec un re­vê­te­ment en terre, pierre et ga­zon spé­cial. L’autre cô­té se­ra amé­na­gé en piste cy­clable avec un ac­cès à la fu­ture voie verte au ni­veau du pont.

« Au­tant d’arbres se­ront re­plan­tés sur des ter­rains ap­par­te­nant à la ville, et l’en­tre­tien des es­paces verts se fe­ra sans uti­li­sa­tion de pro­duits chi­miques », a pré­ci­sé Jo­sé Collado.

Des bancs se­ront éga­le­ment ins­tal­lés sur le par­cours. Les ac­cès aux mai­sons se­ront re­cou­verts d’un ma­ca­dam. Les branches des arbres ar­ra­chés se­ront quant à elles trans­for­mées en paillis, et les troncs ser­vi­ront de bois de chauf­fage.

Dé­but des tra­vaux

L’ar­ra­chage des arbres dé­bu­te­ra dé­but mars pour une du­rée de deux se­maines du­rant les­quelles la cir­cu­la­tion automobile se­ra al­ter­née.

L’amé­na­ge­ment des voies de­man­de­ra plus de temps car la pré­sence des ré­seaux né­ces­site une at­ten­tion par­ti­cu­lière.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.