Vi­sance et Noi­reau se bat pour les haies et une eau de qua­li­té

L’as­sem­blée gé­né­rale de l’as­so­cia­tion Vi­sance et Noi­reau a été l’oc­ca­sion à la pré­si­dente Bri­gitte Du­ques­nay de rap­pe­ler les grands com­bats de l’as­so­cia­tion.

L'Orne Combattante (FL) - - ENTRE BOCAGE ET SUISSE NORMANDE -

C’est à Ber­jou que les membres de l’as­so­cia­tion en­vi­ron­ne­ment Vi­sance et Noi­reau (AEVN) a te­nu son as­sem­blée gé­né­rale an­nuelle, mar­di 14 fé­vrier. Un lieu pas vrai­ment choi­si au ha­sard parce que la com­mune est au coeur des pré­oc­cu­pa­tions de l’AEVN. Sa pré­si­dente Bri­gitte Du­ques­nay ex­plique pour­quoi.

« A Ber­jou , il y a une par­celle si­tuée près de l’école et du ter­rain de sport qui est une an­cienne prai­rie de­ve­nue terre de la­bour après ar­ra­chage des haies et drai­nage du ter­rain. Elle est si­tuée près du point de cap­tage d’eau po­table de la com­mune et fait l’ob­jet d’une culture in­ten­sive par les ex­ploi­tants ce qui nous in­quiète pour la qua­li­té de l’en­vi­ron­ne­ment. »

Dans le dé­bat qui a sui­vi, l’as­so­cia­tion a dé­ci­dé de ten­ter de ren­trer en contact avec les ex­ploi­tants de cette par­celle afin qu’ils ap­portent des ga­ran­ties sur les trai­te­ments qu’ils em­ploient sur ce ter­rain et qu’ils évitent de trai­ter pen­dant les heures de classe en pré­sence des élèves. Ils ont aus­si dé­ci­dé d’in­ter­pel­ler le maire Di­dier Vie­ce­li sur ce su­jet afin qu’il prenne un ar­rê­té in­ter­di­sant de trai­ter à des heures bien pré­cises. Une ac­tion avec les pa­rents d’élèves a éga­le­ment été en­vi­sa­gée.

En pré­am­bule, Bri­gitte Du­que­nay a pré­ci­sé « com­prendre la si­tua­tion des agri­cul­teurs, les propres vic­times d’un sys­tème afin qu’ils soient tou­jours plus pro­duc­tifs. »

Le nombre de fermes bio en pro­gres­sion

La pré­si­dente de l’AEVN se ré­jouit tou­te­fois que la pro­por­tion d’ins­tal­la­tion des jeunes agri­cul­teurs en ferme bio dans l’Orne et en Nor­man­die soit en nette pro­gres­sion. Ain­si fin 2016, il a été re­cen­sé 1.500 fermes bio en Nor­man­die, contre 543 dix ans plus tôt, dont 30 % de nou­veaux ces deux der­nières an­nées.

« C’est très en­cou­ra­geant » com­mente Bri­gitte Du­ques­nay. L’as­so­cia­tion s’in­ves­tit dans des ac­tions de sen­si­bi­li­sa­tion du grand pu­blic. Comme elle l’a fait à Athis en 2015 et à Flers fin 2016, des soi­rées dé­bats se­ront or­ga­ni­sées, no­tam­ment, mar­di 7 mars, dans la salle des fêtes de Ce­ri­sy-Belle-Étoile avec la pro­jec­tion du film de Sébastien Bra­du et de Marie-Odile Lau­la­nie : La ma­gie des haies. La pro­jec­tion se­ra sui­vie des in­ter­ven­tions d’un re­pré­sen­tant du CPIE col­lines nor­mandes et d’un membre du Scic (so­cié­té co­opé­ra­tive d’in­té­rêt col­lec­tif) Bois Bo­cage-éner­gie

Le pa­tri­moine bo­ca­ger

Une réunion iden­tique se­ra or­ga­ni­sée, mar­di 4 avril, à SaintDe­nis-de-Mé­ré. À chaque fois, une ex­po­si­tion réa­li­sée par l’EREN (agence ré­gio­nale de l’en­vi­ron­ne­ment de Nor­man­die) sur les haies, leurs uti­li­té, leur ex­ploi­ta­tion, les avan­tages qu’elles pro­curent en ma­tière d’en­vi­ron­ne­ment, se­ra pré­sen­tée pen­dant une à deux se­maines.

« En pa­ral­lèle on va or­ga­ni­ser dans une di­zaine de com­munes de la val­lée du Noi­reau une sor­tie dé­cou­verte de la haie aux ha­bi­tants de ces com­munes en leur ex­pli­quant la qua­li­té d’une haie et son ef­fi­ca­ci­té en ma­tière en­vi­ron­ne­men­tale. Un jeu simple style QCM (ques­tion­naire à choix mul­tiple) sur la haie se­ra pro­po­sé aux fa­milles et leur(s) en­fant(s). L’ob­jec­tif de notre dé­marche est de faire dé­cou­vrir le pa­tri­moine bo­ca­ger de chaque com­mune et voir où il fau­drait re­plan­ter de bonnes es­sences d’arbres, ce­ci avec le concours des écoles » Bri­gitte Du­ques­nay. in­siste

Les plantes in­va­sives

Avec les haies qui dis­pa­raissent dans cer­tains sec­teurs, no­tam­ment sur les ter­rains en pente, se pose le sou­ci de l’eau po­table en cas de fortes pluies, un autre com­bat de l’AEVN avec ce­lui me­né contre les plantes in­va­sives.

« Toute la val­lée du Noi­reau est en­va­hie par la bal­sa­mique de l’Hi­ma­laya qui a pris la place de toutes les plantes lo­cales en dé­trui­sant les es­pèces lo­cales ain­si que le cor­tège d’in­sectes et d’am­phi­biens qui vi­vaient avec » dé­plore la pré­si­dente de l’AEVN.

Des com­bats de longue ha­leine que les membres de l’as­so­cia­tion en­vi­ron­ne­ment Vi­sance et Noi­reau sont dé­ci­dés à me­ner coûte que coûte pour pro­té­ger l’en­vi­ron­ne­ment et ce­lui des gé­né­ra­tions fu­tures.

G.V.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.