Fla­shé à 139 km/h, il prend la fuite

L'Orne Combattante (FL) - - ENTRE BOCAGE ET SUISSE NORMANDE -

Les Mou­tiers-en-Cin­glais.

Le 19 no­vembre 2016 à 17 h 35, les gen­darmes ef­fec­tuent un contrôle de vi­tesse au Mou­tiers-en-Cin­glais. Un vé­hi­cule est fla­shé à 139 km/h au lieu des 90 au­to­ri­sés. Un mi­li­taire se met au bord de la route pour in­ter­cep­ter ce vé­hi­cule mais le conduc­teur con­ti­nue sa route. Les forces de l’ordre ne par­vien­dront pas à le rat­tra­per. La plaque mi­né­ra­lo­gique est re­le­vée et per­met d’iden­ti­fier la pro­prié­taire. Contac­tée té­lé­pho­ni­que­ment, celle-ci ex­plique que ce n’était pas elle qui condui­sait mais son époux.

En­ten­dus, tous deux dé­cla­re­ront n’avoir pas vu le gen­darme leur faire signe de s’ar­rê­ter, ni les gy­ro­phares. De même, ils di­ront ne pas avoir en­ten­du la si­rène.

À la barre, l’homme de 53 ans ha­bi­tant Saint-Geor­gesdes-Gro­seillers, re­nou­velle ses dires : il n’au­rait rien vu, ni en­ten­du. Il pré­cise qu’il s’est fait fla­sher alors qu’il ve­nait de dou­bler trois voi­tures.

Yves Cou­roux, sub­sti­tut du pro­cu­reur, dit ne pas croire en la thèse du pré­ve­nu et re­quiert un mois d’em­pri­son­ne­ment avec sur­sis, 800 € d’amende ain­si que 400 € pour l’ex­cès de vi­tesse et une sus­pen­sion du per­mis de conduire pen­dant six mois.

Me Chappe, avo­cat de la dé­fense, sou­ligne que les gen­darmes, lors­qu’ils ont vou­lu rat­tra­per son client, se sont re­trou­vés der­rière la file de voi­tures que ce der­nier ve­nait de dou­bler, ce qui jus­ti­fie­rait qu’il n’a pas pu voir les gy­ro­phares ou en­tendre les si­rènes. L’avo­cat pré­cise aus­si que son client a tout de suite re­con­nu être le conduc­teur lors de l’ap­pel té­lé­pho­nique.

Dé­cla­ré cou­pable, le mis en cause est con­dam­né à un mois d’em­pri­son­ne­ment avec sur­sis et à une amende de 400 €. Son per­mis de conduire est par ailleurs sus­pen­du pen­dant quatre mois.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.