Don­ner son sang, ça prend moins de 45 mi­nutes

L'Orne Combattante (FL) - - CONDÉ -

Mar­di 14 fé­vrier, de 15 h à 19 h 30, au mar­ché cou­vert de Con­dé-sur-Noi­reau, l’EFS (Éta­blis­se­ment Fran­çais du Sang) de Caen a or­ga­ni­sé une col­lecte.

Dès la pre­mière heure, 30 per­sonnes avaient dé­jà ef­fec­tué ce geste ci­toyen et en fin de col­lecte se sont 87 don­neurs qui ont ré­pon­du pré­sents.

Jean-Be­noît Cu­lot (mé­de­cin res­pon­sable de la col­lecte) an­nonce : « Je suis sa­tis­fait de cette après-mi­di et le ré­sul­tat est très bon. Il faut avoir en tête qu’il faut 500 poches de sang quo­ti­dien­ne­ment dans le Cal­va­dos pour faire face à la de­mande. »

Pour don­ner son sang il existe quelques règles : four­nir une pièce d’iden­ti­té, avoir au mi­ni­mum 18 ans et jus­qu’à 71 ans moins 1 jour, rem­plir un for­mu­laire et pas­ser un en­tre­tien avec le mé­de­cin.

Il se passe 45 mi­nutes entre l’ac­cueil et le pré­lè­ve­ment. Une col­la­tion est of­ferte à chaque don­neur.

An­nie, 65 ans, donne son sang de­puis 1993. « C’est suite à un grave ac­ci­dent de ma belle-mère que j’ai pris conscience de la né­ces­si­té de don­ner. »

Elle ef­fec­tue ce geste deux à trois fois par an et pré­cise qu’elle le fait pour « rendre ser­vice et que l’on peut en avoir be­soin ».

Daniel, 60 ans, est un an­cien don­neur car il a com­men­cé en 1978 et vient aux col­lectes deux fois par ans.

▲L’EFS or­ga­nise cinq col­lectes par an à Con­dé­sur-Noi­reau. En fé­vrier, mai, juillet, sep­tembre et en dé­cembre. Les pro­chaines se tien­dront le 9 mai et le 17 juillet.

Daniel et An­nie ré­cu­pèrent après avoir don­né leur sang.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.