Foot­ball : une af­faire de femmes

L'Orne Combattante (FL) - - LA UNE -

L’En­tente spor­tive mu­ni­ci­pale Con­déenne (ESMC) et le foot­ball-club fé­mi­nin Con­déen (FCFC) sont pré­si­dés par So­phie Brion et Ca­the­rine Grous­sard. Dans un monde es­sen­tiel­le­ment mas­cu­lin, les deux femmes ont su trou­ver leur place.

À Con­dé-sur-Noi­reau, le foot­ball est une af­faire de femmes. « C’est as­sez rare de voir ça », sou­rit So­phie Brion, as­sise dans les lo­caux de l’ESMC où trônent les tro­phées.

Pour­tant rien ne pré­des­ti­nait, cette mère de deux ans, à de­ve­nir la pré­si­dente d’un club de foot.

« Je ne sui­vais pas du tout le foot. C’est à l’âge de 27 ans, en ren­con­trant mon ma­ri, Yvan, que je suis tom­bé de­dans », ex­plique So­phie.

Les Brion sont une fa­mille de foot­bal­leurs connus à Con­dé. « Alors que je ne connais­sais rien, je me rap­pelle avoir sui­vi la Coupe du monde 1990 pen­dant un mois. C’est là que j’ai ap­pris les règles. »

En­suite, So­phie est de­ve­nue une « ac­cro » du bal­lon rond. Pen­dant de longues an­nées, elle a sui­vi son ma­ri au bord des ter­rains. « J’étais par­fois la seule sup­por­trice. »

Ses pre­miers pas dans un club, c’est à Saint-Ger­main-duC­rioult comme tré­so­rière pen­dant six ans. Puis elle in­tègre l’ESMC. « Le club al­lait mal. Pen­dant un an, j’ai ob­ser­vé com­ment se pas­sait l’or­ga­ni­sa­tion. J’ai pro­po­sé des choses no­tam­ment dans l’école de foot car sur le plan spor­tif, on ne m’écou­tait pas… »

Dans les ves­tiaires avec les joueurs

Sa voix a fi­na­le­ment été en­ten­due car de­puis deux ans, c’est elle qui a les rênes du club. « Je suis sur le banc à chaque match. Je rentre sur le ter­rain pour soi­gner les joueurs. Après je ne donne pas de conseils. Je re­garde da­van­tage l’at­ti­tude. Mais ça m’ar­rive d’al­ler dans les ves­tiaires par­fois pour faire pas­ser un mes­sage… »

Dans un monde mas­cu­lin, So­phie a su trou­ver sa place. « Je n’ai ja­mais eu de re­marques sur le ter­rain même si par­fois je sens les re­gards. De toute fa­çon, tout le monde me connaît, je ne me laisse pas faire », sou­rit l’in­té­res­sée qui est éga­le­ment au dis­trict du Cal­va­dos de foot­ball.

Ca­the­rine Grous­sard, l’an­cienne joueuse

De­puis quelques se­maines, le Foot­ball-club fé­mi­nin Con­déen (FCFC) a chan­gé de pré­si­dence. Ca­the­rine Grous­sard a pris la suite de Jean Éli­sa­beth.

« Pas une mince af­faire », re­con­naît la nou­velle pré­si­dente qui a vé­cu les pre­miers pas du club. « J’y suis de­puis sa créa­tion, en 1977. On était un groupe de 18 co­pines à jouer quand Jean a mon­té le club. »

Celle qui est tou­jours res­tée fi­dèle à Con­dé était un peu « ov­ni » dans sa fa­mille. « Il n’y avait au­cun spor­tif ! »

Ca­the­rine est pas­sée par tous les postes au club. « J’ai été joueuse et ar­bitre. J’ai dû ar­rê­ter après quelques graves bles­sures. Puis j’ai en­traî­né toutes les équipes du club. »

Dé­sor­mais à la tête du club de 80 joueuses, sa nou­velle mis­sion lui de­mande « beau­coup de temps car je tra­vaille aus­si au ser­vice fi­nan­cier de la mai­son de re­traite de Con­dé ».

Comme So­phie Brion elle a su trou­ver sa place au con­tact des gar­çons. « J’ai tou­jours bai­gné dans le monde du foot. Je connais très bien le fonc­tion­ne­ment. Je suis res­pec­tée », as­sure Ca­the­rine.

M.T.

So­phie Brion sur le banc de touche de l’ESMC. À chaque match, la pré­si­dente est sur les bords des ter­rains.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.