So­li­da­ri­té et han­di­cap à l’af­fiche du mois de mars

La so­li­da­ri­té et le han­di­cap se­ront les thèmes « fil rouge » du mois de mars, salle Gé­rard-Phi­lipe où l’as­so­cia­tion Cinéferté in­vite le pu­blic à ve­nir sa­vou­rer le plai­sir du grand écran, mais aus­si ré­flé­chir à des su­jets de so­cié­té.

L'Orne Combattante (FL) - - LA FERTÉ -

Ce jeu­di 2 mars, à 20 h 30, l’as­so­cia­tion Cinéferté or­ga­nise une soi­rée so­li­da­ri­té en par­te­na­riat avec les Res­tos du Coeur, le Se­cours po­pu­laire, le Se­cours ca­tho­lique. L’ob­jec­tif de cette ma­ni­fes­ta­tion est de rap­pe­ler l’ac­tion des bé­né­voles de ces as­so­cia­tions au­près des fa­milles en dif­fi­cul­té et de col­lec­ter des den­rées ali­men­taires non pé­ris­sables.

Dans ce cadre, les or­ga­ni­sa­teurs dif­fu­se­ront le film Moi, Da­niel Blake de Ken Loach, sor­ti en oc­tobre 2016 et palme d’or au Fes­ti­val de Cannes.

L’his­toire du film est la sui­vante. Pour la pre­mière fois de sa vie, Da­niel Blake, un me­nui­sier an­glais de 59 ans, est contraint de faire ap­pel à l’aide so­ciale à la suite de pro­blèmes car­diaques. Mais bien que son mé­de­cin lui ait in­ter­dit de tra­vailler, il se voit si­gni­fier l’obli­ga­tion d’une re­cherche d’em­ploi sous peine de sanction. Au cours de ses ren­dez-vous ré­gu­liers au « job cen­ter », Da­niel va croi­ser la route de Ka­tie, mère cé­li­ba­taire de deux en­fants qui a été contrainte d’ac­cep­ter un lo­ge­ment à 450 km de sa ville na­tale pour ne pas être pla­cée en foyer d’ac­cueil.

Pris tous deux dans les fi­lets des aber­ra­tions ad­mi­nis­tra­tives de la Grande-Bre­tagne d’au­jourd’hui, Da­niel et Ka­tie vont ten­ter de s’en­trai­der… Ta­rifs : 3 € (si den­rées ali­men­taires ame­nées) ; 4 € sans.

Par ailleurs, du 15 au 22 mars, l’as­so­cia­tion consa­cre­ra une se­maine en­tière au thème du han­di­cap, avec une sé­rie de neuf films qui abordent dif­fé­rents as­pects du su­jet : la vie en fau­teuil rou­lant, la ré­édu­ca­tion, le han­di­cap men­tal…

Plu­sieurs temps forts mar­que­ront cette ma­ni­fes­ta­tion. Ain­si, jeu­di 16 mars, à 20 h 30, les spec­ta­teurs au­ront le pri­vi­lège de dé­cou­vrir en avant-pre­mière le film Ces­sez-le-feu d’Em­ma­nuel Cour­col, dont la sor­tie en salle n’est pré­vue que le 17 avril. Il ra­conte l’his­toire de Georges, hé­ros de 14 fuyant son pas­sé, qui mène de­puis 4 ans une vie nomade et aven­tu­reuse en Afrique lors­qu’il dé­cide de ren­trer en France. Il y re­trouve sa mère et son frère Mar­cel, in­va­lide de guerre mu­ré dans le si­lence. Pei­nant à re­trou­ver une place dans cet Après-guerre où la vie a conti­nué sans lui, il fait la ren­contre d’Hé­lène, pro­fes­seure de langue des signes avec qui il noue une re­la­tion tour­men­tée… La pro­jec­tion se­ra sui­vie d’une ren­contre avec le réa­li­sa­teur.

L’en­traide Se­maine du han­di­cap Ren­contres

Deux autres séances se­ront l’oc­ca­sion de ren­contres. Ain­si, ven­dre­di 17 mars, l’as­sis­tance pour­ra échan­ger avec Mat­thieu Che­va­lier réa­li­sa­teur du film do­cu­men­taire La Mé­ca­nique des corps consa­cré à la ré­édu­ca­tion.

Mer­cre­di 22 mars, en clô­ture, le pu­blic au­ra l’oc­ca­sion de dé­cou­vrir le film Willy 1er et de ren­con­trer sa réa­li­sa­trice Ma­rielle Gau­tier.

Bref, de grands mo­ments d’émo­tion en pers­pec­tive, où chaque spec­ta­teur se­ra in­vi­té à por­ter un re­gard sur des per­sonnes confron­tées à des dif­fi­cul­tés, que ce soit au ni­veau fi­nan­cier ou de la san­té. Mi­chel Mo­ri­ceau

Pour la se­maine du han­di­cap, hor­mis l’avant­pre­mière de Ces­sez-le-feu à 4 €, les séances se­ront à 3,60 € pour tous. Con­tact : 02.33.37.52.81.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.