À 105 ans, elle a connu 16 pré­si­dents de la Ré­pu­blique

L'Orne Combattante (FL) - - PUTANGES -

Pu­tanges-Pont-Écre­pin.

Ven­dre­di 24 fé­vrier, l’EH­PAD Pierre-Noal de Pu­tanges-PontÉ­cre­pin compte par­mi ses ré­si­dents, une dame âgée de 105 ans. Ray­monde Ro­bert est née le 14 fé­vrier 1912 à Rouen. Ma­riée à l’âge de 22 ans elle a eu deux en­fants : Mar­cel, qui a au­jourd’hui 80 ans et vit tou­jours à Fa­laise et Clau­dine 75 ans qui vit à Pa­ris.

C’est aux cô­tés de son époux, pho­to­graphe, qu’elle a ap­pris le mé­tier. Tous deux te­naient un stu­dio à Fa­laise. Pen­dant la guerre, leur mai­son et leur ma­ga­sin ont été dé­truits par un bom­bar­de­ment. Comme d’autres ci­vils, ils ont pris la route de l’exode vers Rouen (d’où Ray­monde est ori­gi­naire). Ils sont par­tis avec ce qu’il leur res­tait comme ef­fets per­son­nels et quelques sou­ve­nirs en pous­sant de­vant eux une brouette dans la­quelle avait pris place… La belle-mère !

À Rouen, ils ont été hé­ber­gés dans un ca­fé gé­ré par un de ses beaux-frères, qui a em­ployé Ray­monde comme femme de mé­nage jus­qu’à la fin des hos­ti­li­tés. À la fin de la guerre, ils sont re­ve­nus sur Fa­laise où ils ont pu, grâce aux in­dem­ni­tés per­çues au titre des dom­mages de guerre, ra­che­ter un fonds de com­merce Pho­to.

« Au dé­cès de mon ma­ri, je ne me sen­tais pas ca­pable de tout gé­rer seule. J’ai pris la dé­ci­sion de vendre, mai­son et ma­ga­sin ». Avec hu­mour, Ray­monde ta­quine une « jeu­nette » de 20 ans sa ca­dette. « 85 ans c’est une ga­mine qui peut en­core tra­vailler, moi à son âge je sau­tais les bar­rières ». Fai­sant al­lu­sion à son dy­na­misme quand elle avait elle aus­si 85 ans.

Ray­monde est en­trée à l’EH­PAD à l’âge de 102 ans et a connu 16 pré­si­dents de la Ré­pu­blique.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.