Une 50e as­sem­blée gé­né­rale

L'Orne Combattante (FL) - - SUISSE NORMANDE -

Thu­ry-Har­court.

« C’est à l’ini­tia­tive de Jacques Gau­tier qu’a dé­bu­té la longue his­toire de l’ami­cale », se sou­vient Gé­rard Hé­ri­cy, le pré­sident de l’ami­cale des don­neurs de sang de Thu­ry-Har­court/Le Hom. « Beau­coup de bé­né­voles ont oeu­vré pour pro­mou­voir le don du sang, ne mé­na­geant pas leur temps dis­po­nible et cette vo­lon­té du don de soi. »

Pré­ser­ver l’éthique

Sa­me­di 4 mars, la salle Grin­gore ac­cueillait une as­sem­blée gé­né­rale un peu spé­ciale et une cen­taine de per­sonnes.

L’ami­cale fête cette an­née sa 50e an­née d’exis­tence.

Dans une salle jo­li­ment dé­co­rée pour l’oc­ca­sion, la séance s’est ou­verte avec le dis­cours du pré­sident qui a in­sis­té sur le fait qu’il faut « être vi­gi­lant pour pré­ser­ver l’éthique qui est tou­jours celle de l’ami­cale de Thu­ry-Har­court ».

L’homme ne cache pas son in­quié­tude face au com­por­te­ment de cer­tains la­bo­ra­toires phar­ma­ceu­tiques qui « pri­vi­lé­gient la fi­nance avant le res­pect des don­neurs et des uti­li­sa­teurs des mé­di­ca­ments dé­ri­vés du sang ».

En 2016, cinq col­lectes ont été or­ga­ni­sées, chaque fois sur deux jours. Celles-ci ont réuni quelque 585 don­neurs, dont 21 nou­veaux pour des dons de sang to­tal. La col­lecte de jan­vier 2017 a réuni quant à elle 148 don­neurs.

Pa­ral­lè­le­ment, l’ami­cale a sou­hai­té in­for­mer sur le don de moelle os­seuse et a trans­mis à l’Éta­blis­se­ment fran­çais du sang une di­zaine de pro­messes de don pour le fi­chier d’ins­crip­tion.

Quant aux fi­nances, l’ami­cale fait état d’une « bonne ges­tion des comptes », no­tant au pas­sage l’aug­men­ta­tion de la sub­ven­tion al­louée par Le Hom et des co­ti­sa­tions stables.

Va­lé­rie Le­fèvre, de l’Éta­blis­se­ment fran­çais du sang, n’a pas man­qué de fé­li­ci­ter l’as­so­cia­tion har­cour­toise qui, sur les 28 ami­cales du Cal­va­dos, comp­ta­bi­lise le plus grand nombre de bé­né­voles.

De son cô­té, Phi­lippe La­galle, maire du Hom, s’est dit « très ho­no­ré d’être pré­sent ».

« Je vous fé­li­cite pour votre im­pli­ca­tion, c’est une oeuvre na­tio­nale et un be­soin na­tio­nal. La mu­ni­ci­pa­li­té se­ra tou­jours pré­sente pour fa­ci­li­ter les col­lectes et de pour­suivre les sub­ven­tions. »

Un dis­cours com­plé­té par ce­lui du maire dé­lé­gué de Thu­ry-Har­court, Paul Chan­de­lier : « C’est une ac­tion qui prend toute sa place dans le do­maine de la san­té et nous y sommes très sen­sibles, la preuve par la mise en place de notre pôle san­té avec 30 pro­fes­sion­nels de san­té. L’ap­par­te­ment pour les sta­giaires se­ra prêt fin mars. Nous avons la vo­lon­té de faire ve­nir les jeunes en mi­lieu ru­ral pour exer­cer leur profession dans de bonnes condi­tions ».

Après la re­con­duc­tion du bu­reau, l’as­sem­blée a lais­sé place à un re­pas dan­sant.

L’as­sem­blée gé­né­rale de l’Ami­cale des don­neurs du sang s’est ter­mi­née par une chan­son écrite par les bé­né­voles et chan­tée sur l’air de Joe Das­sin, Les Champs Ely­sées.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.