Le Flé­rien Ro­main Har­dy lea­der de la mon­tagne

De­puis le dé­part de Pa­ris-Nice, le Flé­rien Ro­main Har­dy s’est illus­tré. étape, il est lea­der du clas­se­ment des grim­peurs. 5e de la pre­mière

L'Orne Combattante (FL) - - SPORTS -

Ayant quit­té Co­fi­dis à l’in­ter­sai­son, le Flé­rien Ro­main Har­dy a re­joint l’équipe For­tu­neo-Vi­tal Concept au sein de la­quelle il réa­lise un brillant dé­but de sai­son 2017. Tour­nant au­tour de la vic­toire, il a ter­mi­né 2e du Tro­phée Le­gue­glia, en Itale, 3e du clas­se­ment fi­nal du Tour du Haut-Var. Il compte éga­le­ment de nom­breux tops dix. Di­manche 5 mars, dans la pre­mière étape de Pa­ris – Nice, cou­rue dans des condi­tions dif­fi­ciles au­tour de Bois-d’Ar­cy, dans les Yve­lines, il s’est de nou­veau illus­tré en s’échap­pant en dé­but de course avec Syl­vain Cha­va­nel (Di­rect Éner­gie) et deux autres cou­reurs. Le Flé­rien a été le seul de cette échap­pée ma­ti­nale à res­ter en tête jusque dans le fi­nal de l’étape où il s’est clas­sé 5e du sprint après être pas­sé en tête à deux re­prises au som­met de la côte comp­tant pour le prix de la mon­tagne de la course au so­leil et de ce fait est mon­té sur le po­dium en­fi­ler le maillot blanc à pois rouges de meilleur grim­peur avec un to­tal de 8 points. Il a conso­li­dé son maillot le len­de­main, dans la deuxième étape entre Ro­che­fort-en-Yve­lines et Amil­ly, en pas­sant en tête la seule côte de la jour­née pour por­ter son ca­pi­tal à 12 pts avant de dis­pu­ter le sprint fi­nal où il s’est clas­sé 13e dans le temps du vain­queur.

Faire le fi­lou

Au cours de la 3e étape, mar­di 7 mars, il y avait deux clas­se­ments de meilleur grim­peur (un de 3e ca­té­go­rie au km 128 et un de 2e ca­té­go­rie au km 164,500) et de meilleures condi­tions de course (pas de pluie et des routes sèches). Une échap­pée au long court de 3 cou­reurs avec le Fran­çais d’AG2R-La Mon­diale Pierre-Ro­ger La­tour, a te­nu une bonne par­tie de l’étape en fran­chis­sant en tête les deux grim­peurs. Pas­sant en 4e po­si­tion au som­met de la côte de 2e ca­té­go­rie, Ro­main Har­dy a conso­li­dé sa tu­nique en pre­nant 2 points de­vant son an­cien équi­pier de Co­fi­dis, le Sar­thois Ni­co­las Edet, an­cien meilleur grim­peur de la Vuel­ta en 2014.

Mer­cre­di 8 mars, dans la 4e étape contre-la-montre, le cou­reur de For­tu­neo-Vi­tal Concept avait toutes les chances de conser­ver son maillot avec un seul clas­se­ment de la mon­tagne, ce­lui de l’ar­ri­vée clas­sé en 2e ca­té­go­rie où les cinq pre­miers marquent des points, res­pec­ti­ve­ment 7, 5, 3, 2 et 1 point.

Avec une avance de 6 points sur Pierre-Ro­ger La­tour, le Flé­rien de­vrait en­core por­ter son maillot de lea­der de la mon­tagne, ce jeu­di 9 mars, au cours de la 5e étape entre Quin­cié-enBeau­jo­lais et Bourg-de-Péage (199,5 km) avec deux clas­se­ments de la mon­tagne. La côte de Gi­vors (3e ca­té­go­rie) au km 98 et celle de Saint-Uze (2e cat.) au km 152,500 km.

À l’is­sue de la pre­mière étape, di­manche, voi­ci ce qu’a dé­cla­ré Ro­main Har­dy sur le site de son équipe For­tu­neo-Vi­tal Concept.

« Quand j’ai vu que je pou­vais prendre le maillot à pois je ne m’en suis pas pri­vé, c’est tou­jours in­té­res­sant de por­ter un maillot dis­tinc­tif, per­son­nel­le­ment c’est une pre­mière sur une épreuve aus­si pres­ti­gieuse. Ce ma­tin (NDLR : di­manche 5 mars), on sa­vait qu’il se­rait in­té­res­sant d’être dans l’échap­pée pour an­ti­ci­per les coups de bor­dures. Quand on a été re­joint par le pre­mier groupe, j’ai fait mon fi­lou, c’est-à-dire : frot­ter et bien me pla­cer. Dans la der­nière mon­tée, j’ai sui­vi la roue de Dan Mar­tin et au sprint je me suis re­trou­vé dans celle d’Alexan­der Kris­toff, c’était idéal. Par contre, quand il a fait par­ler sa puis­sance dans les der­niers mètres, je n’ai pas pu res­ter long­temps au contact (Rires). J’ai été cos­taud du dé­but à la fin. C’est une belle cin­quième place. Je lance bien mon Pa­ris-Nice. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.