Cartes d’iden­ti­té : ce qui change

L'Orne Combattante (FL) - - LA UNE - M.T.

Dans le Cal­va­dos, de­puis le jeu­di 2 mars, seule­ment 24 mai­ries* sont ha­bi­li­tées à dé­li­vrer la carte na­tio­nale d’iden­ti­té. C’est le cas de Con­dé-surNoi­reau qui pos­sède une borne bio­mé­trique.

Sim­pli­fier les dé­marches

C’est une nou­velle ha­bi­tude à prendre. Dé­sor­mais, seule­ment 24 mai­ries du Cal­va­dos sont ha­bi­li­tées à dé­li­vrer une carte na­tio­nale d’iden­ti­té. Que ce soit pour un re­nou­vel­le­ment ou pour l’éta­blir en carte de perte, vol ou autre.

« Avant il suf­fi­sait de se rendre dans sa mai­rie où on ré­side pour faire sa de­mande sous forme pa­pier. Dé­sor­mais, il faut se rendre dans une mai­rie équi­pée d’une borne bio­mé­trique », ex­plique Sa­muel La­haye, pre­mier maire ad­joint de Con­dé-en-Nor­man­die.

Pour­quoi ce chan­ge­ment ? « C’est dans les tuyaux de­puis un an. Le gou­ver­ne­ment veut sim­pli­fier les dé­marches ad­mi­nis­tra­tives et aus­si ren­for­cer la sé­cu­ri­té avec l’em­preinte bio­mé­trique. »

Pour Con­dé, ce­la ren­force son pôle d’ac­ti­vi­tés. « Pour les autres com­munes, c’est un ser­vice en moins », ob­serve l’élu.

30 mi­nutes

« Nous in­vi­tons les de­man­deurs à prendre ren­dez-vous en té­lé­pho­nant avant en mai­rie. Ce­la per­met à nos agents d’avoir un pre­mier contact », pré­cise Sa­muel La­haye.

Pour le re­nou­vel­le­ment ou l’éta­blis­se­ment de la carte, il faut se mu­nir de quelques pièces : un jus­ti­fi­ca­tif de do­mi­cile, une pho­to d’iden­ti­té, l’état ci­vil, et l’an­cienne carte si c’est pour un re­nou­vel­le­ment.

En mai­rie, avec la borne bio­mé­trique, la dé­marche, gra­tuite, est la même que pour les pas­se­ports. Il faut fau­dra po­ser votre doigt sur une pe­tite ma­chine pour un re­le­vé d’em­preintes di­gi­tales.

« L’opé­ra­tion dure une tren­taine de mi­nutes », dé­taille Sa­muel La­haye.

Un pré-dos­sier est pos­sible éga­le­ment en ligne sur le site https ://pas­se­port.ants.gouv.fr.

Après avoir créé un compte per­son­nel et une fois les don­nées rem­plies, un nu­mé­ro de dos­sier est at­tri­bué avec la liste des pièces jus­ti­fi­ca­tives à pré­sen­ter au gui­chet.

Sur place, l’agent pro­cé­de­ra à la prise des em­preintes di­gi­tales et scan­ne­ra les pièces jus­ti­fi­ca­tives qui se­ront té­lé­trans­mises.

Les dos­siers se­ront trans­mis en­suite au Centre d’ex­per­tise et de res­sources titres.

« Ceux et celles qui fe­ront la de­mande à Con­dé, de­vront ve­nir obli­ga­toi­re­ment cher­cher leur carte ici. »

Un contrat ai­dé re­cru­té

Trois agents sont af­fec­tés à ce ser­vice. « C’est une charge sup­plé­men­taire et une nou­velle ré­or­ga­ni­sa­tion. Nous al­lons re­cru­ter une per­sonne en contrat ai­dé », an­nonce Sa­muel La­haye.

Par ailleurs, la Ville a re­çu 3 500 € de l’État pour cou­vrir les frais d’or­ga­ni­sa­tion. « Mais ce­la n’est pas suf­fi­sant », si­gnale l’élu.

* La carte des 24 mai­ries ha­bi­li­tées est consul­table sur le site In­ter­net de la Pré­fec­ture du Cal­va­dos.

▲Pra­tique, les ho­raires d’ou­ver­ture au pu­blic de Con­dé-sur-Noi­reau : lun­di, mer­cre­di et ven­dre­di de 8 h 30 à 12 h et de 13 h 30 à 17 h. Le mar­di de 13 h 30 à 17 h et le jeu­di de 8 h 30 à 12 h.

L’opé­ra­tion se fait en mai­rie de Con­dé-sur-Noi­reau.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.