« Le manque de froid et d’eau a eu une in­fluence sur la mi­gra­tion »

L'Orne Combattante (FL) - - BRIOUZE -

C’est le constat de l’as­so­cia­tion des chas­seurs de gi­biers d’eau et des mi­gra­teurs de l’Orne.

Une as­sem­blée gé­né­rale en pré­sence du pre­sident JeanJacques Jouenne, le vice-pré­sident Loic Beau­doine, le se­cré­taire Gilles Du­ques­nay.

Fai­sant le point sur de l’ac­tua­li­té et la lé­gis­la­tion, les membres du bu­reau ont consta­té que l’an­née 2015/0216 a été une an­née s’est pas faite ici à cause du cli­mat : le manque de froid et d’eau. Pour preuve, le ma­rais est qua­si à sec », ex­plique l’as­so­cia­tion.

Les chas­seurs ont dû faire face aus­si à la grippe aviaire. « Nous avions pris les de­vants grâce à nos en­quêtes me­nées avec la fé­dé­ra­tion na­tio­nale et l’ANCGE. La lec­ture d’aile que nous ef­fec­tuons nous per­met d’avoir le sui­vi et une tra­ça­bi­li­té, de connaître l’âge, le sexe, de sa­voir s’ils sont en bonne san­té grâce aus­si au taux de re­pro­duc­tion. Les bagues des oi­seaux pour les re­mon­tées et les des­centes donnent des dates pré­cises en temps réel. Avec le triste constat : le tra­jet des mi­gra­tions a to­ta­le­ment chan­gé. »

L’as­so­cia­tion a re­mar­qué que de­puis plu­sieurs an­nées, les dates d’ou­ver­ture et fer­me­ture des zones hu­mides changent. « La deuxième quin­zaine d’août pour l’ou­ver­ture et fin jan­vier pour la fer­me­ture.

Ce qui est re­gret­table. Ce­la de­vrait re­ve­nir à fin fé­vrier comme au­pa­ra­vant. »

Par ailleurs, le bu­reau reste iden­tique. Le nombre d’adhé­rents est de 57. L’as­so­cia­tion pré­pare, le pre­mier week-end du mois d’août, la fête de la chasse au Ha­ras du pin.

« Une fête qui per­met de vi­si­ter et tes­ter des si­tua­tions réelles pour en­fants et adultes et ain­si avoir une meilleure com­pré­hen­sion de la chasse. »

L’as­so­cia­tion s’est réunie le ven­dre­di 10 mars à l’Es­pace cultu­rel de Briouze.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.