La fête fo­raine ef­fec­tue son grand re­tour à Flers

De­puis plus de 20 ans, la fête fo­raine de Flers avait to­ta­le­ment dis­pa­ru du ca­len­drier. En 2017, elle fait son grand re­tour.

L'Orne Combattante (FL) - - LA UNE - Guy val­lée

Ja­dis, la mi-ca­rême de Flers c’était toute une pé­riode d’at­trac­tions qui avait pour point d’orgue le dé­fi­lé de chars dans les rues du centre-ville du di­manche de la fin mars. Chars fa­bri­qués dans les quar­tiers par des équipes de bé­né­voles qui tra­vaillaient dans une ex­cel­lente am­biance pen­dant des se­maines et des mois pré­cé­dant l’évé­ne­ment.

Ce jour de car­na­val était si in­tense que le lun­di était une jour­née fé­riée à Flers. Ce­la per­met­tait de ré­cu­pé­rer et d’or­ga­ni­ser des ma­ni­fes­ta­tions spor­tives, gé­né­ra­le­ment sur le stade du Ha­zé, à l’exemple du match de foot­ball entre l’US Flers et le Stade de Reims de Ray­mond Ko­pa en 1964 (voir OC du 9 mars). Pen­dant ce temps, la fête fo­raine bat­tait son plein sur le Champ de foire. La mi-ca­rême a dis­pa­ru au dé­but des an­nées quatre-vingt mais la fête fo­raine a per­du­ré sur le site du Champ de foire en­core jus­qu’au mi­lieu des an­nées quatre-vingt-dix (lire en­ca­dré).

Cette an­née, à la de­mande de la Ville de Flers, un groupe d’une tren­taine de fo­rains de la ré­gion a dé­ci­dé de faire re­naître la fête fo­raine en cette pé­riode de la mi-ca­rême, entre le ven­dre­di 17 et le di­manche 26 mars.

Pré­sent chaque an­née sur la foire de Mon­tilly-sur-Noi­reau, Alexis Thi­nel est le res­pon­sable de cette nou­velle fête fo­raine flé­rienne.

« Cette date du 17 au 26 mars est un ha­sard. Nous avions un trou au ca­len­drier entre le car­na­val de Gran­ville et la foire de Pâques de Cher­bourg. Lorsque la Ville de Flers nous a sol­li­ci­tés nous avons ac­cep­tés aus­si­tôt. Toutes les at­trac­tions pré­sen­tées sont uniques et plaisent au pu­blic. À Flers, il n’y au­ra pas deux ma­nèges et stands iden­tiques » pré­cise ce der­nier.

Des pro­mo­tions

C’est ain­si qu’une tren­taine de fo­rains qui évo­luent toute l’an­née dans le grand ouest, de Lille à Royan, se­ront pré­sents cette an­née sur le par­king du châ­teau où la fête va ou­vrir, ven­dre­di 17 mars, à 16 h 30 pour fer­mer à 19 h. Il en se­ra ain­si tous les jours de la se­maine. Le week-end, ou­ver­ture à 14 h pour fer­mer à mi­nuit. Neuf ma­nèges tous dif­fé­rents sont pré­sents, à com­men­cer par le plus impressionnant, le Boos­ter, avec sa flèche de 45 m de long et ses deux na­celles de 4 pas­sa­gers à chaque ex­tré­mi­té qui va être l’at­trac­tion phare de la fête avec une vi­tesse maxi de 98 km/h et une puis­sance de 5 G (5 fois son poids).

« Un ma­nège qui dé­coiffe » dit Alexis Thi­nel, son pro­prié­taire qui pré­cise qu’il y a en une ving­taine seule­ment qui tournent ac­tuel­le­ment en France. À voir éga­le­ment l’Ex­trême 4G qui est une sorte de cen­tri­fu­geuse.

« C’est une at­trac­tion très re­cher­chée par les jeunes. »

Autre at­trac­tion in­té­res­sante dont le concept re­monte avant la Se­conde Guerre mon­diale, le pouss pouss, com­po­sé de chaîne vo­lantes. La grande nou­veau­té c’est que c’est le seul ma­nège adulte (les en­fants sont ac­cep­tés dès 8 ans à condi­tion d’être ac­com­pa­gné d’un adulte) à pro­po­ser un pom­pon pour ga­gner une par­tie gra­tuite, comme pour chez les pe­tits. Un pouss pouss en­fan­tin se­ra éga­le­ment pré­sent.

Autre ma­nège à sen­sa­tions : le Freak out, qui est une ba­lan­çoire géante de 20 m de haut. Les en­fants ne sont pas en reste avec le Jungle ride, un sa­fa­ri en pleine jungle ; le Tur­bo, une course folle ; le Pti Or­ly, ma­nège d’avions pour les plus pe­tits. En­fin, une at­trac­tion pour toute la fa­mille, le Tro­pi­cal surf sur le thème des tro­piques. Cô­té confi­se­rie, il y au­ra toutes les spé­cia­li­tés que l’on trouve sur une fête fo­raine, à sa­voir : crous­tillons, chi­chi, bar­ba­pa­pa et plein d’autres choses à dé­gus­ter.

Une fête fo­raine comme celle-ci ne se­rait rien sans un im­por­tant dis­po­si­tif de sé­cu­ri­té obli­ga­toire. Tous les ma­nèges sont ré­gu­liè­re­ment vé­ri­fiés en ri­gou­reu­se­ment en­tre­te­nus. Une com­mis­sion de sé­cu­ri­té or­ga­ni­sée au ni­veau de la pré­fec­ture du dé­par­te­ment donne son aval avant l’ou­ver­ture de chaque fête.

À Flers, la fête fo­raine se­ra aus­si pla­cée sous la pro­tec­tion de la po­lice na­tio­nale et d’une société pri­vée au ser­vice des fo­rains qui fe­ra des rondes quo­ti­diennes.

L’inau­gu­ra­tion au­ra lieu, ven­dre­di 17 mars, à 18 h. Des pro­mo­tions se­ront pro­po­sées par les fo­rains sur pré­sen­ta­tion d’un cou­pon spé­cial « Fête fo­raine de Flers » avec un ti­cket ache­té, un of­fert. Sa­me­di 18 mars, 0,50 cen­times de ré­duc­tion sur les ma­nèges, tou­jours sur re­mise de cou­pon et 1 €, di­manche 19 mars. Une bar­ba­pa­pa se­ra of­ferte, mer­cre­di 22 mar. Ven­dre­di 24 mars, les ma­nèges se­ront à vo­lon­té au prix de 15 € pour les adultes et de 10 € pour les en­fants. Pour la clô­ture, di­manche 26 mars, un dé­fi­lé de chars est pro­gram­mé dans les rues au­tour de la fête fo­raine. Dé­fi­lé or­ga­ni­sé avec le concours des fo­rains

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.