Le cal­va­dos de La Mon­ne­rie re­çoit la mé­daille d’ar­gent

Le cal­va­dos 8 ans d’âge de la dis­tille­rie La Mon­ne­rie, à Ce­ri­sy-Belle-Etoile, a été pri­mé au pres­ti­gieux concours gé­né­ral agri­cole, lors du Salon de l’agri­cul­ture, à Pa­ris.

L'Orne Combattante (FL) - - ENTRE BOCAGE ET SUISSE NORMANDE - M. M.

Ce n’est pas seule­ment un pro­duit du ter­roir qui a été ré­com­pen­sé mais tout un sa­voir­faire qui se trans­met de­puis quatre gé­né­ra­tions, à Ce­ri­syBelle-Etoile.

Le cal­va­dos 8 ans d’âge éla­bo­ré à la dis­tille­rie La Mon­ne­rie a re­çu la mé­daille d’ar­gent au concours gé­né­ral agri­cole, lors du Salon de l’agri­cul­ture, à Pa­ris.

Une en­tre­prise fa­mi­liale et ar­ti­sa­nale

Isa­belle et Di­dier Le­gay, qui tra­vaillent avec leurs fils Char­ley et Clé­ment, ont ap­pris le 28 fé­vrier qu’ils avaient dé­cro­ché la fa­meuse feuille de chêne ar­gen­tée. Elle or­ne­ra dé­sor­mais chaque bou­teille de la cu­vée.

Une date qu’ils ne sont pas prêts d’ou­blier. « C’était le jour de la nais­sance de notre pre­mière pe­tite-fille, Adèle. C’était vrai­ment une jour­née char­gée d’émo­tion », sou­rit Isa­belle Le­gay. La 5e gé­né­ra­tion a poin­té le bout de son nez !

Les ex­ploi­tants ont dé­jà ré­col­té des mé­dailles d’ar­gent no­tam­ment pour leur pom­meau et leur cal­va­dos, en 2013, mais c’est tou­jours un grand mo­ment. « Le concours gé­né­ral agri­cole est re­con­nu du grand pu­blic », sou­ligne Isa­belle Le­gay qui rap­pelle que cette dis­tinc­tion est re­mise sous l’égide du mi­nis­tère de l’Agri­cul­ture et de l’Ali­men­ta­tion.

La ré­com­pense est un gage de qua­li­té sur­tout pour les consom­ma­teurs au-de­là du ter­ri­toire car, dans le bocage, la dis­tille­rie La Mon­ne­rie a de­puis long­temps une belle ré­pu­ta­tion, une image d’au­then­ti­ci­té et de sa­voir-faire. Chez les Le­gay, on tra­vaille en fa­mille et les gestes n’ont pas beau­coup chan­gé de­puis des di­zaines et des di­zaines d’an­nées pour éla­bo­rer le cidre, le cal­va­dos et le pom­meau.

Un alam­bic de 1920

Chaque an­née, en moyenne, 500 tonnes de pommes sont pres­sées sur l’ex­ploi­ta­tion. Les fruits viennent es­sen­tiel­le­ment de leurs ver­gers. Le reste est ré­col­té dans un rayon d’une di­zaine de ki­lo­mètres au­tour de la dis­tille­rie, « à condi­tion que les pommes soient ré­fé­ren­cées AOC (ap­pel­la­tion d’ori­gine contrô­lée, NDLR) », in­siste la Ce­ri­séenne.

Le cal­va­dos s’ob­tient à par­tir du cidre qu’il faut dis­til­ler. Pour ce­la, La Mon­ne­rie dis­pose de son alam­bic, « l’âme de la mai­son ». Il date de 1920 et la tech­nique est tou­jours la même de­puis près d’un siècle. Il y a une seule dis­tilla­tion, contrai­re­ment aux cal­va­dos du Pays d’Auge qui s’ob­tiennent avec une double dis­tilla­tion. « C’est la même tech­nique que dans le Domfrontais. Mais eux ajoutent des poires. Nous, c’est 100 % jus de pomme ».

Après dis­tilla­tion, on ob­tient une eau-de-vie. Il fau­dra at­tendre 2 ans pour que l’eau-de­vie de­vienne un cal­va­dos. Mais ce­la ne suf­fit pas à ob­te­nir un pro­duit de qua­li­té en­core fau­til qu’il vieillisse dans de bonnes condi­tions d’où l’im­por­tance du choix des fûts. « Chaque étape est im­por­tante », confie l’ex­ploi­tante. Ré­sul­tat : le cal­va­dos de La Mon­ne­rie pré­sente « un bel équi­libre entre l’al­cool et le fruit », constate Isa­belle Le­gay. Il se dé­guste en di­ges­tif mais pas seule­ment. « Il se consomme aus­si en cock­tail à l’apé­ri­tif ». Avec mo­dé­ra­tion bien sûr.

C’est donc tout un sa­voir-faire qui a sé­duit le ju­ry pa­ri­sien. A no­ter que les pro­duits sont ven­dus sur l’ex­ploi­ta­tion même. La fa­mille Le­gay peut éga­le­ment faire vi­si­ter, sur de­mande, leur en­tre­prise qui a gar­dé toute son au­then­ti­ci­té.

■ Pra­tique. Dis­tille­rie La Mon­ne­rie, au lieu-dit La Mon­ne­rie, à Ce­ri­sy-Belle-Etoile. Contact au 02 33 66 39 07 ou 06 12 41 41 61. Plus d’in­for­ma­tions sur le site In­ter­net www.dis­tille­rie-mon­ne­rie. com ou sur fa­ce­book.com/ dis­til­le­rie­la­mon­ne­rie

Clé­ment, Isa­belle, Di­dier et Char­ley Le­gay tra­vaillent en fa­mille et de fa­çon ar­ti­sa­nale pour éla­bo­rer leurs pro­duits dont le cal­va­dos 8 ans d’âge mé­daillé lors du Salon de l’agri­cul­ture.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.